Mort d'Avicii : les funérailles du DJ se dérouleront en privé
Mort d'Avicii : les funérailles du DJ se dérouleront en privé
Le 20 avril 2018, le monde entier apprenait avec stupeur la mort d'Avicii avant que le site TMZ ne confirme que le producteur de "Wake Me Up" s'est suicidé. Ses funérailles auront bientôt lieu, mais elles se dérouleront uniquement en privé "en présence des personnes qui étaient proches de Tim".

Alors que Avicii profitait de ses vacances entre amis à Muscat, ville d'Oman, le mois dernier, son corps a été retrouvé sans vie dans sa chambre d'hôtel. Si les causes de sa mort sont restées confidentielles quelques semaines, les proches ont finalement confirmé à TMZ que le producteur de "Hey Brother" "s'est suicidé avec du verre cassé qu'il a utilisé pour se couper lui-même". Sa mort reste assez inattendue car il préparait un nouvel album, mais comme révélé dans son documentaire "Avicii : True Stories", il souffrait d'une pancréatite aiguë et ne supportait plus la célébrité : "sa famille était inquiète pour sa santé mentale", a révélé une source à People.

"Les funérailles d'Avicii seront privées"

Depuis le 20 avril, les hommages à Avicii continuent : The Chainsmokers et Diplo lui ont par exemple adressé des mots touchants lors des Billboard Music Awards 2018, cérémonie où le DJ suédois était nommé. Aujourd'hui, les premières informations sur ses funérailles se dévoilent : "Il y a eu de nombreuses demandes concer­nant l'orga­ni­sa­tion des funé­railles de Tim Bergling, connu par les fans de musique sous le nom d'Avicii. La famille Bergling confirme que les funé­railles seront privées, en présence des personnes qui étaient proches de Tim. Il n'y aura pas d'autres infor­ma­tions", ont expliqué les proches d'Avicii dans un communiqué adressé au magazine Billboard. LEs fans devront donc respecter ce moment intime.

"Il voulait trouver la paix"

Avant ces nouvelles informations, la famille du producteur de "Wake Me Up" s'est exprimée une première fois sur sa mort avec des révélations assez poignantes : "Il était un perfectionniste qui voyageait et travaillait très dur. Ce rythme l'a conduit à un stress extrême (...) l a lutté avec ses pensées sur le sens de la vie et le bonheur. Il ne pouvait plus continuer. Il voulait trouver la paix. Tim n'était pas fait pour le business dans lequel il s'est retrouvé."

News
essentielles
sur le
même thème