Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

4 photos
Voir le diapo
Le mariage pour tous est encore et toujours au coeur de l'actualité, et pas seulement en France. Hier, mardi 5 février, les députés britanniques ont ainsi voté en faveur de leur propre loi autorisant le mariage gay au Royaume-Uni. Pendant ce temps-là, chez nous, l'Assemblée nationale était confrontée au fou-rire incont

Le mariage pour tous est encore et toujours au coeur de l'actualité, et pas seulement en France. Hier, mardi 5 février, les députés britanniques ont ainsi voté en faveur de leur propre loi autorisant le mariage gay au Royaume-Uni. Pendant ce temps-là, chez nous, l'Assemblée nationale était confrontée au fou-rire incontrôlable de la ministre Christiane Taubira, déconcentrée par des "petits bouts".

Le mariage gay autorisé au Royaume-Uni
Alors que le débat sur le mariage pour tous commence sérieusement à gaver les Français, les Britanniques, eux, vont enfin pouvoir passer à autre chose. Hier, les députés du Royaume-Uni ont dit "oui" au mariage gay, à 400 voix pour et 175 voix contre. Un "pas en avant", selon le Premier ministre (conservateur) David Cameron. Un pas en avant peut-être, mais certainement pas une révolution au pays des Beatles et des One Direction.

Un symbole au Royaume-Uni
Car si le projet de loi sur le mariage homosexuel a divisé la majorité outre-Manche, les couples de même sexe pouvaient déjà s'unir civilement depuis 2005 (on parlait alors d'un partenariat civil). En plus, ils ont également le droit, comme les couples hétérosexuels, d'adopter ou encore de faire appel à une mère porteuse (non-rémunérée).

Le débat continue en France... mais dans le rire
Pendant ce temps-là, en France, le débat continue après une première victoire pour les "pro" mariage pour tous. Mais si l'ambiance avait été tendue avant-hier, les clashs ont laissé place au rire ce mardi. A force de se la jouer "All Night Long" à l'Assemblée, les députés et le gouvernement ont les nerfs qui lâchent. A l'image de la Garde Des Sceaux, Christiane Taubira, prise d'un fou-rire au moment d'interpeler un député UMP sur l'usage de l'expression "petits bouts". C'est nous ou ils ont l'esprit mal placé ? En tout, un peu de rire n'a jamais fait de mal...

News
essentielles
sur le
même thème