On le connaissait rappeur et écrivain. Le voici réalisateur. Abd Al Malik sort ce mercredi Qu'Allah bénisse la France, son premier long-métrage inspiré de son autobiographie. Marc Zinga y incarne l'interprète de 'Gibraltar' pendant son adolescence dans les quartiers de Strasbourg. Entre délinquance, rap, amour et religion, Abd Al Malik signe une plongée ultra réaliste dans la banlieue.

De La Haine à l'amour

Dans les paroles de ses chansons comme dans ses livres, les mots d'Abd Al Malik ont toujours été réalistes. Aujourd'hui, on sait que ses images le sont aussi. Avec Qu'Allah bénisse la France, en salles ce mercredi 10 décembre 2014, le rappeur de 39 ans adapte son autobiographie (sortie il y a dix ans) sur grand écran. Et comme depuis le début de sa carrière, Abd Al Malik y défend sa vision de la tolérance, de la religion... et de la banlieue. Poussé par son ami Mathieu Kassovitz à qui l'on doit La Haine sur la cité, Adb Al Malik passe derrière la caméra et raconte sans fard ni cliché son adolescence dans les quartiers de Strasbourg. Il y évoque sa conversion à l'Islam, sa rencontre avec l'amour, ses premiers pas dans le rap... Et si la violence y a aussi une place importante, elle reste toujours hors champ. "Je voulais raconter ce qu'il y a avant cette violence, qui n'en qu'une conséquence. Samir [NDLR : un ami d'Abd Al Malik dans le film incarné par Larouci Didi], peut-être qu'il va finir en Syrie, et y mourir. Mais ce qui m'intéresse, c'est ce qui fait qu'il va devenir le type qui part en Syrie", explique-t-il.

Marc Zinga, pré-nommé aux Césars 2015

Si l'on retrouve la phrasé si particulier du slammeur dans la voix off, c'est Marc Zinga qui incarne Abd Al Malik à l'écran. Une prestation juste et poignante, qui lui vaut d'ailleurs une pré-nomination au titre de Meilleur Espoir Masculin aux Césars 2015. Avec le réalisme en leitmotiv toujours, l'interprète de Les Autres a fait appel à des acteurs non professionnels pour les seconds rôles avec qui il a travaillé pendant plus de six mois. "On a fait beaucoup de répétitions, de lectures. On allait aussi sur les lieux de tournage pour discuter, se mettre dans l'ambiance. Il fallait qu'ils assimilent le texte, qu'on ne soit plus dans le cinéma mais dans la vraie vie, qu'ils soient totalement dans leurs personnages, qu'ils oublient la caméra", raconte Adb Al Malik. Au final, Qu'Allah bénisse la France est une plongée ultra réaliste dans l'univers de la banlieue où, dans ce film comme dans son rap d'abord, Abd Al Malik apporte autant d'attention à la forme et à l'esthétique qu'au fond. Avis aux fans de Wallen : la femme du rappeur signe la bande-originale du film, forcément omniprésente.

Découvrez la bande-annonce de Qu'Allah bénisse la France, réalisé par Abd Al Malik, au cinéma le 10 décembre 2014 :

Qu'Allah bénisse la France - la bande-annonce du film réalisé par Abd Al Malik au cinéma le 10 décembre 2014
Abd Al Malik
Abd Al Malik ... Son nouvel album, Château rouge, le 8 novembre
News
essentielles
sur le
même thème