3 photos
Voir le diapo
Tandis que la plupart des êtres humains tentent d'avoir un corps parfait pour faire fantasmer les autres vacanciers sur la page, Chloé Jennings-White, elle, souhaite le faire souffrir. Comment ? En devenant handicapée afin de perdre l'usage de ses jambes et "faire plaisir" à son cerveau.

Si les stars font tout pour avoir le plus beau corps du monde, laissant le reste de la population les envier, Chloé Jennings-White – 58 ans - n'en a rien à faire. Au contraire, comme elle l'a expliqué au Daily Mail, elle ne souhaite qu'une seule chose : perdre l'usage de ses jambes.

Un cerveau bizarre

Et si cette lubie peut étonner et inquiéter tout le monde, elle a cependant une bonne raison. En effet, elle semble souffrir d'une maladie très rare depuis sa jeunesse. Selon ses psychiatres, elle serait victime d'une déficience neurologique, ayant pour conséquence d'avoir l'impression de ne pas ressentir certaines parties de son corps : "Il y a quelque chose dans mon cerveau qui m'assure que mes jambes ne sont pas faites pour fonctionner. Avoir une sensation dans mes jambes me paraît irréel, illogique." En résumé, si Chloé peut marcher, son cerveau lui fait comprendre que c'est impossible.

Le drôle de rêve de Chloé

Du coup, étant donné qu'elle ne peut pas se faire couper la moelle épinière pour perdre ses jambes : "Même si je sais que c'est une opération que je ne regretterai jamais, je ne peux pas me permettre un tel investissement (environs 18 000€ Ndlr)", elle n'hésite pas à se créer des accidents. Comme quoi ? En faisant du vélo et en tombant à l'âge de 9 ans par exemple : "Je voulais simplement perdre mes jambes même si je me suis presque brisée le cou" ou et c'est plus inquiétant pour les autres, en ayant des accidents de la route. En attendant son miracle et alors qu'elle s'est récemment mise au ski, Chloe passe ses journées en fauteuil roulant. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... (Vous pouvez retrouver le reportage complet dans notre diaporama).

A lire aussi : Mandela a 95 ans - Le pape se met à Twitter - Le Montreux Jazz Festival victime d'un gros fail