Megan Turney et Gavin Free : leur harceleur voulait la mort du youtubeur
Megan Turney et Gavin Free : leur harceleur voulait la mort du youtubeur
Gavin Free et sa petite amie Megan Turney ont eu la peur de leur vie. Ce couple de youtubeurs américains aux plus de 10 millions de vues a été victime d'un fan "dérangé". Armé, il s'est introduit chez eux au Texas pour tuer l'auteur de la chaîne The Slow Mo Guys...

Si la popularité peut attirer, elle a parfois des côtés effrayants. Ce n'est pas les youtubeuses Emmy MakeUpPro, menacée de viol et de mort ou encore Emma CakeCup, harcelée par des fans en bas de chez elle, qui diront le contraire. Ni même Gavin Free et sa petite amie Megan Turney, deux célèbres Youtubeurs américains à l'origine des chaînes The Slow Mo Guys et Meg Turney, qui cumulent respectivement 10 millions et 340 000 abonnés.

Un fan armé s'est introduit chez eux

Le 26 janvier 2018, le couple de stars a été victime d'une attaque traumatisante. Alors qu'ils étaient tranquillement en train de dormir chez eux, à Austin, au Texas, un certain Christopher Giles s'est introduit dans leur maison, en cassant une fenêtre. Armé, il a ensuite fait feu ! Heureusement, le couple avait réussi à se cacher dans un placard pour appeler les forces de l'ordre. Ne trouvant pas les youtubeurs, il s'apprêtait à s'échapper lorsqu'il est tombé sur les policiers qui l'ont abattu alors qu'il ouvrait le feu.

Il voulait que "Gavin Free meure seul et sans enfants"

Selon les enquêteurs, l'homme âgé de 23 ans "avait développé un penchant pour Megan Turney mais en voulait à Gavin Free pour son mode de vie et son succès". "Célibataire, solitaire et dérangé", il désirait que "Gavin Free meure seul et sans enfants". Sur Twitter, les deux vidéastes ont remercié la police d'Austin ainsi que leurs fans pour leur soutien. "Je voulais juste dire merci pour le soutien et l'inquiétude après ce qui nous est arrivé récemment. Cela a été un peu difficile pour Meg et moi ces dernières semaines, mais nous allons bien. Je veux dire merci beaucoup à la police d'Austin pour le super temps de réaction", a-t-il tweeté.