Parcoursup : site saturé, refus, liste d'attente... les étudiants énervés !
Parcoursup : site saturé, refus, liste d'attente... les étudiants énervés !
Alors que les 900 000 inscrits à Parcoursup ont découvert ce mercredi 15 mai 2019 les réponses à leurs voeux d'orientation, nombreux ont exprimé leur colère. Entre les nombreux refus auxquels ils ont dû faire face, les mises en attente ou encore le site qui sature, les étudiants ont de quoi se plaindre !

Ce mercredi 15 mai 2019 à 19h, plus de 900 000 inscrits se sont rués sur Parcoursup afin de découvrir les réponses à leurs voeux d'orientation. Une véritable épreuve pour les étudiants, qui comparent cela à Hunger Games, Game of Thrones ou encore Avengers. Et pour cause, entre les nombreux refus et les mises en attente, les victimes sont tout aussi nombreuses !

Les étudiants énervés

D'autant que, comme l'an dernier, la plateforme d'orientation post-bac a une nouvelle fois été saturée sous l'afflux des connexions. Pourtant, le ministère de l'Enseignement supérieur avait mis en place un site de remplacement pour les deux premières heures, afin que les candidats aient accès aux réponses des établissements sans pouvoir pour l'instant y répondre, afin de ne pas surcharger les serveurs. C'est raté...

"C'est quoi le plus violent ? Parcoursup ou Game of Thrones ?"

Forcément, les étudiants n'ont pas manqué de partager leur énervement et désespoir sur les réseaux sociaux comme sur Twitter... "C'est pas parcoursup qui me quitte, c'est moi j'quitte Parcoursup", peut-on lire, ou encore "Parcoursup est toujours au niveau du gouvernement, inefficace.", "C'est quoi le plus violent ? Parcoursup ou Game of Thrones ?". D'autres font même référence au scandale qui touche James Charles actuellement : "Si la liste d'attente parcoursup pouvait chuter comme le nombre d'abonnés de James Charles ça m'arrangerait." Pour info, les inscrits ont jusqu'au 19 mai pour accepter, refuser ou placer "en attente" la ou les propositions reçues. Le délai passera à trois jours à partir du lundi 20 mai.

News
essentielles
sur le
même thème