Martika Caringella (Mamans et célèbres) : sa fille Mia, son chéri Umbertto, sa vie de maman... elle se confie (Interview)
Martika Caringella (Mamans et célèbres) : sa fille Mia, son chéri Umbertto, sa vie de maman... elle se confie (Interview)
Tout comme Jesta, Kelly Helard, Julia Paredes ou encore Stéphanie Clerbois, Martika Caringella nous invite dans son quotidien dans Mamans et célèbres, sur TFX. PRBK a eu l'occasion d'interviewer l'influenceuse pour en savoir plus sur sa nouvelle vie de maman, sa fille Mia ou encore son chéri Umbertto.

Purebreak : Qu'est-ce qui t'a donné envie de participer à l'émission Maman et Célèbres ?

Martika Caringella : Je me suis dit que beaucoup de futures mamans pouvaient être dans le même cas que moi, de ne pas s'y connaître en bébé. Je voulais donc partager ma propre expérience avec les téléspectateurs.

Je voulais qu'on découvre une Martika différente

Souhaitais-tu montrer une autre image de toi hors télé-réalité ?

J'avais envie qu'on rentre plus dans ma vie privée, dans mon intimité. Les téléspectateurs me connaissent via les émissions de télé-réalité, je voulais donc qu'ils découvrent une Martika différente, dans son vrai quotidien.

Ce n'était pas stressant pour toi de partager l'avancée de ta grossesse face caméra ?

C'était un peu stressant dans le sens où les gens vont se demander pourquoi je montre ma grossesse à la télé. C'est vrai qu'il y a beaucoup de personnes qui me suivent et qui ont envie de me connaître plus. Je voulais donc me dévoiler un peu plus.

Quelle est la différence entre être filmée dans une télé-réalité et dans son quotidien ?

Dans une télé-réalité, on vit au quotidien avec d'autres personnes, il y a des activités. Parfois, on est à bout, alors que dans notre quotidien, on a le temps de faire ce qu'on a envie, de montrer qui on est vraiment et de partager ce qu'on a envie de partager.

Comment s'est passé le tournage ?

Le tournage a duré deux mois et c'était sur 3 à 5 jours par semaine, ou parfois moins car durant ma grossesse, j'étais fatiguée. On a commencé en septembre et on a terminé début décembre.

Ce n'est pas surjoué, tout est vrai

Tu aurais préféré être filmée après ta grossesse ?

Non parce que ma grossesse était le moment. Tout ce que j'ai montré, c'était du réel. Quand j'allais chez la sage-femme, c'était vraiment ma première séance. Ce n'était pas surjoué, tout était vrai. Grâce à cette émission, j'ai appris toutes les bonnes bases pour devenir maman.

Ta petite fille est née au mois de novembre, comment vis-tu ta nouvelle vie de maman ?

J'adore ma nouvelle vie, j'ai l'impression d'avoir été maman toute ma vie alors que j'appréhendais beaucoup et que j'y connaissais rien. J'ai tout appris en très peu de temps. J'ai pris beaucoup de plaisir à apprendre et à m'informer sur tout ce qu'il faut savoir avant d'être maman.

Comment avez-vous eu l'idée du prénom Mia ?

Ça vient d'une peluche qu'Umbertto m'a gagnée à la foire l'année dernière. C'est une licorne et on a voulu l'appeler Mia parce qu'on se disputait un peu en se disant 'la peluche c'est la mienne'. Et comme on est italien, on disait 'mia'. On s'est regardé et on s'est dit que si on avait une fille, on l'appellerait Mia.

Je n'ai pas l'intention de créer un compte Instagram à ma fille

Tu as hésité avant de l'afficher sur tes réseaux sociaux ?

J'ai hésité parce que je veux avant tout la préserver. Après, c'est ma vie et puis, les gens qui me suivent ont envie de découvrir ma fille. Du coup, je ne me suis pas trop privée de la cacher. Je ne me suis pas posée la question, ça s'est fait naturellement.

Comptes-tu lui créer un compte Instagram ?

Pour le moment, je n'ai pas l'intention de lui créer un compte Instagram. Peut-être pour ses 1 an, on verra. Je ne me pose vraiment pas la question.

Es-tu contre cette idée ?

Je ne vois pas où est le mal de créer un compte Instagram à ses enfants. On est dans une nouvelle génération, tout le monde est sur son téléphone. Je ne sais pas ce que je vais inculquer à ma fille, mais les petits sont très rapidement sur des smartphones. Ils savent s'en servir. Je trouve ça beau d'immortaliser des moments de quand on est petit. Après, en France, on a un peu l'esprit fermé, mais moi, je trouve ça bien. Je ne suis pas contre.

Umbertto ne devait pas faire l'émission avec moi

C'est la seconde fois qu'Umbertto se retrouve dans une émission, comment a-t-il vécu cette nouvelle expérience ?

A la base, ce n'était pas prévu qu'il fasse l'émission avec moi. Il devait juste être avec moi pour l'échographie. Après, il s'est pris au jeu, ça lui a plu d'être avec moi et au final, quel est l'intérêt de tourner ce genre de programme sans le papa ?

Ce n'était pas difficile pour lui de s'adapter aux caméras ?

Il n'aime pas du tout ça, ce n'est pas son milieu, mais j'ai fini par le faire s'y habituer. De toute façon, il n'a pas le choix (rires). C'est mon travail. Il a bien su gérer, il savait que c'était important pour moi qu'il soit là.

Comment gère-t-il ta notoriété, le fait que tu ai fait de la télé-réalité ?

À la base, il ne regarde pas du tout les émissions télé, mais maintenant, qu'il est avec moi, il s'y intéresse un peu plus, quand j'en fais du moins. Il est quand même fier de moi, de ce que je fais. Il me soutient. Il sait que ce n'est pas un monde réel et que c'est un sale milieu.

S'il y a un deuxième bébé, on ne va pas dire non

D'ailleurs comment l'as-tu rencontré ?

C'était mon voisin. J'étais en couple quand je l'ai rencontré, on a commencé à se fréquenter et à se parler en mode amical, mais je me suis rendue compte qu'il me plaisait et que j'étais bien avec lui. Du coup, j'ai quitté ma précédente relation pour me mettre avec lui, ce qui a été très bénéfique pour moi.

Vous envisagez d'avoir un second enfant ?

Pour le moment, j'ai envie de me consacrer à ma petite fille, mais pourquoi pas d'ici quelques années. On verra comment ça se passe. Avoir des enfants, c'est une responsabilité et ça prend beaucoup de temps. J'ai quand même envie de continuer mon travail et mes autres activités. Après, s'il y a un deuxième, on ne va pas dire non.

Qu'est-ce que tu as envie de répondre aux internautes qui disent que devenir maman est devenu un effet de mode dans la télé-réalité ?

Je ne trouve pas que ce soit un effet de mode de devenir maman. Je pense juste qu'on a toutes l'âge, on est toutes posées. Si le moment est venu de fonder une famille, on ne va pas s'en priver.

Tu aimerais avoir ta propre émission ?

À voir. Je ne dis pas non, je ne dis pas oui, je suis mitigée. Tout dépendra du concept, mais pourquoi pas.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème