Révélé par l'émission Top Chef sur M6, Norbert Tarayre continue de faire parler de lui, deux ans après sa défaite en finale de l'émission. Devenu une vraie star du petit écran, le pote de Jean Imbert est partout dans les médias et se confie, cette semaine, au site suisse Le Matin. L'occasion de revenir sur le baby blues de sa femme Amandine.

Norbert Tarayre, un papa très occupé

Norbert Tarayre n'est pas seulement le cuisinier showman préféré des Français. Le finaliste de Top Chef 2012 est aussi et surtout... papa. Et dans une interview pour le site suisse Le Matin, le gagnant d'Ice Show indique que "le meilleur des papas, c'est [sa] femme Amandine qui cumule les deux casquettes" et "s'occupe de [leurs] trois filles: Gayane 7 ans, Laly, 5 ans et Aliya, 10 mois". Pas toujours très disponible à cause de ses très longues heures passées derrière les fourneaux, celui qui prépare son one man show culinaire avoue que cette année 2014, il a pour objectif de consacrer davantage de temps à ses enfants.

"Mon épouse a été malade"

Admiratif de sa femme Amandine qui a accouché de leur petite Aliya en mai dernier, Norbert Tarayre dévoile également : "Mon épouse a été malade, elle a fait un baby blues en juin. Elle m'a demandé de me rapprocher d'elle et de venir vivre à Paris. Elle ne souhaite plus travailler dans la restauration. (...) J'ai donc abandonné certains projets, dont celui d'ouvrir un établissement en Suisse." Mais des projets, le complice de Jean Imbert n'en manque pas. Il compte même ouvrir, à Paris, un "petit bistrot sans prétention d'une quarantaine de couverts". Date d'ouverture prévue ? 2015.

Norbert Tarayre
Norbert Tarayre : lassé des critiques, il arrête Norbert commis d'office et pousse un coup de gueule
Norbert commis d'office, une émission truquée ? Le cuisinier s'explique
Norbert Tarayre : ciao la France, il s'installe à Miami !
Norbert Tarayre : combien a-t-il été payé pour Top Chef ?
voir toutes les news de Norbert Tarayre Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème