Ce mercredi 17 avril sort au cinéma le film Les Ames Vagabondes adapté d'un roman de Stephenie Meyer. L'auteure de Twilight invente un nouveau monde dans ce roman à travers l'histoire de Melanie. De passage à Paris le 7 mars dernier, Stephenie Meyer s'est confiée à PureBreak lors d'une table ronde. Découvrez l'avis de l'auteure sur les acteurs, l'adaptation et sur sa popularité.

"Les Ames Vagabondes était un moyen de m'échapper"

Le roman Les Ames Vagabondes est sorti en 2008, avant même la fin de la saga Twilight. Pourquoi avez-vous décidé d'écrire ce nouveau roman ?
Stephenie Meyer : J'ai écrit le roman en 2006, en plein milieu de la révision de Hésitation (le troisième roman de la saga Twilight ndlr). A l'époque, le premier film Twilight n'était pas sorti, il était encore aux premiers stages de la production. Au début, quand j'ai écrit Twilight, c'était un moyen de m'échapper et de me couper du monde. Et puis le monde de Twilight est devenu très réel avec de la pression, des éditeurs, des fans et des critiques et j'avais en quelque sort besoin de m'échapper. Au début, Les Ames Vagabondes était rien qu'à moi, personne ne l'avait lu ou ne connaissait son existence. Pour moi, c'était très reposant d'avoir un univers rien qu'à moi.

Avez-vous pensé à peut-être ne pas le publier ?
Complètement. Je l'ai gardé pour moi pendant près de deux ans. Je n'avais pas envie de recommencer le processus d'édition avec tous les changements qu'il comporte. Mais finalement, j'aimais l'idée d'un livre qui ne soit pas sur les vampires. Et puis avoir déjà écrit autre chose m'enlevait vraiment la pression qui pouvait accompagner la fin de la saga Twilight. Personne n'était en train de dire "Que va-t-elle faire maintenant ?" puisque j'avais déjà écrit ce qui suivrait.

L'idée de l'âme est très étrange. Pour Twilight, vous avez confié avoir fait un rêve. Comment vous est venue l'idée des Ames Vagabondes ?
Je voyageais et je m'ennuyais beaucoup. Quand je suis en voiture, je ne peux pas lire alors je m'invente des histoires. Je le fais depuis que je suis toute petite. Pour vous dire la vérité, je ne sais pas ce qui m'a donné l'idée. J'étais au beau milieu du désert et j'ai pensé à deux personnes dans un même corps qui seraient amoureuses d'une autre personne. Et là je me suis 'Non mais attends, cette idée pourrait fonctionner'. C'est par la suite que j'ai commencé à jouer avec cette histoire et j'ai pris pas mal de notes. C'était peut-être une plante bizarre qui m'a donné l'idée (rires).

Dans le film, on ne peut pas vraiment dire que les acteurs correspondent aux physiques des personnages du roman. Pourquoi ce choix ?
Nous avons fait ce choix lors des castings auxquels j'ai assisté. Quand on a adapté Twilight, les fans voulaient vraiment que tout corresponde au point que Kristen (Stewart ndlr) qui a les yeux verts a dû porter des lentilles de couleur alors que ça ne change rien au personnage. Je me suis dit que c'était peut-être aller trop loin. C'est bien d'avoir des ressemblances mais ce qui est important, c'est le personnage, le sentiment que l'acteur dégage. Quand on a commencé les castings sur Les Ames Vagabondes, je me fichais de savoir à quoi les acteurs ressemblaient. Je voulais que Ian ait ce côté violent mais réfléchi. Il fallait aussi que Gaby (Wanda en version originale) et Melanie arrivent à coexister dans un même corps. On s'en fichait de savoir ce à quoi ressemblait l'actrice tant qu'elle pouvait le faire. C'est à ce moment là qu'on a rencontré Saoirse (Ronan, ndlr) qui a très bien réussi à nous donner cette impression.

Avez-vous écrit le script du film en collaboration avec Andrew Niccol ?
Je n'ai pas vraiment écrit le script mais j'ai donné pas mal de notes, nous avons beaucoup parlé. Andrew est un scénariste fantastique et il a réalisé un super travail. Personnellement, j'a du mal à couper les choses. Ce n'est pas facile pour moi de me dire que tel ou tel personnage peut être sacrifié. J'ai vraiment besoin de perspective et j'ai été très heureuse du résultat.

"Etre sur le tournage, c'était iréel"

Est-ce que vous étiez souvent sur le plateau ou bien les avez-vous laissé faire ?
Je ne laisse jamais faire personne ! (rires) J'étais sur le tournage la plupart du temps, je partageais mon temps entre le tournage et mes enfants. Le plateau était sublime, ils ont construit les grottes. Voir tout ce que j'avais imaginé être là, devant mes yeux, c'était vraiment irréel. J'ai adoré participer au tournage. Et puis c'est toujours génial d'être là si les acteurs ont une question bien qu'ils connaissaient très bien leurs personnages.

Quelle a été votre première impression sur le tournage en voyant Saoirse jouer Melanie ?
Elle était incroyable. J'ai été soulagée car tout le film reposait sur son habilité à jouer les deux personnages. Si elle n'y arrivait pas, alors le film était voué à l'échec. C'était une joie complète de la découvrir à l'écran. Quand je l'ai vu tourné certaines scènes, elle était telllement puissante devant la caméra.

La suite en cours d'écriture

Vous avez déjà indiqué vouloir écrire une suite. Avez-vous déjà des idées et que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
C'est un processus plutôt lent. Ce que je peux dire c'est qu'il sera certainement intitulé The Seeker (La traqueuse en français ndlr). Et ce sera certainement les mêmes personnages mais je n'en dirais pas plus.

Est-ce-que ce second roman sera adapté au cinéma lui aussi ?
Je pense que oui mais cela dépendra évidemment du succès de celui-ci. A Hollywood, tout est question d'argent. Parfois il y a des suites alors qu'il n'y en a pas de prévu et parfois une saga est interrompue faute de succès. Ca ne sera pas décidé par moi mais plutôt par le box-office. En ce qui me concerne, j'adorerais travailler de nouveau avec ces gens et faire une suite ne me dérangerait pas.

Avec Twilight, vous avez créé un monde qui a pris une très grosse ampleur. Qu'est ce que ça fait de se dire qu'on a crée une telle mode ?
Les vampires ont toujours été là et je pense que j'ai seulement réussi à surfer sur la vague. Avec Anne Rice avait déjà surfé sur la vague. Les vampires continuent de nous fasciner. Il vient d'y avoir une grosse vague d'intérêt avec Twilight, True Blood et tout le reste. En ce moment, la vague est en train de se calmer mais je suis certaine que les vampires reprendront le dessus dans 10 ans.

Vous êtes très célèbre. Avez-vous conscience d'avoir changé la vie de beaucoup de personnes à travers vos romans ?
On me l'a dit et c'est vraiment génial. Les gens me disent parfois que Twilight était le premier livre qu'ils ont lu par plaisir et que maintenant ils continuent de lire. Et ça, ça me fait vraiment chaud au coeur car, selon moi, quand on se met à lire, la vie s'améliore. Et puis, beaucoup de gens se sont fait des amis qu'ils garderont pour la vie grâce à mes livres. Ca aussi c'est génial d'avoir participé à ça.

Propos recueillis par Aubéry Mallet. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer PureBreak.com

Les âmes vagabondes
Les Ames Vagabondes : romance, science-fiction et action au programme (CRITIQUE)
Stephenie Meyer : "J'ai failli ne pas publier Les Ames Vagabondes" (INTERVIEW)
Les Ames Vagabondes : 5 raisons de ne pas manquer le film
Les Ames Vagabondes : Melanie se révolte dans un nouvel extrait
voir toutes les news de Les âmes vagabondes Découvrir plus d'articles