Lomepal raconte le jour où il a "failli mourir" : "je me suis dit 'bon voilà c'est la fin'"
Lomepal raconte le jour où il a "failli mourir" : "je me suis dit 'bon voilà c'est la fin'"
Alors que Lomepal cartonne avec son second album "Jeannine", depuis sa sortie en décembre 2018, sa carrière et sa vie ont failli s'arrêter subitement il y a quelques semaines. Comme le rappeur/chanteur le révèle dans une récente interview, il n'est pas passé loin de la mort lors de ses vacances à l'île Maurice.

En l'espace d'un an, Lomepal est devenu l'un des artistes préférés des jeunes. S'il a déjà cinq EP à son actif, sa carrière décolle véritablement grâce à son premier album "Flip" sorti en 2017, mais c'est en décembre 2018 qu'il marque sa consécration avec l'arrivée de son second opus intitulé "Jeannine", en hommage à sa grand-mère : "elle sert d'égérie, elle en représente le concept, de la liberté positive qu'apporte la folie", comme le confie l'artiste. Ce nouveau projet très personnel est notamment marqué par les collab avec Orelsan ("La Vérité"), Roméo Elvis (1000°) et Philippe Katerine ("Cinq doigts").

"J'ai failli mourir il y a quelques semaines"

Mais cet énorme succès aurait pu soudainement s'arrêter si Lomepal n'avait pas survécu à un accident de voiture survenu pendant ses vacances à l'île Maurice après la sortie de "Jeannine" : "j'ai failli mourir il y a quelques semaines", révèle le rappeur/chanteur en interview avec Le Parisien avant de donner plus de détails : "on était quatre dans une voiture, un peu allumés, on roulait trop vite. On s'est explosé contre un poteau avant 20 mètres de tête à queue. Les ceintures et les airbags nous ont sauvés. Je me suis dit : 'bon, voilà c'est la fin mais au moins Jeannine est terminé'." L'interprète de "Plus de larmes" et ses potes ont donc échappé au pire.

"Ma mère a toujours eu peur d'être folle"

Lomepal peut donc continuer la promotion de son second album dans lequel il met en avant la schizophrénie de sa grand-mère et les relations compliquées avec sa famille : "c'est à ma mère qu'il a fait le plus de bien cet album. J'ai une famille très compliquée, un grand-père qui a 'détruit ma mère et ma grand-mère avant elle', comme je le dis dans la chanson ('Beau la folie', ndlr). Du coup, ma mère a toujours eu peur d'être folle. Elle est artiste peintre et a travaillé avec des fous, a fait des oeuvres avec eux. J'en ai vu certains à la maison. Parler de tout ça dans un disque c'était briser un tabou."

Lomepal
Lomepal : le rappeur dévoile Lundi Simple, son beau projet pour aider les sans-abri
Clip "Trop beau" : Lomepal en pleine folie amoureuse, les internautes crient au chef-d'oeuvre
Lomepal raconte le jour où il a "failli mourir" : "je me suis dit 'bon voilà c'est la fin'"
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème