Seuls : bande-annonce du film
A l'occasion de la sortie du film Seuls, adapté de la BD culte du même nom, PureBreak a eu l'occasion de rencontrer deux de ses acteurs principaux, Stéphane Bak qui incarne Dodji et Sofia Lesaffre qui est Leila.

Au cinéma depuis le 8 février, Seuls est l'adaptation de la BD créée en 2005 par Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti. Cinq ados se réveillent un matin seuls dans leur ville. Plus d'adultes pour les surveiller. Ils vont devoir apprendre à survivre dans une cité devenue hostile et percer le mystère qui les entoure. Réalisé par David Moreau (Ils, The Eye, 20 ans d'écart), Seuls est un film riche en sensations fortes.

Connaissiez-vous la BD avant de participer au film ?
Stéphane Bak : moi non. Mais je l'ai achetée pour travailler le rôle et je suis devenu accro. J'ai acheté tous les tomes depuis. J'ai hâte de lire le prochain épisode. Malheureusement, il faut attendre l'an prochain. J'espère que l'on aura des exclus.
Sofia Lesaffre : Je lisais cette BD au collège. J'avais lu les 3,4 premiers tomes.

Si vous deviez décrire le personnage de l'autre, qu'est ce que vous diriez ?
Sofia : Dodji est quelqu'un de réservé, de très secret. C'est un solitaire, un électron libre. C'est un personnage un peu cassé qui a sa propre histoire et qui traîne un passé douloureux. Mais il va se rendre compte que c'est en aidant et avec l'aide des autres qu'il réussira à s'en sortir.
Stéphane: Leila, c'est une meneuse, une leadeuse naturelle, charismatique, douée, sensible, très attentionnée envers les autres. C'est Sigourney Weaver dans Alien, Rey dans Star Wars le Réveil de la Force.

Vous avez suivi un entraînement physique avant le tournage ? Vous deux personnages ont droit à de nombreuses scènes d'action.
Sofia : Oui, on a eu droit à une grosse préparation. Stéphane a même fait du poney (rires).
Stéphane : Pourquoi tu dis ça ? C'était du cheval sauf que je suis tellement grand qu'en vidéo, on dirait un poney. J'ai pris un cours pour une scène à cheval qui n'a pas eu lieu. David (Moreau le réalisateur -ndr) a vu mes essais et s'est dit que finalement, ce n'était pas une bonne idée.
Sofia : Mais on a eu une grosse prépa. J'ai suivi des cours de conduite, de combats, de cascades, de maniement d'armes, j'ai appris à tirer, cela reste un super souvenir.

Seuls : les affiches du film
Seuls : les affiches du film

Est-ce dur parfois de garder son sérieux sur un tournage comme celui de Seuls ? Stéphane tu viens de la comédie et Sofia tu sembles de nature joyeuse alors que vos persos sont sérieux.
Stéphane : Pour moi, c'était difficile. Pas pendant les scènes mais hors plateau où j'avais tendance à vraiment déconner et il fallait que je me reconcentre. C'était un beau bordel dans ma tête.
Sofia : Stéphane a besoin de beaucoup décompresser, de vanner, de charrier les autres. Personnellement, dès que je suis habillée et maquillée pour les prises, j'ai besoin d'être dans ma bulle, de bien rester dans mon perso et de le vivre à fond. Stéphane a ce truc de pouvoir déconner et de retourner d'un claquement de doigt dans son personnage.

Quelle a été la scène la plus difficile à tourner ?
Stéphane : Une scène où j'aide Leila et les autres à franchir un grillage. Il y avait une fausse pluie. Entre chaque prise, on était frigorifiés. On se séchait et on repartait sous la pluie. C'était marrant à faire mais le soir j'ai pris tout ce qu'il fallait pour ne pas tomber malade.
Sofia : Pour moi aussi c'est cette scène. Avec la pluie, le froid, on était gelés. C'était physique et on a du la refaire pas mal de fois. J'étais tellement à fond que je n'ai pas fait attention aux indications du cascadeur et je me suis esquintée le genou. J'ai eu du mal à marcher pendant une semaine pour être mal tombée.

Que feriez-vous si vous vous retrouviez seuls dans Paris comme vos personnages ?
Sofia : Mon kiff ultime serait de conduire une voiture à toute vitesse dans Paris. S'il y a des chevaux, j'aimerai me la jouer Walking Dead et me retrouver à cheval sur l'autoroute ou sur les Champs Elysées.
Stéphane : J'irai chez Rolex Vendôme essayer toutes les montres. J'irai dans les endroits interdits au public comme l'Elysée pour voir ce qu'il y a à l'intérieur. Il doit y avoir des passages secrets que personne ne connait. Ou des photos compromettantes de François.

Sofia, j'ai cru comprendre que tu étais une grande fan d'Harry Potter.
Sofia : Oui. Je suis vraiment fan. C'est mon truc depuis que je suis petite. Quand je vais pas bien, alors que d'autres filles regardent Bridget Jones, je regarde Harry Potter. Cela me met dans une bulle.

Seuls : les affiches du film
Seuls : les affiches du film

Et toi Stéphane, quels sont tes films fétiches ?
Stéphane : J'aime beaucoup les films de gangsters comme Les Affranchis, La Haine, Serpico, Le Parrain. J'adore aussi A Bout De Souffle.

Quelle a été la dernière série qui vous a marqué ?
Sofia : Mon coup de coeur du moment est This is Us. C'est une série pleine de bons sentiments et cela fait du bien de positiver.
Stéphane : La série que j'ai adoré cette année est Atlanta de Donald Glover. Dans les films, Comancheria, Tu ne tueras point, Moonlight, Elle de Paul Verhoeven mais je n'ai pas droit de le dire (rires).

Parlons justement de Elle nommé aux Oscars dans lequel tu as un petit rôle. Qu'est que cela te fait ?
Stéphane : C'est bizarre. J'ai un petit rôle mais je me souviens de ces 5 jours de tournage qui étaient incroyables pour moi. Jamais dans ma vie, je me serai dit que je jouerais dans un film de Paul Verhoeven (Basic Instinct, Starship Troopers). Dans le peu de scènes que j'ai, il y a une qui fonctionne très bien avec Isabelle Huppert et je me dis que dans le coffret des Oscars, Denzel Washington m'a vu et s'est peut-être dit 'pas mal le petit renoi' (rires).

Depuis tu attends un coup de fil de Denzel ?

Stéphane : oui (rires). Quand j'ai vu la bande annonce de Fences, son nouveau film, et que j'ai vu celui qui joue son fils, je me suis dit, c'est moi qui aurait dû avoir ce rôle. Pourquoi est-ce qu'il n'a pas vu Elle avant. Il m'aurait pris (rires). C'est dingue ce qu'il s'est passé autour de Elle. Je ne me serai jamais imaginé que le public américain l'accueillerait de la sorte lui qui est plus prude et conservateur. Qu'une femme qui prenne sa revanche sur son violeur soit nommée aux Oscars est magnifique. J'espère sincèrement qu'Isabelle Huppert va gagner.

Seuls pourrait-il avoir une suite au cinéma ?

Sofia : On l'espère. David a déjà des idées pour la suite. Espérons que Seuls fonctionne en salles. On a tous hâte de reprendre nos personnages.

Seuls est au cinéma depuis le 8 février

Seuls : les affiches du film
Seuls : les affiches du film
News
essentielles
sur le
même thème