La bande-annonce de Midnight Mass : notre avis sur la série de Netflix
Ce n'est pas encore la période d'Halloween mais Netflix nous met dans l'ambiance : ce vendredi 24 septembre, la plateforme met en ligne Sermons de minuit (Midnight Mass en version originale), nouvelle série de Mike Flanagan, le papa des flippantes The Haunting of Hill House et The Haunting of Bly Manor. Une série qui explore de nouveaux démons, le tout avec des visages familiers. Faut-il regarder la série ? PRBK a vu les 7 épisodes et on vous donne notre avis SANS spoilers. Alors, on mate ou on zappe ?

Le mois de septembre a été très chargé sur Netflix entre la partie 1 de la saison 5 de La Casa de Papel, la saison 6 de Lucifer, la saison 3 de Sex Education ou encore la nouveauté Squid Game. Mais ce n'est pas terminé ! Après les deux saisons de The Haunting qui ont fait trembler les abonnés, la plateforme dévoile le nouveau bébé de Mike Flanagan : Sermons de minuit ou Midnight Mass en VO. Une série profondément personnelle avec laquelle le créateur et réalisateur nous plonge dans une communauté flippante.

Les infos

Créée par Mike Flanagan (The Haunting of Hill House, The Haunting of Bly Manor)
Avec au casting Kate Siegel, Zach Gilford, Kristin Lehman, Samantha Sloyan, Rahul Kohli, Annabeth Gish, Henry Thomas, Michael Trucco et Hamish Linklater.
7 épisodes d'environ 1h.
Dispo sur Netflix en intégralité ce vendredi 24 septembre 2021 à 9h01.

Le pitch

Après avoir passé plusieurs années en prison suite à un accident mortel, Riley Flynn revient sur son île natale de Crockett Island, isolée en plein milieu de l'océan. L'arrivée d'un nouveau prêtre au sein de la paroisse va coïncider avec des événements mystérieux et miraculeux qui vont tout bouleverser pour les habitants.

Notre avis sur Midnight Mass

On n'a jamais autant aimé trembler que devant The Haunting sur Netflix. En 2018, Mike Flanagan dévoilait The Haunting of Hill House, sa première série. Un véritable succès puisque, dans la foulée, Netflix commandait une saison 2 (sous forme d'anthologie) et signait un accord avec le créateur. Après The Haunting of Bly Manor, c'est donc Midnight Mass ou Sermons de minuit qui débarque sur Netflix. Une série qui, de l'aveu de Mike Flanagan, est certainement l'une de ses oeuvres les plus personnelles.

La série débute avec le drame qui fait basculer la vie de Riley Flynn (Zach Gilford) : sous l'emprise de l'alcool, il a provoqué un accident qui tue une jeune femme. Emprisonné pendant 4 ans suite à ce drame, Riley va tenter de laver ses pêchés en revenant sur Crockett Island, la petite île dont il est originaire. Issu d'une famille catholique, ancien enfant de choeur, Riley se retrouve confronté à sa foi - ou plutôt à son manque de foi. Un personnage en partie inspiré de Mike Flanagan : dans une lettre adressée à la presse, le réalisateur, producteur et scénariste y confie avoir lui-même été enfant de choeur et être sobre depuis trois ans. "Cette série est née des choses qui me font le plus peur (...) les idées qui sont à l'origine de Midnight Mass me terrifient au plus profond de moi" explique-t-il.

Mike Flanagan et Hamish Linklater sur le tournage de Midnight Mass
Mike Flanagan et Hamish Linklater sur le tournage de Midnight Mass

Mais justement, quelles sont ces idées qui sont au coeur de Midnight Mass ? Plutôt que de jouer sur nos peurs des fantômes (aucun n'est caché cette fois) et sur les "jump scare" comme l'ont fait les deux saisons de The Haunting, cette nouvelle série installe une ambiance à la fois lugubre et inquiétante qui interroge sur la foi, le fanatisme religieux ou la rédemption. Des thèmes pas si étonnants quand on se rappelle que l'intrigue comme avec l'arrivée d'un nouveau prêtre sur la petite île. Sans oublier, évidemment, des aspects horrifiques dont on ne peut pas vous parler au risque de vous spoiler.

Ce qu'on peut vous dire, c'est que Midnight Mass va crescendo. Si elle prend du temps à installer son intrigue, la série gagne de plus en plus en intensité jusqu'à atteindre un pic émotionnel et horrifique dans le 7e (et dernier) épisode. Certains éléments de l'intrigue ne sont pas très difficiles à deviner mais cela ne gâche en rien le plaisir du visionnage. Même si l'intrigue de Sermons de minuit est moins alambiquée que celles de The Haunting, la série touche aussi en plein coeur. Pas effrayante en soit, elle fait quand même flipper par ce qu'elle raconte, plus que par ce qu'elle montre.

Enfin, comment parler de Midnight Mass sans évoquer son casting ? Puisqu'elle raconte l'histoire d'une communauté, la série se repose sur un ensemble d'acteurs. Vous y reconnaîtrez des visages familiers puisque Mike Flanagan s'est de nouveau entouré de plusieurs acteurs vus dans The Haunting comme Kate Siegel, Henry Thomas, Annabeth Gish, Samantha Sloyan ou Rahul Koli. On y retrouve aussi Zach Gilford, Michael Trucco mais aussi et surtout Hamish Linklater, troublant et fascinant dans le rôle du Père Paul sur qui tout le déroulement des événements repose. L'acteur est au coeur des épisodes et bluffe à chacune de ses apparitions.

Notre avis sur Midnight Mass, disponible sur Netflix
Notre avis sur Midnight Mass, disponible sur Netflix

On mate mais en prenant son temps : Sermons de minuit n'est pas de ces séries qui s'avalent en un visionnage si on veut en apprécier toutes les subtilités. Grâce à son casting convaincant et à son intrigue qui va crescendo, la nouvelle série de Mike Flanagan est une véritable réussite qui, même si elle ne nous fait pas hurler de terreur, nous transporte dans un univers qui n'est pas pour le moins dérangeant.

Netflix
Maid : la série Netflix est-elle inspirée d'une histoire vraie ?
Maid : saviez-vous que les deux actrices de la série Netflix sont mère et fille dans la vie ?
Edens Zero saison 2 : bientôt une suite pour l'anime de Netflix ?
Sermons de minuit (Midnight Mass) : saviez-vous que Kate Siegel (Erin) était la femme du créateur ?
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles