Par Charlène Salomé Journaliste
La SNCF se lance enfin dans le low-cost. Elle dévoile son nouveau TGV, tout neuf et tout beau, Ouigo qui reliera Marne-la-Vallée à Marseille et Montpellier via Lyon à bas prix. Une bonne nouvelle pour tous les Parisiens qui rêvent de Sud et inversement. La SNCF propose ainsi une offre similaire à Ryanair... mais pour l

La SNCF se lance enfin dans le low-cost. Elle dévoile son nouveau TGV, tout neuf et tout beau, baptisé Ouigo, qui reliera Marne-la-Vallée à Marseille et Montpellier via Lyon à bas prix. Une bonne nouvelle pour tous les Parisiens qui rêvent de Sud et inversement. La SNCF propose ainsi une offre similaire à Ryanair... mais pour le train.

Des billets à 25€ : Ouigo plus fort que Prem's
La SNCF lève aujourd'hui le voile sur ses nouvelles rames bleu ciel et rose low-cost. Les billets de ce nouveau TGV bas-prix, baptisé Ouigo ("we go" in english), seront disponibles pour la modique somme de 25€. Plus ou moins. Pas de tarif unique fixé à 25 euros cependant, le prix de ces nouveaux billets sera soumis aux mêmes règles du marché que les autres billets. Mais la SNCF se veut rassurante, le prix ne devrait pas trop fluctuer et rester donc bas. Il resterait dans tous les cas moins cher que le meilleur des tarifs Prem's. Le prix pourrait encore baisser si vous voyagez à plusieurs. Rendez-vous demain sur le site de la SNCF pour voir si les premières promesses sont tenues. Les premiers billets low-cost seront mis en ligne à partir de ce mercredi.

Ouigo : seulement des trajets Marne-la-Vallée-Sud Est
Les premiers TGV Ouigo devraient circuler dès le mois d'avril. La première ligne desservira Marne-la-Vallée en région parisienne, Lyon, Marseille et Montpellier. Cette initiative ne concernera dans un premier que quatre rames (sur les 460 de la SNCF c'est donc peu). Seuls quatre trains, pouvant transporter jusqu'à 1200 voyageurs (soit 20% de plus qu'un TGV classique), rouleront donc aux couleurs de Ouigo.

Billets non remboursables et pas de restauration à bord
Revers de la médaille : ces TGV duplex ne bénéficieront pas d'espaces bar, ni de première classe. L'espace sera donc optimisé afin d'accueillir un maximum de voyageurs. Les billets seront non-remboursables et le contrôle se fera sur les quais et non plus dans les trains. Il faudra donc arriver 45 minutes avant le départ comme pour prendre l'avion. Le quai sera fermé cinq minutes avant la fermeture des portes, contre 2 minutes pour un train classique. Enfin, comme chez Ryanair, tout bagage supplémentaire entraînera un surcoût.

Dans l'actu aussi : Burger King mangé par McDonald...sur Twitter/ Le produit MIRACLE qui rend TOUT imperméable