Maitre Gims répond sur Facebook à la polémique suite à son concert au festival Fest'Ille Night
Maitre Gims répond sur Facebook à la polémique suite à son concert au festival Fest'Ille Night
Samedi dernier, Maitre Gims était attendu par les spectateurs du festival Fest'Ille Night, à L'Ille-sur-Têt, près de Perpignan. Si le rappeur de Sexion d'assaut est bien venu, il a en revanche déçu quelques fans, qui lui reprochent d'avoir chanté en playback. D'autres s'en prennent au festival en lui-même, qui n'aurait pas franchement respecté les promesses de ses packs VIP. De quoi obliger le chanteur de 'Bella' à réagir sur Facebook.

Bien loin de Solidays, du très attendu Rock en Seine, des Vieilles Charrues, du Mainsquare ou encore de Garorock, la cinquième édition du Fest'Ille Night de L'Ille-sur-Têt joue sa star et fait parler d'elle au niveau national. Malheureusement et malgré une programmation de foufou (Antonin, Manue et Norma des Marseillais et Paga et Adixia des Ch'tis par exemple), si le festival fait autant parler de lui depuis quelques jours, c'est pour un badbuzz.

Un concert en playback de Maitre Gims et des faux packs VIP ?

Près de 200 festivaliers se sont en effet rassemblés dans un groupe Facebook, Déçu Festille Night, pour exprimer leur frustration, voire leur énervement, et demander un remboursement. Leur reproche principal ? Un concert décevant de Maitre Gims, accusé d'être resté à peine 45mn et d'avoir chanté en playback. Autre souci évoqué, des packs VIP censés permettre de rencontrer les artistes mais qui n'offraient finalement rien de plus qu'une entrée normale selon eux.

Un Maitre Gims inaccessible ?

Du côté du festival, le président de Fest'Ille rejoint les spectateurs et affirme au site lindependant.fr que le rappeur n'a "pas joué le jeu, a fait du semi play-back et a trompé tout le monde". Pire, il ajoute "Il y a eu un manque total de respect envers le public et les organisateurs bénévoles (...). Il a été inaccessible au niveau du public". L'homme justifie en revanche les soucis liés aux packs VIP par une météo capricieuse : "les conditions météorologiques ne nous ont pas permis de les assurer. La commission de sécurité nous a fait enlever les tables et les chaises et on n'a pas pu y faire passer les artistes. On n'a pas pu mettre en place un écran LED, les éclairages et le son plus haut et c'est vrai que le public qui était en VIP n'a pas eu tout ça".

Gims contre-attaque sur Facebook

Visiblement touché par ces reproches, Maitre Gims a lui aussi fini par s'exprimer. Ce jeudi 30 juillet, le rappeur a publié un long message sur sa page Facebook pour répondre aux accusations : "Suite aux commentaires faits sur sa prestation le samedi 25 juillet à Ille-sur-Têt, Maitre Gims tient à clarifier la situation avec ses fans. Tout d'abord, il a assuré sa prestation avec tout le professionnalisme qui est le sien, jouant durant plus de 45 minutes, comme cela avait été convenu avec les organisateurs du festival Fest'Îlle. Gims n'a pas chanté en playback, comme l'ont affirmé certains, mais a bien chanté en live sur des musiques enregistrées, comme cela avait été convenu avec l'organisation".

Maitre Gims, premier désolé

Il se dédouane également de l'affaire des packs VIP qui "ont été vendus par les organisateurs, et non par l'artiste. Par ailleurs, comme l'ont admis les responsables du Fest'Îlle, ce sont les conditions météo qui ont rendu impossible la rencontre/dédicace avec les fans, et en aucun cas Maitre Gims, qui en était le premier désolé. Gims tient une nouvelle fois à assurer le public de son engagement envers eux, dans le plus grand respect, et le prouvera live lors de sa prochaine tournée qui s'annonce spectaculaire".

Suffisant pour réconcilier tout le monde et rattraper le coup lors de la sixième édition l'an prochain ?

Mise à jour

Contactée par Purebreak, l'une des créatrices de la page Facebook "Déçu Festille Night" a expliqué les raisons de cette mobilisation et l'origine de la polémique.

