Pokémon X et Y est disponible sur 3DS depuis le 12 octobre dernier, une sortie qui, pour des millions de dresseurs, annonce surtout l'arrivée de créatures inédites. Et qu'on se le dise, les développeurs n'ont une nouvelle fois pas manqué d'imagination. Voici malgré tout une sélection de Pokémon qui nous font dire que certains designers ne carburent visiblement pas qu'au café.

69 nouveaux Pokémon, combien de ratés ?

Pokémon X & Y devrait battre des records sur 3DS, certes moins impressionnants que ceux de GTA 5, mais records tout de même. Pour preuve, le nouvel épisode de la célèbre licence de Nintendo s'est écoulé à plus 4 millions d'exemplaires le week-end de sa sortie (12 octobre). Et au vu des nombreuses innovations introduites que ce soit en matière de gameplay ou graphiquement parlant, ce succès n'est pas surprenant.

Mais il ne faut pas oublier que cet engouement s'explique aussi par l'introduction d'une nouvelle fournée de Pokémon, au nombre (bien choisi ?) de 69. Mais en se penchant sur les designs de chacun, on ne peut s'empêcher de penser que certains ont été dessinés sous l'emprise de LSD. En même temps, après plus de 700 créatures créées, soit six générations différentes, difficile de carburer seulement au café.

Voici une liste de Pokémon qui nous font dire que la drogue, c'est mal :

Blindépique, ce croisement improbable

Mais qu'est donc devenue la classe (ou le classicisme) légendaire de Dracaufeu, Tortank et Florizarre, évolutions des tout premiers starters. Avec Blindépique, évolution finale de Marisson, starter de sixième génération, les joueurs se retrouveront face à un croisement improbable entre un mateloutre, un paresseux et une carapace bleue de Mario Kart.

Barbaracle, le Pokémon "Guillermo del Toro"

Dans le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, l'héroïne Ofélia est à un moment confrontée à une créature humanoïde dont les yeux se trouvent dans la paume de ses mains. Visualisez ce monstre puis rajoutez-lui 4 membres "cyclopes" et vous obtenez Barbaracle, l'évolution finale d'Opermine. Ces griffes nous donnent froid dans le dos.

Aegislash, la relève des Zarbi

C'est au moment où les Zarbi ont fait leur apparition dans Pokémon Or et Argent (probablement pour préparer la sortie du troisième film "Le Sort des Zarbi) que les développeurs de Game Freak se sont définitivement octroyés le droit de dessiner des looks douteux à leurs Pokémon. Aegislash confirme cette tendance, avec ses globes oculaires centraux et un design dont Philippe Stark n'aurait pas pu esquisser une ébauche.

"Trousselin, où est-ce que tu as foutu mes clés"

Un jour, un développeur s'est dit qu'un Pokémon en forme de trousseau de clés, ça pouvait cartonner dans les cours de récré. Ne vous étonnez donc pas si un jour des gamins se courent après, en criant des attaques de type "Acier" et en agitant les clés de l'anti-vol de leur trottinette. La raison de cette folie est Trousselin.

Zygarde, le légendaire de trop ?

L'un des nouveaux légendaires de cette génération n'a également pas été épargné. S'il est ainsi facile de reconnaître un cerf dans Xerneas (Pokémon "X"), ou encore un phoenix majestueux dans Yveltal (Pokémon "Y"), on se demande encore où Game Freak a bien pu chercher l'inspiration pour pondre Zygarde, ce pokémon de type Dragon/Sol en forme de "Z". Heureusement qu'il n'y a que 26 lettres dans l'alphabet !

(Sources des sprites : Sereebi.net)

News
essentielles
sur le
même thème