Découvrez notre test de The Bureau XCOM Declassified, le nouveau spin-off de la série XCOM, disponible sur Xbox 360, PS3 et PC depuis le 23 août 2013. Au programme de cet épisode inédit retraçant les origines de la célèbre saga : de l'action, de la stratégie et beaucoup de petits hommes verts.

Affaire (dé)classée

Ne vous y méprenez, sous ses allures de TPS à la Gears of War, The Bureau : XCOM Declassified, un spin-off de la série XCOM développé par 2K Marin (Bioshock 2), reste un jeu d'action tactique qui mettra les compétences des stratèges à rudes épreuves. Vous incarnez Carter, un agent de la CIA alcoolique, recruté par "Le Bureau" (l'ancêtre de la base XCOM), en charge de bouter la première menace extraterrestre hors de la Terre. Le scénario est classique, mais l'hommage aux vieux films de SF est pour le moins réussi.

Le joueur est transporté en pleine Guerre Froide et Course à l'espace, contexte que les développeurs sont parvenus à retranscrire brillamment tout au long de la progression dans les environnements du jeu, et ce en dépit de graphismes loin de pousser les consoles ou les PC dans leurs derniers retranchements. Les décors "sixties" au sein desquels se marient parfaitement les infrastructures aliens, offrent un spectacle visuel dépaysant, que l'on découvre dans la peau d'agents en costume trois pièces, clope à la bouche.

"Here come the Men in Black"

Pour autant, ne pensez pas terminer le titre en gardant la gâchette de tir enfoncée. Dans The Bureau, c'est en équipe de trois que vous devrez mener à bien vos missions. Tout commence par le recrutement d'agents de terrain parmi la crème des organisations des Etats-Unis (FBI, CIA...). Et pour rendre votre équipe la plus efficace possible, quatre "classes", plutôt équilibrées dans leur construction, sont à votre disposition

On retrouve le soutien, spécialisé dans les soins ; l'éclaireur, discret et rapide ; le sapeur, maître des pièges et tourelles ; et le commando pour faire parler la poudre. Petit plus sympathique, la possibilité de déterminer leurs "antécédents" qui, selon ceux choisis, boosteront certaines de leurs armes ou pouvoirs. La personnalisation va plus loin en vous proposant de choisir le look de votre costard et les équipements de vos agents, à modifer impérativement avant chaque départ sur le front.

Un visiteur, venu d'ailleurs !

A ce stade, deux choix s'offrent au joueur : soit compléter la quête principale et découvrir les intentions des Xenons ; soit réaliser des missions secondaires (reconquête de zones, sauvetages...) pour débloquer des grades ou améliorer son arsenal / ses compétences. Tout ceci est entrecoupé par des phases de dialogue, qui malgré un doublage réussi, ne proposent pas des choix de contextualisation très poussés. Mais une fois dans l'action, ces petits détails négatifs sont rapidement effacés.

Car sur le terrain, The Bureau remplit plutôt bien son contrat à savoir délivrer des phases très tactiques et haletantes. En charge de nos deux agents qui ne lèveront le petit doigt qu'après le leur avoir ordonné, on est constamment sollicité face à des hordes d'aliens qui ne nous laissent aucun répit, l'IA étant efficace. Attention donc à bien garder un oeil sur la vie de vos troupes qui se laisseront parfois tuer bêtement. Les commandes de tir sont quant à elles très intuitives tout comme l'utilisation de la roue de commandement qui permet d'utiliser ses pouvoirs et de donner des ordres à ses sbires.

Néanmoins, le titre laisse dans la bouche comme un goût d'inachevé. Les missions ne sont pas toutes insurmontables, et l'on aurait aimé que les cut-scenes, qui auraient contribué à une meilleure immersion, soient plus nombreuses. Au final, les joueurs avanceront dans l'aventure en suivant les ordres, sans se soucier des conséquences de leurs actes ou encore des incohérences du scénario. The Bureau fait pourtant son office à savoir offrir une aventure que les tacticiens en herbe apprécieront.

Verdict : The Bureau : XCOM Declassified se satisfait du nécessaire. Ni bon, ni mauvais, la dernière production des créateurs de Bioshock 2 n'est pas une claque graphique, ni scénaristique mais reste néanmoins assez complet en termes de gameplay et suffisamment palpitant dans ses séquences d'action-tactique pour captiver les joueurs adeptes du genre. A noter aussi qu'il serait malheureux de passer à côté de son univers "sixties" plutôt détaillé et assurément dépaysant.

14/20

A lire aussi : Test de Saints Row 4 : le Saint des "Saints" ? / Test de Killer is Dead : jusqu'à ce que la mort nous sépare ! / Civilization 5 - Brave New World (TEST) : plus de repos pour les braves ! / Xbox One : la date de sortie officielle dévoilée par le Major Nelson

Xbox 360
Test Borderlands The Pre-Sequel sur Xbox 360 : l'épisode de l'entre-deux ?
Test de Disney Infinity 2.0 Marvel Super Heroes : héros malgré lui ?
Assassin's Creed Rogue : date de sortie et trailer sur Xbox 360 et PS3
Ultra Street Fighter 4 sur Xbox 360, PS3 et PC : 3 raisons de partir au combat
voir toutes les news de Xbox 360 Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment