Après environ quatre ans d'absence, Vitaa a fait son grand retour en musique avec 'Game Over', en featuring avec Maitre Gims. Et c'est un carton. La preuve : le clip a été vu plus de 19 millions de fois. Mais ce lundi 18 novembre, l'interprète de 'A fleur de toi' aura un autre challenge : conquérir les charts avec son nouvel album "Ici et maintenant". En attendant, la chanteuse assure la promo de son troisième opus. Et pour l'occasion, elle s'est confiée à PureBreak.

"Je voulais bosser avec Gims depuis longtemps"

Tu es de retour sur le devant de la scène après environ 4 ans d'absence. Qu'as tu fais pendant tout ce temps ?
J'ai vraiment coupé à un moment donné. C'est vrai qu'après le deuxième album j'ai eu besoin de me recentrer sur moi. Et je me suis mariée, j'ai eu un petit garçon. Ça m'a pris du temps et c'est vrai que je me suis vraiment surprise à adorer la maternité. Ca a changé beaucoup de choses chez moi et j'avais envie de profiter des premières années de mon fils. Parallèlement j'écrivais, j'allais en studio tous les 2/3 mois.

Pourquoi avoir choisi de revenir avec un single où tu étais en duo plutôt qu'en solo ?
Franchement je n'avais pas prévu de revenir de cette façon. Je bossais avec Maitre Gims, en prod, et Game Over s'est fait sur le tard. Ça fait environ un an qu'on l'a, l'album était quasiment fini et à la base, on devait envoyer un autre titre avant. Mais ça ne s'est pas fait parce que la sortie de l'album a été décalée, on avait pas toutes les chansons encore. Du coup je me suis dit 'comme on est en retard, autant envoyer Game Over' parce que c'est un titre fort et surprenant.

Pourquoi avoir choisi Maitre Gims ?
Je voulais bosser avec Gims depuis longtemps parce qu'il est très créatif. C'est quelqu'un qui rappe avec des flow incroyables. Il sait se diversifier comme personne. Il n'y a personne dans la scène rap actuelle qui sait rapper et chanter aussi bien. Il y a plein de gens qui disent 'ouais elle l'a choisi, c'est lui qui marchait le mieux'. Sincèrement je n'ai pas du tout fait ce choix comme ça. A l'époque où je voulais bosser avec lui, il ne faisait de featuring avec personne, donc c'était mort d'entrée. Il m'avait dit okay pour des prods mais on ne devait pas bosser ensemble. Et puis de fil en aiguille, on s'est retrouvé plusieurs fois en studio, il m'a fait écouter des titres à lui qu'il ne gardait pas, dont Game Over qui était une chanson vielle de 3 ans, où il avait posé quatre phrases et j'ai kiffé sur la phrase "tu sais les mecs comme moi". Je me suis qui que ce serait bien qu'une fille lui réponde. Ça s'est fait comme ça. Mais on ne pensait pas que ça allait autant cartonner.

Il n'y a pas eu un peu de tensions parce que le son de Maitre Gims est assez différent de ce que tu fais habituellement ?
C'est vrai que lui m'a emmenée dans un univers qui n'avait rien à voir avec ce qu'il fait. Au début je me suis dit 'mais ce n'est pas ça que je voulais'. Finalement j'ai pensé 'tais toi, avance et on va aller dans son sens'. Il m'a fait un titre sur l'album qui s'appelle J'aimerais te dire qui est très pop. Et franchement les gens kiffent ce titre alors qu'au début je ne savais pas où l'on allait. C'est une belle surprise.

Dans ton album, le seul autre duo est avec Amel Bent. Pourquoi cette chanteuse ?
On se connaissait depuis longtemps. C'est une fille que je respecte beaucoup et c'est, pour moi, l'une des plus grandes chanteuses françaises. Elle a vraiment la culture RnB soul américaine comme moi, on se comprend. En studio on a rigolé, c'est parti dans des vibes dans tous les sens. Et ça c'est un truc que toutes les chanteuses ne savent pas faire. On a plus des chanteuses à textes que des chanteuses à voix en France.

Le clash Booba/Rohff ? "Au bout d'un moment c'est fatiguant"

Pour un prochain duo si tu devais choisir entre Rohff et Booba, pour qui opterais-tu ? Rohff on a déjà bossé ensemble et Booba je trouve qu'il écrit très bien. Mais je ne sais pas.

Maitre Gims a choisi son camp entre Booba et Rohff et toi ?
Je n'ai écouté que 2/3 extraits du nouvel album de Rohff et pareil pour Booba. Je trouve que c'est deux artistes qui ont chacun leur univers. Pour moi Rohff il représente une autre partie de la scène rap française. Booba c'est plus un américain dans ses punchlines, sa façon d'écrire, son image.

Que penses-tu des rappeurs ou des chanteurs qui médiatisent leurs clashs ?
Au bout d'un moment c'est fatiguant. Il y a eu la même chose à l'époque avec Sinik et Booba. Au début c'est marrant mais après tu te demandes comment ça va se terminer. Booba lui-même a dit que ça l'avait soûlé donc à un moment, passez à autre chose non ?

Toi par contre tu restes très discrète sur ta vie privée. Pourquoi ?
J'ai fait de la musique par passion. Je ne fais pas ça pour qu'on me voit, pour la gloire. Et puis, pourquoi exposer ma vie privée ? Je pense que ça n'intéresse personne de savoir ce que je fais de mon dimanche. J'avais prévenu ma maison de disques quand j'ai repris les réseaux sociaux : pas question de tweeter une photo de moi dans ma salle de bain. Je vais seulement tweeter des choses qui ont un lien avec ma carrière.

Tu acceptes pourtant de te livrer dans tes albums et on en a encore eu la preuve avec le titre L.I.H.A.M que tu as écrit pour ton fils.
C'est vrai que moi je l'ai toujours fait, je suis sune hyper-sensible dans mes albums. J'ai besoin de raconter des choses qui me touchent. Dans mes albums précédents, c'était peut-être plus des histoires de rupture qui ont touché les gens. Mais aujourd'hui j'ai grandi, j'ai eu un enfant. Personnellement ma grossesse m'a changée. J'ai pris du recul, je me suis détachée de mes angoisses et c'est passé par la chanson L.I.H.A.M. Ce n'était pas voulu à la base. Je ne voulais pas écrire une chanson sur mon fils parce que je trouve que c'est cliché. Mais j'ai reçu une instru et j'ai commencé à écrire. Ça c'est fait comme ça.

Dans l'ensemble, ce nouvel album est plus positif. C'est grâce à ta maternité ou il y a d'autres facteurs ?
C'est un tout. Avant j'étais malheureuse, j'ai vécu des histoires d'amour un peu chaotiques. Aujourd'hui j'ai rencontré quelqu'un de bien, j'ai grandi aussi donc forcément la maturité ça s'entend. Pour autant je reste une fille qui a des doutes, plein de complexes, qui est triste aussi à ses heures.

"Je fais partie des filles qui ont un fort caractère"

Dans Game Over, tu incarnes une fille qui ne se laisse pas faire par son homme contrairement à Confessions Nocturnes où tu es une nana un peu dépassée par les événements. Mais en amour, dans la vraie vie, tu es comment ?
Un peu des deux. Je pense que je fais partie des filles qui ont un fort caractère. Mais je suis aussi sensible et je peux être soumise. Les gens m'ont enfermée dans la case "La fille qui souffre, qui se plaint et qui est limite féministe" et à un moment donné, j'en ai souffert parce que ce n'est pas ce que je suis au quotidien. J'ai souffert de certaines choses, mais je pense qu'il y a des hommes bien sur Terre.

Est-ce que Game Over est la suite de Confessions Nocturnes parce que l'on peut voir un clin d'oeil ?
Ce n'est pas la suite. Le clin d'oeil n'était pas du tout voulu à la base. C'est juste parce que Gims fait une référence à Ma direction quand il dit 't'es foutu si je te laisse'. Ça m'a fait rire quand il a fait ça donc j'ai voulu faire pareil. J'ai choisi Confessions Nocturnes parce que c'est le morceau que les gens connaissent le mieux. Et vu que ça parle de mecs/meufs, c'était facile de la placer.

Tu déclares aussi : "Moi j'ai infiltré ton phonetel 4 ans en arrière". Toutes les filles qui doutent de leur homme se demandent : mais comment as-tu fais ?
C'est grâce au fameux code de personnalisation. Je ne sais pas si c'est toujours comme ça mais à l'époque, quand le code n'avait jamais été personnalisé, c'était quatre fois 0. Comme ton mec n'était pas censé taper son code vu qu'il fallait simplement le faire quand on appelait à l'étranger, il fallait personnaliser le code pour pouvoir écouter sa messagerie en permanence.

Dans son livre, Diams explique que tu es celle qui lui a permis de trouver la paix intérieure. Comment ça s'est passé ?
Non, ce sont des raccourcis qui ont été faits, je tiens à rectifier ça. Ce n'est pas du tout moi qui l'ai aidée à trouver la paix intérieure. Je suis son amie, elle a traversé une période difficile donc c'est vrai que j'étais à ses côtés comme d'autres de ses amis. Ce qu'elle dit, c'est que je suis peut-être la seule qui lui a mis un coup de pied aux fesses parce que c'est vrai qu'elle me faisait de la peine. Elle était très touchée par les critiques alors que pour moi, elle était au sommet. Donc je l'ai aidée à se détacher un peu de Diam's parce que sa vie tournait un peu autour de ça, c'est tout. Ce qui lui a amené la paix qu'elle a acquis aujourd'hui, c'est la religion. Et ça, ça n'a rien à avoir avec moi.

Tu as encore de ses nouvelles ?
On est très amies aujourd'hui, on partage d'autres choses que la musique. Elle est là pour moi à chaque fois que j'ai des problèmes ou que j'ai besoin d'elle.

"Je ne veux pas être dans la presse people"

De plus en plus de chanteurs participent à des émissions comme Danse avec les stars. Serais-tu prête à le faire ?
Pas du tout. En tout cas Danse avec les stars ce n'est pas du tout pour moi. Je ne suis pas danseuse. Tu me mets derrière un micro je m'éclate mais alors danser, je ne sais pas quoi faire. Je ne me vois pas du tout dans ce type d'émission.

Et si l'on te proposait un rôle de jurée comme Shy'm ou Jenifer ?
A oui par contre jurée j'adorerais. Je suis une technicienne de la chanson. J'adore analyser techniquement les choses.

Plutôt dans The Voice ou Nouvelle Star ?
J'ai découvert The Voice cette année. J'aime bien le concept de découvrir une voix sans voir le physique. Donc peut-être The Voice.

Sur Twitter, tu as récemment avoué à Malika, Monira et Aurélie qu'elles étaient tes candidates favorites de L'île des vérités 3. Qu'est-ce qui te plaît chez elles ?
Elles sont naturelles et franches. Je trouve que la télé-réalité ça a créé un tissu de gens qui s'inventent des personnages ou qui essaie d'exister pour vivre dans la gloire. Mais j'ai l'impression qu'Aurélie essaie vraiment de décrocher un vrai métier. Elle n'essaie pas de faire un buzz sur une image sulfureuse.

Serais-tu prête à participer à L'île des vérités en tant que guest ?
Non, ce n'est pas ma place. Je suis vraiment chanteuse. C'est pour ça aussi qu'on me voit peu en dehors des promos. Je fais de la télé quand je fais ma promotion, mais je ne vois pas l'intérêt de le faire pour autre chose. J'aime parler de ma musique avant-tout. Je n'aime pas parler de ma vie privée, donc qu'est ce que je vais aller faire dans des émissions où on le fait. Après tu sais que ça touche à la presse people et c'est une presse que je n'aime pas du tout, enfin dans laquelle je ne veux pas être en tout cas.

Propos recueillis par Atika Nasri.Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com

Vitaa
Vitaa malade, tensions avec Slimane ? Son coup de gueule face aux rumeurs
Danse avec les stars 11 : Vitaa enfin au casting ? Pourquoi ça n'arrivera jamais
Vitaa se confie sur son amitié avec Diam's : "Je l'ai vue beaucoup souffrir"
Vitaa et Slimane : un nouvel album commun déjà prévu ? "On ne se ferme à rien" (Interview)
voir toutes les news de Vitaa Découvrir plus d'articles