Les Ch'tis VS Les Marseillais : Gaëlle et Kim en interview pour PureBreak
Les Ch'tis VS Les Marseillais : Gaëlle et Kim en interview pour PureBreak
C'est ce lundi 2 juin que W9 a lancé sa nouvelle télé-réalité Les Ch'tis VS Les Marseillais. Et ça a été un succès puisque la chaîne de la TNT a rassemblé un million de téléspectateurs dès le deuxième épisode. Pas vraiment étonnant puisque, dès le départ, les tensions étaient au rendez-vous comme l'ont confié Kim et Gaëlle lors de leur interview pour Purebreak.

"On prend les Marseillais pour des extraterrestres"

Qu'est-ce que ça vous a fait de vivre une aventure entière ensemble dans Les Ch'tis VS Les Marseillais ?
Kim : C'est une découverte de pouvoir vivre avec eux, de voir que l'on est complètement différents. Ils sont beaucoup plus posés que nous et ont vraiment l'esprit de famille. Nous, on est plus en mode compétition. On flambe, on crie mais malgré tout, on s'attache à eux. Même si on a poussé de gros coups de gueule au fond, on n'est pas méchants.
Gaëlle : Le fait que l'on soit tous ensemble m'a permis de voir les grandes différences entre le Nord et le Sud à tous points de vue. Je parle de la manière de parler ou de s'habiller... on les prend pour des extraterrestres un peu parce que l'on n'est pas habitués. C'est la même chose du côté des Marseillais.

Gaëlle, qu'est-ce qui vous a le moins plu et le plus plu chez l'autre communauté ?
Gaëlle : Leur point fort c'est que même quand ça ne va pas, ils arrivent à le cacher en criant par exemple. Chez les Ch'tis on ne sait pas le faire. Si ça ne va pas, on chiale comme des cons.
Kim : On prend tout au second degré et les Ch'tis prennent tout au premier degré. Ce n'est pas de chance parce que chez les Marseillais on se taquine et se lance des piques à tous moments de la journée. C'est notre façon d'être.
Gaëlle : On prend trop les choses à coeur. Une petite pique qui n'arrive pas au bon moment et on pleure. Et ce qui m'a le moins plu chez les Marseillais, c'est leur manière d'être, de parler. Ou le fait que quand nous on perd quelqu'un, ils rient. Ils sont à fond dedans et ne se rendent pas compte qu'ils nous font du mal.
Kim : Alors que nous quand on perd quelqu'un on se dit 'on sait pourquoi on est là, on est préparés psychologiquement, le jeu continue'. Ça nous fait de la peine, mais on va toujours le camoufler. Ils sont beaucoup plus sentimental, d'ailleurs c'est pour ça que les couples chez eux durent plus longtemps que chez nous (rires).

Et toi Kim ?
Kim : C'est leur esprit de famille qui m'a le plus plu. J'ai trouvé ça beau, on voit qu'ils s'aiment malgré tout. Ils sont vraiment là les uns pour les autres quand ça ne va pas. Et ce qui m'a le moins plu, c'est leur susceptibilité. C'est un truc dont je n'ai pas l'habitude. Quand je vais envoyer des vannes après je passe à autre chose, eux non. On a pu le voir dans le premier épisode pour la parka (rires).
Gaëlle : Ils n'ont pas tout montré. Micha a pas mal mis son grain de sel, j'avais l'impression qu'il était là avant les Ch'tis. Il m'a énervé et a vite été remis en place.

Comment s'est passée la cohabitation ?
Kim : Au début c'était un peu dur parce qu'il y avait énormément de tensions. Dès le premier jour c'était tendu et c'est difficile de vivre comme ça.
Gaëlle : Déjà en temps normal, je trouve que vivre avec sa famille ce n'est pas facile tous les jours. Donc vivre avec des personnes qui sont totalement différentes laisse tombé. On a fait l'ascenseur émotionnel.

Kim : "Je peux rendre quelqu'un dépressif rien qu'avec ma voix"

Gaëlle, pas trop choquée d'avoir vu les Marseillais débarquer en mode guerrier avec leur haka ?
Gaëlle : Ça ne m'a pas étonnée. J'ai dit avant d'arriver 'vous allez voir, il vont en faire des caisses'.
Kim : Elle est venue à Rio donc elle a bien vu les énergumènes que l'on était.
Gaëlle : Quand je les ai vu, je me suis quand même dit que c'était pire que ce que je pensais.
Kim : Moi par contre je m'attendais à les voir calmes.
Gaëlle : Nous on n'aime pas crier.
Kim : Moi je crie du matin au soir. Même moi je peux m'auto-soûler. En plus ma voix est trop stressante. Je peux rendre quelqu'un dépressif rien qu'avec ma voix.

Vous êtes un peu les deux grandes gueules dans vos aventures. C'est une chose qui vous a rapproché?
Gaëlle : Ça a attaqué plutôt. Mais bon, il y a un moment où ça allait un peu mieux.
Kim : Après, j'ai aussi mis de l'eau dans mon vin. Ça m'a fait du bien quand ça s'est apaisé. J'espère qu'ils ont vu que dans le fond, je ne suis pas méchante.

Est-ce que vous vous considériez vraiment comme des rivales ou alors vous n'aviez aucune crainte ?
Gaëlle : N'importe quelle personne avec qui je suis en concurrence sur le podium est une rivale. En face de moi, je peux avoir une fille mince, grande belle et qui ne sait pas danser, elle peut très bien gagner. C'est une question de goût, le patron aime ou pas. Il peut aimer une technique ou une nana très belle qui tape des poses. Je ne crie jamais victoire.
Kim : Exactement, chaque fille est une rivale. Alors comme j'étais contre Gaëlle, elle en était une. En plus, tout le monde attendait ce moment-là alors j'avais une appréhension. Gaëlle a fait ses preuves, c'est une bonne danseuse.

Qu'est-ce que ça vous a fait d'aller dans un pays où vous pouviez ENFIN parler français ?
Kim
: Qu'est ce que c'était bien.
Gaëlle : On ne s'est pas tapés la honte (rires). Quoi que, on a quand même fait des fautes de français. Mais pour le coup, c'est vrai que ça soulage, c'est un stress en moins. Heureusement parce que l'on avait déjà le stress des battles.

A certains moments de l'aventure, vous avez dû éliminer des membres de votre équipe. Est-ce une chose qui a créé des tensions au sein de vos communautés ? Etiez vous prêtes à "sacrifier" l'un de vos amis ?
Kim : Oh oui, énormément de tensions. Après, c'était le principe du jeu donc j'étais prête à me séparer d'un candidat proche de moi. L'aventure continue malgré tout.
Gaëlle : Chez les Ch'tis ont a été stratégiques mais honnêtement, ça a été difficile parce que l'on est vachement sur les affinités et on était tous soudés. Parfois, on était capables de se mettre sur la sellette pour que tout se passe bien stratégiquement.
Kim : Chez les Marseillais c'était différent. Ils ne vont pas penser à garder quelqu'un d'important pour aller jusqu'à la fin.
Gaëlle : J'ai trouvé ça super original. On était dans un jeu de stratégie et ils l'ont fait à l'envers.

Quel a été votre candidat coup de coeur ?
Kim : J'ai apprécié Christopher tout simplement parce qu'il a été très gentil avec moi. Et il n'était pas prise de tête.
Gaëlle : Charlotte et Steph ont été mes candidates préférées.

Un candidat que vous avez moins apprécié ?
Kim : Vu que j'avais des tensions avec Gaëlle, c'est vrai que Jordan m'a pris en grippe pour la défendre. Il ne pouvait pas me blairer. Donc je dirais que c'est lui.
Gaëlle : Micha. Je ne veux plus entendre parler de lui. Après Rio, il y a des trucs qui ne m'ont pas forcément plu à l'écran, beaucoup de on dit. J'ai vite compris que c'était un garçon sur lequel je ne peux pas compter.

Prêtes pour une revanche ?
Kim : Oh oui.
Gaëlle : Je ne voulais pas au début. Mais je me dis qu'avec le temps, on aura peut-être un peu digéré la pilule. On se connait déjà un peu mieux, on sait comment ils fonctionnent donc peut-être que ce sera un peu plus facile.
Kim : Là on a surtout hâte de repartir avec nos familles et après ça, je pense qu'on sera prêts pour une revanche. On verra les choses différemment. En tout cas une chose est sûre : on n'est pas en manque d'histoires et s'il y a une saison 2, ça va repartir de plus belle.
Gaëlle : Ca va être la guerre.

Propos recueillis par Atika Nasri. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com

Les Ch'tis VS Les Marseillais
Jordan (Les Ch'tis) : découvrez sa nouvelle vie... et sa nouvelle tête !
Les Ch'tis et les Marseillais vs La téléréalité : le casting enfin dévoilé
Les Marseillais et les Ch'tis réunis dans la même équipe pour une nouvelle émission
Adixia (Les Ch'tis) avant/après chirurgie : la femme de Paga méconnaissable
voir toutes les news de Les Ch'tis VS Les Marseillais Découvrir plus d'articles