Un homme vend des fausses sneakers Nike et termine en prison !
Un homme vend des fausses sneakers Nike et termine en prison !
Les sneakers, c'est sacrĂ© ! Alors quand il y a vente de contrefaçon, les grosse marques et Nike en particulier ne sont pas du genre Ă  laisser passer. James Pepion en a fait les frais. Ce jeune de 28 ans vient d'ĂȘtre condamnĂ© Ă  quatre mois de prison ferme pour avoir vendu des fausses paires pendant des annĂ©es. Mais le plus incroyable dans cette histoire, c'est que l'amĂ©ricain ne comprend pas ce qu'il a fait de mal.

Avec contrefaçon, il va en prison

Le mĂ©dia Oregon Live a relatĂ© l'histoire de James Pepion. Cet AmĂ©ricain de 28 ans vient d'ĂȘtre condamnĂ© Ă  quatre mois de prison ferme. Son dĂ©lit ? Avoir vendu des sneakers de contrefaçon Ă  des milliers d'acheteurs, notamment des fausses Nike.

Comment s'y est-il pris ? En créant le webstore Supplied à l'ùge de 23 ans. C'est là que James Pepion commence à vendre sa marchandise. Au départ, il s'agissait de véritables Nike Air Jordan vendues en édition limitée.

Mais rapidement, grùce à son exposition sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram, et eBay, son site prend de l'ampleur. Les acheteurs sont donc plus nombreux, mais il n'a pas assez de paires de chaussures. Il se met alors à importer des fakes qui sont réalisées en Chine.

Presque 3 millions de dollars en 3 ans

Avec ses produits de contrefaçon qu'il achÚte pour pas cher et la revente derriÚre avec une énorme marge, ce féru de baskets se fait 2,6 millions de dollars de bénéfices en l'espace de trois ans (entre 2012 et 2015).

Ce sont les agents du fisc amĂ©ricain et le dĂ©partement de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure qui ont fini par se rendre compte de l'arnaque. Quant Ă  Nike, eh bien la marque Ă  la virgule enquĂȘtait dĂ©jĂ  sur lui. MalgrĂ© les preuves, James Pepion a plaidĂ© non coupable. Sa dĂ©fense ? Les sneakers qu'il vendait Ă©taient tellement bien imitĂ©es qu'il ne voyait pas oĂč Ă©tait le souci dans cette affaire. Ben oui, c'est bien connu, les gens adorent payer un maximum pour une fausse paire !

En plus des quatre mois de prison ferme, il devra aussi payer 100.000$ minimum de dommages et intĂ©rĂȘts Ă  Nike et Ă  ses acheteurs.

Nike
Nike ouvre sa House of Innovation 002 à Paris avec un magasin futuriste et ultra-connecté
Nike : Gambi devient ambassadeur, le rappeur s'affiche avec les sneakers Air Max 2090
Nike donne un sublime message d'espoir et de force avec sa nouvelle pub bouleversante
Nike fait don de plus de 30 000 sneakers pour les soignants
voir toutes les news de Nike DĂ©couvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
mĂȘme thĂšme