Déconfinement : quand les masques sont-ils vraiment obligatoires ou pas ?
Déconfinement : quand les masques sont-ils vraiment obligatoires ou pas ?
Ce lundi 11 mai 2020, c'est le jour tant attendu mais aussi redouté du déconfinement en France. Mais au final, où doit-on porter un masque ? Quand les masques sont-ils vraiment obligatoires ou pas ? Transports, commerces, écoles et espace public : on fait le point sur les endroits où vous devrez porter un masque et les lieux où vous pourrez vivre sans.

Les masques dans les transports

Comment va se passer le déconfinement dans les transports en commun et dans les transports publics au niveau du port du masque ? Le masque est obligatoire dès ce lundi 11 mai 2020. En clair, vous devrez le porter dans le métro, le bus, le RER, le tramway, le train et même l'avion. Attention cependant, il est précisé que ce port du masque obligatoire concerne les personnes de plus de 11 ans. Si vous êtes pré-ado, ado ou adulte et que vous ne portez pas de masque dans les transports, alors vous risquez une amende de 135 euros. L'Etat a précisé que 10 millions de masques seront distribués dans les transports.

Les masques dans les commerces

Et si vous voulez aller à Sephora, Zara, Decathlon ou encore Celio, ça se passe comment ? Le premier ministre Edouard Philippe avait précisé le 28 avril 2020 que "le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties. Un commerçant pourra subordonner l'accès de son magasin au port du masque". Les commerces pourront donc obliger leurs clients à porter un masque. Mais ils peuvent aussi les laisser venir sans masque quand les mesures de distanciation sociale sont respectées. En clair, ce sont les enseignes qui décident au cas par cas. En revanche chez les coiffeurs, où les prix vont augmenter, le port du masque sera obligatoire. Franck Provost avait même indiqué sur RTL prix que "si un client se présente dans un salon sans masque, on ne doit pas le prendre".

Les masques à l'école

Et pour les élèves ? Vont-ils devoir porter un masque à l'école maintenant que nous sommes en période de déconfinement ? Le ministère de l'Education nationale oblige les adultes qui sont en contact direct avec les élèves à porter un masque grand public. Ils devraient en recevoir deux par jour. En revanche, il n'est pas obligatoire pour les enfants et les ados. A la maternelle, le masque est ainsi "à proscrire". A l'école primaire, il n'est pas recommandé non plus pour les élèves (même s'ils ont le droit d'en porter un uniquement s'ils savent le porter correctement). Et au collège, il n'est pas non plus obligatoire, sauf lorsque les élèves risquent de ne pas respecter le mètre de distance.

Les masques dans l'espace public

Et dans les rues, sur les quais... Allez-vous devoir porter obligatoirement un masque ? Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, a révélé dans le journal de 20h sur TF1 de ce dimanche 10 mai 2020 que le port du masque n'est pas obligatoire dans l'espace public. Il a même recommandé de ne pas en porter dans les lieux publics (en dehors des transports et des commerces). Pourquoi ? Parce que porter un masque donnerait "l'illusion de la protection". Et celle-ci serait aussi "dangereuse que l'absence de protection". "Un masque, ça se porte bien, ça ne se touche plus" en plus a-t-il rappelé, et "porter un masque n'est pas une protection en soi, ça peut être un plus dans certaines situations. Un plus par rapport aux gestes barrières".

Le point sur les amendes

Si vous ne portez pas de masque dans les transports, vous risquez donc 135 euros d'amende. Chez le coiffeur, il n'y a pas d'amende prévue puisque vous ne pourrez pas entrer dans un salon de coiffure sans masque. Et dans l'espace public, puisque le masque n'est pas obligatoire, il n'y aura pas d'amende non plus. Olivier Véran a même précisé au JT de 20h de TF1 : "Nous n'avons pas décidé de mettre des amendes aux Français qui ne se laveraient pas les mains. Nous n'avons pas non plus décidé de mettre des amendes aux Français qui ne respecteraient pas la distance de 1 mètre. Nous n'allons pas mettre des amendes aux Français qui ne porteraient pas le masque dans l'espace public".

News
essentielles
sur le
même thème