Sharknado, élu mot le plus inutile de l'année 2013 par l'American Dialect Society
Sharknado, élu mot le plus inutile de l'année 2013 par l'American Dialect Society
Contraction de "shark" pour requin et de "tornado" pour tornade, le mot Sharknado a été inventé par les réalisateurs d'un téléfilm américain. Après être devenu la risée du web, ce film d'horreur plus proche du nanar reçoit son premier prix : celui de mot le plus inutile de l'année 2013.

Un nanar d'horreur fait le buzz

Si l'Oxford Dictionnary a choisi d'élire le phénomène du "selfie" comme mot de l'année 2013, l'American Dialect Society s'est elle intéressée au mot le plus inutile. Et c'est "sharknado", un mot inventé pour titrer un téléfilm d'horreur, qui remporte cette palme. Diffusé cet été sur la chaîne SyFy, Sharknado n'aurait du rester qu'un nanar d'horreur parmi tant d'autres. Mais sur Twitter, le quelque million de téléspectateurs du programme s'en est donné à coeur joie. En moyenne, 3 000 tweets ont été postés chaque minute pendant la diffusion du téléfilm précise 20 Minutes.

Sharknado, cronut... la folie des contractions

Le film a alors été rediffusé à la télévision, puis sorti au cinéma avant qu'un Sharknado 2 fasse son apparition très prochainement. Si la contraction "sharknado" a été choisie comme mot le plus inutile de l'année 2013, l'American Dialect Society a longtemps hésité avec le terme "cronut", autre contraction très populaire aux Etats-Unis, de "croissant" et "donut". Et selon cette institution américaine, le prochain mot qui devrait envahir notre vocabulaire sera "binge watching" "qui décrit le fait de regarder des films ou des épisodes séries en continu pendant une nuit ou une journée entière".

News
essentielles
sur le
même thème