Top Chef 2019 : les jurés se confient sur la nouvelle saison
Top Chef 2019 : les jurés se confient sur la nouvelle saison
C'est parti pour une nouvelle saison de Top Chef ! Cette édition 2019 marque les 10 ans du concours de cuisine de M6 et, pour fêter cet événement, la compétition s'intensifie. En effet, il n'y aura pas trois mais quatre brigades cette année puisque Jean-François Piège rejoint Michel Sarran, Philippe Etchebest et Hélène Darroze pour coacher les candidats. PRBK était présent à la conférence de presse de l'émission et a recueilli les impressions des jurés. Ils nous dévoilent s'ils auraient pu participer au concours, ce qu'apporte cette quatrième brigade ou encore du rayonnement de l'émission chez les chefs.

Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran entament leur quatrième saison en tant que jurés dans Top Chef 2019. C'est toujours avec autant de plaisir que les trois cuisiniers se retrouvent sur le tournage et en dehors. Il y a quelques semaines, dans une ambiance détendue, les trois jurés ont répondu aux questions de la presse à l'approche de la toute nouvelle saison du concours culinaire qui ne sera pas de tout repos pour eux et leurs candidats.

Auraient-ils pu faire Top Chef ?

PRBK a d'ailleurs voulu leur demander s'ils auraient, eux aussi, pu participer à Top Chef au début de leur carrière. Sans surprise, Philippe Etchebest assure qu'il aurait fait l'émission sans problème. "Ça m'aurait plu" a-t-il confié. Un avis que ne partage pas Michel Sarran. "Moi non ! Philippe est un compétiteur, ça se voit. Il a quand même son épreuve "Qui peut battre Philippe Etchebest ?". C'est le seul qui fait ça, nous on est là pour l'éponger ! Moi je ne suis pas compétiteur. Ce n'est pas mon adrénaline." explique-t-il. Même chose pour Hélène Darroze. "Je ne pourrais pas faire ça. Je n'ai jamais fait de concours de cuisine mais je ne pourrais pas être à leur place. Déjà je déteste aller en salles, c'est un calvaire pour moi." a confié la cuisinière.

Une quatrième brigade pour plus de "piment"

Grande nouveauté pour cette édition anniversaire : l'arrivée de Jean-François Piège en chef de brigade. Une chose qui va "changer la donne" selon Michel Sarran. "Avant, il était cantonné aux dernières chances. Là, il partage vraiment l'émission à fond" ajoute-t-il. Mais cette nouvelle brigade va aussi intensifier la compétition. "L'arrivée de Jean-François Piège met un petit peu de piment en plus. Il ne faut pas rester dans sa zone de confort" avoue de son côté Philippe Etchebest.

Qui dit plus de brigades dit aussi moins de candidats ! Chacune ne sera composée que de trois cuisiniers contre quatre précédemment. Une sacré pression supplémentaire si on en croit Philippe Etchebest. "Ça va aller encore plus vite. Il faut être très vigilant et donner les bons conseils. On essaie de les orienter dans leurs choix pour aller le plus loin possible. On peut partir vite." déclare-t-il. Mais cela n'est pas totalement négatif. "Ça crée plus de proximité entre le chef de brigade et les candidats. On est encore plus pris au jeu, on a vraiment envie d'aller le plus loin possible." explique de son côté Michel Sarran.

"Top Chef est devenu un incontournable du paysage gastronomique français"

Pour ses 10 ans, Top Chef s'offre plus de 100 étoiles puisque de nombreux chefs très prestigieux dont Alain Ducasse vont participer à l'émission le temps d'une épreuve. Une chose satisfaisante pour les jurés, chefs eux-même de leurs restaurants. "Ça nous fait très plaisir. Ça donne un crédit à cette émission. C'est devenu un incontournable du paysage gastronomique français. (...) Pour l'émission, c'est une caution énorme." avoue Michel Sarran. Et Philippe Etchebest d'ajouter : "C'est une émission adoubée par les chefs. Il y aura toujours des détracteurs mais aujourd'hui, il y a 80-90% des chefs qui sont heureux et qui aimeraient participer"

L'importance de la transmission

Pour les jurés, Top Chef est aussi l'occasion de transmettre son savoir, une chose incontournable pour un cuisinier. "On a une grosse responsabilité de les accompagner au mieux. On est dans cette transmission et ce n'est pas une chose qu'il faut sous estimer car ça nous demande une vraie réflexion et une concentration sur tout ce qui est fait (...) On a coeur de leur apporter quelque chose. Notre satisfaction, c'et que les candidats nous disent merci. C'est ça, la récompense, d'avoir des contacts avec des anciens candidats qui nous remercient pour cette expérience et ce qu'on leur a apporté" explique Philippe Etchebest.

Une "colonie de vacances"

Malgré l'importance de la tache et le tournage intense, Top Chef est aussi l'occasion pour les jurés et les équipes de se retrouver pour ce que Michel Sarran qualifie de "colonie de vacances". "C'est une expérience formidable à vivre, c'est une expérience humaine. Une émission qui a des valeurs. C'est une émission où on voit des jeunes qui s'investissent, il y a beaucoup de respect et d'engagement. Je m'y sens bien. C'est un moment de plaisir de se retrouver. C'est une colonie de vacances où on vit avec une petite centaine de personne" confie-t-il. Un sentiment partagé par Hélène Darroze. "Je me marre bien. C'est une façon de faire mon métier qui est différente. C'est une chose dont j'avais besoin. C'est tombé à un moment où j'avais une certaine monotonie de la route dans laquelle j'étais tombé. j'ai trouvé une bande de copain, c'est un plaisir de savoir qu'on va se retrouver et se marrer." explique-t-elle de son côté.

Top Chef 2019 sera diffusée tous les mercredis dès 21h sur M6.

Propos recueillis lors de tables rondes.

Top Chef 2019
Samuel, gagnant de Top Chef 2019, dévoile comment il va dépenser ses gains
Gagnant de Top Chef 2019 : Samuel rescapé et vainqueur généreux, il partage ses gains avec Guillaume
Top Chef 2019 : faites-vous livrer un plat de la finale directement à la maison
Alexia Duchêne (Top Chef 2019) critiquée sur les réseaux sociaux : sa réponse aux haters
voir toutes les news de Top Chef 2019 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème