6 photos
Voir le diapo
Même si deux de leurs membres sont encore emprisonnées dans des camps de travail en Russie, les Pussy Riot ne lâchent pas l'affaire. Le groupe de punk-rock féministe vient de publier un nouveau clip dans lequel elles s'en prennent une nouvelle fois à Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine en prend encore plein la tête. Après leur prière anti-Poutine dans une cathédrale moscovite, qui a valu à deux d'entre elles deux ans de goulag, dénoncés par Madonna, les Pussy Riot égratigne à nouveau le Président russe avec un clip punk et agressif, Like A Red Prison.

Un clip anti-Poutine

Pour Gérard Depardieu, la Russie est "une grande démocratie". Les Pussy Riot ne sont visiblement pas de cet avis. Dans leur clip Like A Red Prison, elles s'en prennent violemment à Vladimir Poutine et ses petits copains. "Votre président est comme un ayatollah en Iran et votre Eglise est comme les Emirats arabes unis" scandent les punkettes encagoulées et en mini-jupes sur le toit d'une plate-forme pétrolière. Elles en profitent également pour écorcher le grand patron du géant pétrolier russe Rosneft, Igor Setchine, qu'elles accusent d'être un "reptile homophobe". Elles dénoncent enfin la mauvaise répartition des richesses nationales que le Président garderait pour lui et ses proches.

Deux Pussy Riot toujous au goulag

Suite à leur prière punk anti-Poutine chantée dans la Cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou en février 2012, deux d'entre elles ont été condamnées à deux ans de camps de travail. Leur demande de libération a récemment été rejetée. Elles devront rester au goulag.