10 photos
Voir le diapo
Luc Besson fait son retour en salles. Deux ans après la sortie de The Lady qui retraçait l'histoire d'Aung San Suu Kyi, le réalisateur français dévoile son nouveau film : Malavita. Casting quatre étoiles, ambiance mafia, découvrez la critique de PureBreak.

Malavita, ça parle de quoi ?

Cela fait dix ans que Giovanni Manzoni (Robert De Niro ) a tourné le dos à sa famille mafieuse. Depuis, il écume les villes de France sous le nom de Fred Blake avec sa femme Maggie (Michelle Pfeiffer), sa fille Belle (Dianna Agron) et son fils Warren (John D'Leo). Après avoir dû quitter le Sud, la famille Blake s'installe dans un village de Normandie avec une seule règle : se fondre dans le paysage. Mais les bonnes vieilles habitudes reviennent vite au galop.

C'est bon de faire mal

Chez les Blake d'ailleurs, la violence ne fait pas peur. Si le personnage du père (certainement le plus violent auparavant) est plutôt calme et préfère se consacrer à l'écriture, les autres membres de la famille se lâchent d'explosions en coups avec une raquette de tennis. Le petit dernier, Warren, devient maître du "marché noir" de son école en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Au final, ce sont eux qui font le film puisque le personnage de Robert De Niro semble effacé et absent pendant la quasi-totalité du film. Dommage puisque son personnage est l'un des plus intéressants.

De la violence mais pas trop

Centré sur le monde de la mafia, Malavita se devait donc de proposer quelques scènes sanglantes. Cependant, si vous êtes complètement allergiques à ce genre de violence, vous pouvez être rassuré puisque le film ne va pas non plus dans l'excès et dans l'étalage d'hémoglobine. Tant mieux puisque le film plaira donc plus facilement à tous.

Quelques lenteurs

Si vous voulez voir un film à cent à l'heure, on ne vous conseille cependant pas Malavita. Il faut l'avouer, le film souffre de quelques lenteurs malgré un début qui nous plonge tout de suite dans le feu de l'action. Malgré tout, Malavita reste un film à voir rien que pour son casting et la renommée de Luc Besson.

A lire aussi : Malavita : la bande-annonce / Dianna Agron en interview pour Malavita / Gravity : une expérience claustrophobique spectaculaire et intense / Robert de Niro : "Luc Besson me laissait son lit"

Luc Besson
Anna : "Les scènes de sexe sont plus difficiles à tourner que les combats" interview
Anna : la nouvelle héroïne badass de Luc Besson se dévoile dans une bande-annonce
Lucy 2 : une suite en préparation ? Luc Besson se confie
Valérian : l'affiche teaser du blockbuster SF de Luc Besson avec Cara Delevingne
voir toutes les news de Luc Besson Découvrir plus d'articles