Laurent Blanc

Lydia (Pékin Express 2019) et Mounir de retour après l'abandon médical de Steve et Martine
Pékin Express 2019 : Fabrice et Briac en mode Interro Surprise pour PRBK
Alizée enceinte de son premier enfant avec Grégoire Lyonnet : la chanteuse dévoile son baby bump à la plage

Recast90 : découvrez la nouvelle marque française au style streetwear inspiré des années 1990

Biographie

Naissance : 19 Novembre 1965

Métier : Entraîneur de Football

Age : 53 ans

Signe astrologique : Scorpion

Pays : France

Laurent Blanc est entraîneur du Paris SG (PSG), nommé fin juin 2013 en remplacement de Carlo Ancelotti. Avant ça, il a été sélectionneur de l'equipe de France de football du 2 juillet 2010 au 30 juin 2012 (élimination en quart de finale de l'Euro contre l'Espagne 0-2).

Laurent Blanc a également été entraîneur des Girondins de Bordeaux de 2007 à 2010. La première année, son équipe termine seconde de Ligue 1. La seconde année, Bordeaux remporte le championnat de France. lors de sa troisième saison, l'équipe s'effondre et termine à la 6e place.

La carrière de footballeur de Laurent Blanc débute à Montpellier où il évolue au début milieu offensif grâce à une excellente qualité technique individuelle et une remarquable vision du jeu.

Il participe à la montée du club en 1987 et après quelques années, Laurent Blanc se repositionne en défense centrale, un poste qui correspond mieux au profil du joueur (1m92 pour 84kg) et à son calme et sa présence rassurante pour une équipe.

Le "Président" illumine de son talent la ligue 1 sur l'aspect défensif, mais ce n'est pas tout. Laurent Blanc inscrit de nombreux buts (sur penalty ou de la tête), de 1987 à 1991, il inscrira toujours plus de 12 buts par saison ! Son équipe est récompensée par une coupe de france remportée en 1990.

Laurent Blanc estime que c'est le moment de partir à l'étranger et il tente une première expérience en Italie, à Naples. L'essai s'avère peu concluant, son jeu porté sur l'offensif ne correspond pas aux exigences tactiques du football italien.

Il revient donc en France, à Nîmes et enchaîne après de 1993 à 1995 à l'ASSE. De retour sur les pelouses de ligue 1, Laurent Blanc retrouve toute son efficacité défensive et offensive. A l'issue d'une saison catastrophique pour Saint-Etienne, l'AJA de [people_restrictif=145388]Guy Roux[/people_restrictif] le recrute en 1995. A l'image de Frank Verlaat, de Enzo Scifo ou Alain Roche, Guy Roux relance la carrière de Laurent Blanc qui remporte un fabuleux doublé coupe/championnat en 1996.

L'étranger refrappe à la porte du défenseur et c'est le FC Barcelone qui réussit à le faire signer. Le libéro de l'equipe de France de football rencontre de nouvelles difficultés. Il est recruté par [people_restrictif=439140]Johan Cruyff[/people_restrictif] qui est aussitôt démis de ses fonctions, le jour même de la signature de Laurent Blanc dans le club espagnol.

Handicapé par des blessures, il rate les matchs importants de la saison et perd son statut de titulaire indiscutable à 1 an de la coupe du monde de football. Il décide donc de quitter le club et de revenir une nouvelle fois en France.

Rolland Courbis arrive à convaincre Laurent Blanc de venir à l'OM en 1997. À Marseille, il transfigure l'équipe (en perte de confiance) et la propulse dès sa première année à la 4ème place du classement. Il inscrit par ailleurs 11 buts et gagnera son surnom de "Président" !

Après la victoire en coupe du monde 98 et une bonne saison 98/99 avec notamment une finale perdue en coupe UEFA, il est contraint au départ à cause de tensions avec son entraîneur Rolland Courbis.

Nouvelle tentative à l'étranger pour le Président à l'Inter Milan. Les Italiens se paye l'un des meilleurs libéros du monde. En 2001, il finit sa carrière à Manchester United où il rejoint son ami [people_restrictif=1282]Fabien Barthez[/people_restrictif] et prend sa retraite deux ans plus tard avec à la clé un titre de champion d'Angleterre.

Avec l'equipe de France de football, Laurent Blanc partage une vraie histoire d'amour. Il est champion d'Europe avec les Espoirs en 1988. L'année suivante il fête sa première sélection en A, en février 1989. Il joue aux côtés de [people_restrictif=439042]Jean Pierre Papin[/people_restrictif] et [people_restrictif=802]Eric Cantona[/people_restrictif]. Le malheur s'abat sur les Bleus avec deux échecs dans les qualifications pour les Coupes du Monde de 1990 et 1994 et l'Euro 1992 complètement raté.

À l'issue du fiasco des éliminatoires pour la coupe du monde de football 1994, le libéro, peu épargné par les critiques, annonce qu'il renonce désormais à l'equipe de France de football. Mais [people_restrictif=23676]Aimé Jacquet[/people_restrictif], alors nouveau sélectionneur des bleus, ne l'entend pas de cette oreille et fait tout pour le faire revenir sur sa décision.

Il réussit et Laurent Blanc devient ainsi l'un des joueurs les plus importants des Bleus de Jacquet, que ce soit sur et en dehors du terrain. Il participe ainsi à l'euro 1996 en Angleterre où la France échoue en demi-finale contre la République Tchèque. Petit a petit nait l'equipe de France de football qui sera championne du monde deux ans plus tard.

Lors de la coupe du monde de football 1998, le Président réalise de grandes performances comme toute son équipe avec notamment son but victorieux contre le Paraguay en huitième de finale. Malheureusement sa coupe est gâchée par le croate Bilic qui simule une faute et cause l'expulsion de Laurent Blanc, qui manque donc la finale.

Laurent Blanc marque aussi la compétition par le fameux bisou sur le crâne de Fabien Barthez avant chaque match, un geste devenu emblématique. Après la victoire de 1998, il participe également à la victoire à l'Euro 2000. Parfois critiqué pour son âge et sa lenteur, il est encore une fois magistral et impressionnant en défense centrale lors de la phase finale en Belgique et aux Pays-Bas. À l'issue du tournoi, il annoncera sa retraite internationale, comme son capitaine [people_restrictif=25181]Didier Deschamps[/people_restrictif].

Pour la petite anecdote, lorsque Fabien Barthez, [people_restrictif=301]Lilian Thuram[/people_restrictif], [people_restrictif=231261]Marcel Desailly[/people_restrictif], [people_restrictif=1299]Bixente Lizarazu[/people_restrictif] et Laurent Blanc jouaient ensemble, l'equipe de France de football n'a jamais perdu.

Actu
Top
News