C'est la petite française qui a conquis Ryan Murphy. Lizzie Brocheré est au casting de la saison 2 d'American Horror Story qui sort ce mercredi 23 octobre en DVD. Elle y incarne le rôle de Grace, jeune femme internée dans l'asile de Jessica Lange. PureBreak l'a rencontrée lors d'un passage à Paris.

"Je n'ai pas compris ce qui m'arrivait quand j'ai eu le rôle"

PureBreak : Une française dans une série américaine, ce n'est pas banal. Comment t'es-tu retrouvée au casting d'American Horror Story ?
Lizzie Brocheré : J'ai utilisé un système qui s'appelle le "self tape", un système qui fonctionne très bien pour les films internationaux actuellement. En gros, ça consiste à enregistrer ton audition seul chez toi ou avec des potes. Ensuite, tu l'envoie à un manager américain si tu en as un ce qui était déjà mon cas. A l'origine, ils recherchaient une Américaine et j'ai envoyé mon audition car c'était assez drôle. Il fallait rejouer une scène du film Une vie volée avec Angelina Jolie qui est un film que j'adore. J'avais déjà refait cette scène de nombreuses fois avec mes amies donc j'ai envoyé ma vidéo un peu au petit bonheur la chance. Cinq jours après j'étais à Los Angeles et j'ai rencontré Ryan Murphy. Ca s'est fait très rapidement. Je n'ai pas vraiment compris ce qui m'arrivait.

Tu connaissais American Horror Story avant d'obtenir le rôle de Grace ?
Oui, j'avais vu la saison 1. Dès le début, j'avais vraiment accroché sur les personnages féminins. Les personnages que joue Jessica Lange, même dans la saison 1, ont un côté un peu monstrueux que le genre horreur autorise ce qui n'est pas toujours le cas à la télévision.

"Ryan Murphy contrôle tous les détails sur American Horror Story"

Comment s'est passée la rencontre avec Ryan Murphy ? C'est quand même un créateur connu et reconnu à la télévision américaine.
Ryan Murphy est vraiment quelqu'un qui ne perd pas de temps. Il gère plusieurs séries en même temps et il fonctionne beaucoup à l'instinct. La rencontre a duré cinq minutes. Il m'a simplement parlé du personnage et m'a dit qu'il était inspiré de Lizzie Borden, une femme qui a tué sa famille à la hache dans les années 1890. Après je n'ai eu de contact avec lui qu'en le croisant. Ce qui était plutôt drôle aussi c'est que dès qu'on choisit un costume ou une coupe de cheveux, on envoie la photo à Ryan Murphy pour avoir son approbation. Il adore les détails et il est très présent de ce côté-là.

Du coup, c'est plus difficile de construire son personnage quand on n'a pas forcément d'indications de la part du créateur ?
Moi j'étais à fond donc je suis un peu partie dans tous les sens. Quand on ne me donne rien, c'est encore plus libérateur. J'avais toujours un peu peur qu'on me dise : "Ce n'est pas la bonne direction, mais où vous allez mademoiselle ?" (rires). Mais personne ne me disait rien.

"Mes scènes avec Evan Peters étaient magiques"

Et en ce qui concerne les acteurs, comme s'est déroulée la rencontre par exemple avec Evan Peters ou Jessica Lange ?
Evan Peters est une personne très instinctive et très réservée. On n'a pas vraiment été très proches en dehors du tournage mais on a tout gardé pour la caméra. C'était vraiment magique surtout quand on tourne à cette vitesse. En ce qui concerne Jessica Lange, je l'ai un peu plus vue en dehors. C'est une femme vraiment dingue.

Qu'as-tu appris en jouant dans American Horror Story à leurs côtés ?
Quand on les voit travailler, on apprend beaucoup. Quand Jessica Lange arrive sur un plateau, elle arrive à se créer une bulle de concentration que je n'osais pas avoir. Du coup, quand était venu le moment de tourner c'était beaucoup plus facile pour elle. Je lui ai piqué deux ou trois trucs comme ça.

Qu'est ce que tu as ressenti quelques jours ou quelques heures avant les premières scènes ?
J'étais vraiment très excitée même si ça peut faire peur.

Passer d'un plateau français à un plateau américain, ça doit faire un gros choc.
Oui. American Horror Story, c'est une grosse machine. La série aux Etats-Unis, c'est une véritable industrie. Chez nous aussi ont a des choses pour nous, on a plus tendance à ramener le cinéma d'auteur à la télévision. Sur American Horror Story, on change de réalisateur tous les épisodes. Le réalisateur n'a aucun pouvoir, le seul qui est important c'est le créateur et le producteur c'est tout. On se retrouve sur une grosse machine, ce sont les scénaristes qui sont là à tes côtés pour te diriger. En fait, ce qui est étonnant, c'est que tu n'as aucun interlocuteur. Tu reçois les scripts des épisodes et on te fait complètement confiance pour ton personnage.

"Pour ma première scène, je devais me faire botter les fesses par Jessica Lange"

Quelles scènes ont été les plus compliquée à tourner ?
Le premier jour, je n'avais parlé avec personne et ma première scène était une scène où on est censé se faire botter les fesses par Jessica Lange. Du coup, je me suis retrouvée cul nu devant toute l'équipe et puis tu te retrouves face à Jessica Lange pour la première fois, c'était l'angoisse et la panique pour moi.

Percer aux Etats-Unis, c'était un rêve pour toi ?
Pas forcément. Ca faisait quelques temps que je me disais que je plafonnais en France. J'avais envie d'essayer d'autres choses. Je fais ce métier depuis mes 12 ans et on a parfois tendance à t'enfermer dans une image après tout ce temps. Il y a deux ans, j'ai décidé de changer, de me couper les cheveux très courts et je suis parti en Angleterre rejoindre mon agent anglais. Ensuite j'ai joué dans la série The Hour sur la BBC. Percer aux Etats-Unis n'était donc pas un rêve mais plutôt une continuité pour obtenir des rôles un peu plus barrés.

Jouer dans American Horror Story, est-ce-que ça a réellement ouvert des portes pour ta carrière ?
Oui. J'ai trouvé des agents là-bas. Après, ils voulaient que je reste encore un peu mais après 8 mois passés à Los Angeles, je n'en pouvais plus. C'est une ville très fascinante mais on n'a aucune rencontre fortuite là-bas. Moi, j'adore toutes les choses qui se font par hasard et on n'a pas ça là-bas. J'avais un peu l'impression d'être coupée du monde. Du coup je suis partie au Népal pendant trois mois après le tournage.

Est-ce qu'il y a des séries dans lesquelles tu rêverais de jouer à l'avenir ?
J'ai vraiment beaucoup aimé la série Top of the Lake, qui est une série australienne, les personnages de femmes sont magnifiques. C'est une chose qui m'aurait plu. J'aime aussi beaucoup Real Humans, Utopia ou Black Mirror. Je ne suis pas forcément à fond dans les séries américaines même si j'ai bien aimé House of Cards par exemple.

"Revenir dans American Horror Story ? Avec plaisir"

On le sait, Ryan Murphy a tendance à faire revenir les acteurs de saison en saison dans American Horror Story. S'il t'appelait demain pour te proposer un nouveau rôle dans la série, qu'est-ce-que tu répondrais ?
Je lui répondrais que je reviendrais avec plaisir. Je ne perds pas espoir de revenir pour la fin de la saison 3. En plus, ils aiment bien les clins d'oeil donc j'ai espoir.

Quels sont tes projets à venir ?
Je vais jouer dans la nouvelle saison de Braquo qui commence en janvier prochain. J'ai un rôle vraiment super et j'ai même dû apprendre le russe. C'était encore une expérience complètement différente. Et puis, je travaille sur mes projets personnels avec un court métrage.

Propos recueillis par Aubéry Mallet. Ne pas citer sans mentionner PureBreak.com

American Horror Story saison 2 en DVD

La saison 2 d'American Horror Story est maintenant disponible en DVD et Blu-Ray. Vous y retrouverez les épisodes de cette seconde saison avec Jessica Lange, Lizzie Brocheré, Evan Peters ou encore Sarah Paulsson ainsi que de nombreux bonus.

American Horror Story - Saison 2
Lizzie Brocheré (American Horror Story) : "Ma première scène ? Cul nu"
American Horror Story saison 2 : des morts, des retours et un mariage pour le final ! (SPOILER)
American Horror Story saison 2 : deux nouvelles morts "poétiques" dans l'épisode 10 (SPOILER)
American Horror Story saison 2 : un acteur fait son come-back ! (SPOILER)
voir toutes les news de American Horror Story - Saison 2 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème