La saison 4 de Stranger Things vient de se terminer sur Netflix avec la mise en ligne des deux derniers épisodes. Une suite - et fin - satisfaisante pour la série après une saison 3 à bout de souffle. Après cette réussite, faut-il avoir bon espoir pour la saison 5, déjà annoncée ? Voici pourquoi la série devrait s'arrêter sur une bonne note.

Une saison 4 réussie mais avec des défauts

Après une saison 3 quelque peu fanée et sans but, les deux parties de la saison 4 de Stranger Things ont réussi à retrouver certains éléments qui ont rendu les premières saisons si intéressantes. D'un côté : comprendre que le côté horrifique est essentiel à la série. Ne pas le dissoudre parmi les ingrédients de "dark fantasy" mais se jeter dans ce mystère terrifiant qui était caché dans la première saison de la série - et qui ici est personnifié par Vecna - était une bonne idée.

D'autre part, la série a trouvé une explication satisfaisante concernant l'Upside Down qui fonctionne et intègre le reste des saisons, avec Eleven (Millie Bobby Brown) comme noyau unificateur, nous renvoyant aux découvertes du début du show. Et surtout, la série a profité de la pause forcée liée à la pandémie, et est revenue avec de super nouveaux personnages (de Yuri à Eddie Munson), le meilleur méchant de ses quatre saisons et des clins d'oeil et hommages - bien qu'évidents - mieux ficelés que d'habitude.

>> Stranger Things saison 4 : l'âge des personnages VS l'âge des acteurs (tu vas halluciner pour certains) <<

La conclusion a mis en lumière certains des problèmes déjà présents dans les saisons 2 et 3, mais cette fois accentués. L'un d'eux est qu'il y a déjà trop de personnages, et ils restent littéralement isolés en trois groupes complètement étanches pendant les deux parties de la saison. D'un côté, l'équipe principale qui se retrouve face à Vecna, de l'autre le groupe à la recherche d'Eleven, et puis les adultes essayant de sauver Hopper (David Harbour). Peut-être que les choses auraient pu être abordées différemment, mais franchement, des intrigues secondaires comme le sauvetage de Hopper sont si complexes qu'il va de soi qu'elles occupent toute la saison.

En revanche, la formule narrative de la série a été pressée au maximum : la succession de flashbacks, les plans parallèles, les adultes maladroits et stupides, les ambiances typiques du cinéma jeunesse et la mise en avant des super pouvoirs de Onze, toujours les mêmes et qui fonctionnent (car ils fonctionnent toujours). L'ensemble est surexploité au point qu'il nous semble que tout a été montré.

Pourquoi la série doit s'arrêter

Nous savons qu'il y aura une saison 5 de Stranger Things pratiquement depuis que nous avons commencé à connaître plus de détails sur la quatrième saison. Et les déclarations des frères Duffer selon lesquelles elle était prévue depuis le début ne sont pas difficiles à croire : on n'entrera pas dans les spoilers, mais le final de la saison 4 le montre très clairement.

Cependant, les signes d'épuisement sont évidents. Par exemple, l'interaction et l'alchimie entre les personnages initiaux ont disparu ou ont été remplacées par d'autres relations plus intéressantes. Et cette quatrième saison fait très bien son travail et fait évoluer les menaces vers le haut : une continuation à ça dans une saison 5 serait un ajout non nécessaire plutôt qu'un épilogue ou une conclusion.

>> Stranger Things saison 4 a littéralement cassé Netflix ! Gros bug historique à cause du succès de la série <<

Stranger Things n'est pas la meilleure série produite par Netflix (on peut citer dans cette catégorie les séries de Mike Flanagan ou les séries animées comme BoJack Horseman), mais elle est l'une des meilleures séries mainstream, simple et digeste de la plateforme. La façon dont les saisons précédentes ont été réunies dans cette saison 4 satisfaisante en est la meilleure preuve : c'est une série soignée, cohérente et bien terminée. Évidemment, nous ne parlons pas de terminer la série à la fin de la quatrième saison, de manière ouverte, mais mettons en garde contre le fait d'étirer une série qui s'épuise.

Et pour cette raison même, Stranger Things devrait cesser d'aller aux limites de sa formule. La troisième saison était la meilleure preuve de la chute de l'intérêt du public lorsque les ressorts ne sont pas bien huilés, et il serait dommage qu'après une saison fondamentalement satisfaisante comme cette saison 4, nous devrions dire au revoir à la série avec un mauvais ressenti et avec le sentiment qu'elle a duré plus longtemps qu'elle ne le devait

Cet article a été écrit en collaboration avec nos collègues espagnols de Xataka.

Stranger Things - Saison 5
Netflix : le top 15 des séries les plus commentées sur Twitter, attention il n'y a pas que des pépites
Charlie Heaton (Stranger Things) et Natalia Dyer, la rupture pour le couple ? La photo qui sème le doute
Stranger Things : Joseph Quinn arrêté dans un aéroport aux US... puis libéré grâce à Eddie !
Stranger Things saison 5 : les créateurs font une promesse importante aux fans, et ça devrait tous nous rassurer
voir toutes les news de Stranger Things - Saison 5 Découvrir plus d'articles