Découvrez notre test de XCOM : Enemy Within, le pack d'extension d'XCOM : Enemy Unknown, disponible depuis le 15 novembre sur PC et Mac, mais aussi sur consoles, en édition "Commander". Le contenu inédit de cet add-on mérite-t-il qu'on se remette à chasser les petits hommes verts ? Réponse.

Annoncé cet été à la Gamescom 2013, XCOM : Enemy Within n'est très certainement pas le genre d'extension qu'attendaient les joueurs du très bon XCOM : Enemy Unknown, sorti l'année dernière. Et pour cause, cet add-on - qui sur consoles se présente sous la forme d'un stand-alone (Commander Edition) comprenant le jeu original - ne propose pas une campagne inédite, malheureusement, mais "seulement" de nombreuses nouveautés de gameplay, délivrant néanmoins une seconde jeunesse au reboot de UFO.

Méli-mêlée

On incarne donc toujours une unité d'élite de la section XCOM, chargée d'endiguer une menace extraterrestre à l'échelle mondiale. Il convient plutôt de s'attarder sur le contenu de cette extension et qui passe essentiellement par l'introduction d'une nouvelle ressource d'origine alien, et au nom étrange : Mêlée. Cette source d'énergie venue d'ailleurs, à récupérer - difficilement - sur les champs de bataille (en un temps limité), est à utiliser dans deux nouveaux établis : les laboratoires génétique et cybernétique.

Le soldat qui valait trois milliards

Comme son nom l'indique, le premier laboratoire permet de jouer avec l'ADN de nos poulains pour les transformer en véritables machines de guerre. L'occasion pour Firaxis de proposer des améliorations explosives liées aux capacités offensives (visée plus efficace, taux élevés de coups critiques, déplacements plus nombreux...) et défensives (augmentation de la santé, rapidité...) de notre armée. En d'autres termes, tous les ingrédients nécessaires pour mettre sur pied des super-soldats sanguinaires.

"C'est moi Nono, le petit robot"

Si jamais votre éthique vous empêche de faire mumuse avec le code génétique de vos militaires surentraînés, alors le laboratoire cybernétique est fait pour vous. Grâce à lui, il est désormais possible de construire d'imposantes armures lourdes à faire porter à ses sbires. Débarquer dans une base extraterrestre, les pas de son exosquelette dissimulant le bruit sourd des balles fuyantes, procure en cours de partie une sensation de puissance des plus jouissives, que l'on ne retrouvait pas dans XCOM : Enemy Unknown.

EXALT-ation

Bien que le scénario ne change pas, Firaxis a aussi trouvé le moyen d'introduire une nouvelle force ennemie : les EXALT. Derrière cet acronyme se cache une organisation humaine qui cherche par tous les moyens à s'approprier les technologies aliens (quitte à nous rendre la vie difficile). Au fur et à mesure de la progression, des missions d'infiltration efficaces - qui dépoussièrent véritablement la campagne d'origine - sont ainsi proposées afin de mettre un terme à leurs agissements. De nouvelles armes et cartes font enfin leur apparition, de quoi motiver les joueurs à se procurer ce pack d'extension.

Verdict : XCOM : Enemy Within veut de nouveau vous faire suer. Et il arrive plutôt bien. Les nouveautés de gameplay, proposant une aventure encore plus exigeante, parviennent à faire oublier l'absence d'une nouvelle campagne solo. Par ailleurs, pour celles et ceux qui n'ont jamais joué à XCOM : Enemy Unknown, l'édition "Commander" (réservée à la Xbox 360 et PS3) est un bon moyen de découvrir la licence tout en profitant des derniers ajouts de cet add-on sympathique.

17/20

A lire aussi : iPad Air : la finesse à l'état pur ? On a testé la nouvelle tablette d'Apple / Test Battlefield 4 : c'est pas ma guerre, mon colonel ! / Test Angry Birds Star Wars : la guerre des cochons débarque sur consoles / Test Assassin's Creed 4 : la saga prend le large... avec brio !