Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Qui succédera à Diane Leyre ? C'est ce samedi 17 décembre 2022 que l'élection de Miss France 2023 sera organisée et dévoilera l'identité de la future gagnante. A moins que celle-ci ne soit déjà connue... A en croire le dirigeant d'Avisia, la technologie aurait en effet réussi à prédire le nom de la personne qui sera sacrée. Miss Guadeloupe ? Miss Ile-de-France ? Miss Nord-Pas-de-Calais ? On vous dit tout.

Ce week-end sera historique pour le pays. Tandis que l'Equipe de France affrontera l'Argentine en finale de la Coupe du Monde 2022 ce dimanche 18 décembre, la veille, les français éliront également leur nouvelle Miss France afin de succéder à Diane Leyre. Deux finales très attendues au suspense insoutenable. Quoi que...

L'identité de Miss France 2023 déjà connue

Alors que les supporters les plus superstitieux ont réussi à déceler un signe qui semble indiquer que la victoire en CDM est déjà promise aux Bleus, les scientifiques sont de leur côté persuadés d'avoir trouvé l'identité de la future Miss qui sera élue ce samedi.

Invité de l'émission Tech&Co, Pascal Bizzari - directeur général associé d'Avisia, a en effet fait savoir qu'il venait de s'appuyer sur l'intelligence artificielle - nourrie par une exploitation de données XXL, afin de deviner la prochaine candidate à être couronnée. Résultat ? Si l'on se fie à la prédiction, ce serait donc Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, qui devrait être élue Miss France 2023, tandis que Agathe Cauet - Miss Nord-pas-de-Calais, pourrait être classée première dauphine.

>> "Je suis trop bête !" : les perles des candidates de Miss France 2023 face au test de culture générale, Cyrano pleure <<

Quand la technologie se mêle au concours

Une prédiction difficile à prendre au sérieux ? Au contraire. Spécialisé dans la data, le digital et la technologie, ce cabinet de conseil a tout simplement maximisé ses connaissances en machine learning et web scraping pour obtenir un tel résultat.

Selon Pascal Bizzari, lui et ses équipes ont notamment analysé le comportement des internautes sur les réseaux sociaux pour obtenir une première indication des votes, que ce soit via leurs messages (positifs ou négatifs) postés en ligne et leur attachement aux participantes (abonnement aux différents profils, faculté à liker les posts...). Oui, on ne le répétera jamais assez, tout le monde voit ce que vous faites sur Internet.

Une première étape plutôt logique, qui a par la suite été couplée à une autre, peut-être plus importante encore : l'attachement du public envers les candidates en fonction des régions. Ce n'est pas un secret, certaines parties de la France sont plus chauvines que d'autres et n'hésitent jamais à se mobiliser en votant en masse.

Alors, Indira Ampiot sera-t-elle véritablement sacrée ? Rendez-vous ce samedi 17 décembre pour le savoir. Toutefois, comme l'a justement rappelé BFM, même si la technologie semble parfaite, elle n'est pas infaillible, la faute au côté imprévisible de l'être humain : "L'an dernier, l'Ile-de-France avait beaucoup soutenu sa Miss au cours de la cérémonie, mais pas forcément en amont, ce qui a biaisé la prédiction."

Miss France
De la triche pendant Miss France 2024 ? La mère d'une candidate dénonce des "choses étranges"
"On me sort de naphtaline juste une fois dans l'année" : Non, Thierry Baumann n'est pas juste le mec de Miss France et des pub Lindt, loin de là
Miss France 2024, les estimations : qui va gagner ? Ce double indice quasi imparable sur les candidates qui ont le plus de chance d'être élue
Jean-Pierre Foucault prêt à quitter Miss France ? Cette figure du concours qui se verrait très bien le remplacer
voir toutes les news de Miss France Découvrir plus d'articles