Twitch : fuite des salaires des streamers, ZeratoR confirme et contextualise les chiffres
Twitch : fuite des salaires des streamers, ZeratoR confirme et contextualise les chiffres
Ce mercredi 6 octobre 2021, la plateforme Twitch a été hackée et de nombreuses données privées ont fuité, dont les salaires des plus gros streamers internationaux comme Ninja, mais également français comme Squeezie, Locklear, Gotaga et ZeratoR (Adrien Nougaret, de son vrai nom). De quoi faire polémique sur les réseaux sociaux et obliger le créateur du Z Event à s'expliquer et contextualiser les chiffres sur Twitter.

Les salaires des streamers sur Twitch fuitent

Tremblement de terre dans le monde du stream. Ce mercredi 6 octobre 2021, un internaute a mis en ligne sur 4chan un dossier de près de 125 Go contenant l'intégralité du code source de Twitch - la plateforme de streaming en live préférée des gamers, avec à l'intérieur différentes données très importantes comme des historiques liés à l'évolution du site depuis son lancement, d'autres codes sources spécifiques mais également... les salaires des plus gros streamers.

En effet, un dossier spécial a mis en lumière les sommes perçues par les différentes stars de Twitch entre les mois d'août 2019 et octobre 2021. Ainsi, à travers ce classement inédit, on apprend que CriticalRole (n°1) aurait touché 9 626 712 dollars grâce à ses streams, là où les Français ZeratoR (n°44) et Locklear (n°68) auraient respectivement gagné 1 440 221 dollars et 1 155 665 dollars. Et pour l'anecdote, Ninja, le plus célèbre des streamers, se classe 46ème avec un montant estimé de 1 378 791 dollars alors même qu'il avait déserté le site pendant près d'un an sur cette même période.

Les sommes confirmées par ZeratoR

Des sommes hallucinantes ? Oui, mais attention. Premièrement, il s'agit de montants perçus avant les taxes, puisque les créateurs ont tous des micro-entreprises / entreprises et donc des charges à payer. Deuxièmement, ces sommes comprennent uniquement l'argent gagné grâce aux subs (abonnements), bits (biens virtuels) et les différentes publicités. Autrement dit ? Comme l'a révélé le streamer ZeratoR - qui a profité de son compte Twitter pour confirmer ces fuites, "OUI les chiffres du tableau ci dessus sont vrais", la réalité est encore plus importante.

"Ce chiffre ne représente pas tout ce que gagne un créateur comme vous vous en doutez, a-t-il ainsi avancé, Il y a aussi les opés [mise en avant d'une marque, ndlr], les sponsors, le merchandising, les "dons" [le système de don passe par des services extérieurs, ce qui fait que les montants ne sont pas pris en compte par Twitch et n'ont donc pas pu être découverts dans les leaks, ndlr]. (...) Donc si vous étiez choqué du montant du tableau, voilà qui devrait vous faire tomber dans les pommes."

Que fait ZeratoR avec son salaire ?

En parlant de choc potentiel au sein du grand public, Adrien Nougaret a de son côté souhaité désamorcer le moindre malaise ou sous-entendu : il assume parfaitement de gagner aussi bien sa vie et n'a "pas du tout honte de ce chiffre". A l'instar des vidéastes sur YouTube, animer des lives sur Twitch est désormais un véritable métier et il est particulièrement fier d'en être là aujourd'hui, "J'ai dédié les 10 dernières années de ma vie au streaming et je n'ai toujours eu qu'un seul but : Réaliser ce qui me plait tout en gagnant ma vie. J'ai la chance que ce soit possible, mais c'est un métier complexe et fluctuant".

Puis, le streamer l'a ensuite rappelé afin de faire taire les mauvaises langues, les sommes gagnées grâce à Twitch ne sont dans tous les cas pas celles qui atterrissent réellement sur son compte en banque. Au contraire, si son salaire est suffisamment confortable pour se faire plaisir et devenir propriétaire, il privilégie avant tout l'évolution de sa carrière en imaginant toujours de nouveaux projets, "Twitch ne se limite pas à stream dans une pièce tout seul. (...) Je l'ai beaucoup fait et le fait encore (...) mais c'est quelque chose qui ne me suffit pas et j'aime bien créer des conneries car c'est surtout ce qui me plait dans mon métier. A ce titre, pour vous donner des fourchettes, dites vous par exemple qu'une ZLAN [compétition multigaming, ndlr] coute plus de 400 000€, qu'une TMCUP [TrackMania Cup, autre tournoi gaming, ndlr] en coute plus de 500 000€ et que même si ces événements se financent aussi grâce au sponsoring (et parfois billetterie pour la TMCUP) je mets souvent de l'argent de ZTPROD pour ajouter des conneries ou stabiliser financièrement l'événement (et payer les gens !)".

Un milieu fermé aujourd'hui ?

Enfin, pour ceux qui tenteront tout de même de le juger ou critiquer pour son salaire, ZeratoR a tenu à préciser un point très important : il paie ses impôts en France. Une situation que beaucoup trouveront logique, mais qui n'est malheureusement pas le choix fait par tous les streamers, "Je suis résident fiscal Francais contrairement à certains streamers qui commencent à trop gagner à leur gout pour habiter ici et s'évadent dans des paradis fiscaux (Malte, le plus connu dans notre milieu. C'est leur choix et leur vision de l'argent/la fiscalité mais ce ne sera jamais mon cas. J'aime trop mon pays/ma famille/mes potes/ma ville et tout ce que j'ai construit ici pour déménager ailleurs."

Bref, vous l'aurez compris grâce à cette incroyable fuite, les plus gros streamers gagnent de très gros salaires. Des révélations qui devraient en faire rêver plus d'un au point de les motiver à se lancer également dans l'aventure, mais gare à la désillusion. ZeratoR l'a récemment rappelé sur YouTube dans la vidéo "Twitch détruit les petits streamers ?", il est malheureusement de plus en plus difficile de se faire une place sur la plateforme et surtout, d'en ressortir gagnant.

"Twitch détruit les petits streamers ?", vidéo par ZeratoR

Reste désormais à savoir si ces fuites sur les salaires des plus gros streamers auront des conséquences sur leurs prochains lives. Sur les réseaux sociaux, certains internautes affirment ne plus vouloir leur offrir de subs afin de les réserver aux plus petits créateurs...