Pourquoi avoir créé ce groupe Facebook et quel est le but final ?

Elodie : Ce groupe a été créé afin de dénoncer les prestations VIP annoncées par l'association FEST'ILLE et qui n'ont pas été effectuées. Et également afin de se regrouper entre spectateurs qui ont acheté des places VIP pour tenter de demander réparation. Le but final est de trouver une solution afin que le préjudice subi par les spectateurs VIP puisse être réparé.

La presse parle surtout du concert de Maître Gims, pourtant, vous semblez avoir d'autres reproches à faire au festival. Lesquels ?

La presse et les médias se sont concentrés sur le show de Maitre GIM'S, or à aucun moment dans notre groupe, nous avons voulu faire le procès de son show car nous n'avons ni les tenants ni les aboutissants du contrat qui a été conclu avec Maitre GIM'S et l'association FEST'ILLE.

Nos seules réclamations portent sur l'organisation et la publicité mensongère de l'association FEST'ILLE, les privilèges des places VIP, qui pour information étaient affichées à 37 euros, étaient les suivants, à savoir :

– Entrée pour le festival 30 minutes avant
– Guichet privilégié : Pas d'attente le jour de l'événement
– Emplacement au plus proche de la scène
– Rencontre, photos et dédicaces avec les artistes
– Bar privilégié avec tables et chaises
1 – EMPLACEMENT :
L'emplacement privilégié, était en réalité un emplacement sur le côté de la scène, ce qui a eu pour conséquence, que les personnes placées dans le coin " VIP ", n'avaient ni son ni visibilité (nous avons vu les artistes de dos et de profil toute la soirée). De plus, nous étions plongés dans l'obscurité toute la soirée.

2 - RENCONTRE, PHOTOS ET DEDICACES AVEC LES ARTISTES
Cette prestation n'a pas eu lieu, ni de la part de Maitre GIM'S, ni de la part des DJ présents. Est-ce que tous les artistes ont pris la grosse tête ?? Il est facile de rejeter la faute sur les artistes mais peut être que la sécurité n'était pas suffisante pour assurer cette prestation, faute à l'organisation ? La question se pose tout de même de savoir ce qu'il a été convenu avec les artistes et l'association. Et si l'association n'a pas voulu essayer de faire du bénéfice sur le dos des spectateurs VIP ?

3 - – BAR PRIVILEGIE AVEC TABLES ET CHAISES
Certes, un bar était mis à disposition du carré " VIP ", mais ce bar n'assurait pas la restauration. Sachant qu'il nous a fallu 2 heures montre en main afin d'être en mesure d'obtenir 2 " sandwich " au stand du snack, nous n'avions pas l'impression, là non plus, d'être considérés comme " VIP ". De plus, ce festival était prévu pour accueillir 10 000 personnes, mais pour 10 000 personnes, l'organisation avait prévu 2 petites friteuses non professionnelles, ce qui a rendu l'attente insupportable, sans parler du stock de nourriture qui était insuffisant. Par ailleurs, aucunes tables ni chaises n'ont été installées dans ce carré " VIP ", comme annoncé dans la vente des places " VIP ".

Quel message voulez-vous faire passer dans les médias ?

Nous souhaitons dénoncer la fraude et dénoncer le préjudice que l'on a subi en achetant des places VIP alors qu'elles ne l'étaient pas. Nous souhaitons également que l'association reconnaisse ses erreurs afin d'en tirer des leçons pour les festivals à venir, et afin que cette arnaque ne se reproduise plus à l'avenir. Enfin nous souhaitons le remboursement de nos places VIP.

A lire également : Avec sa danse délirante dans un festival, cet Ecossais est devenu la star de Youtube / En 2016, place à un nouveau festival pour... les roux !

Maître Gims
GIMS sans lunettes de soleil : le rappeur dévoile son visage dans un ancien freestyle
Sexion d'Assaut de retour : Gims confirme l'album "Le retour des rois" !
GIMS papa pour la 5ème fois : sa femme DemDem annonce l'arrivée surprise de leur bébé
Validé : Gims, Soprano, Ninho... Les rappeurs de la bande-originale de la série dévoilés
voir toutes les news de Maître Gims Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème