La marque de fer à lisser GHD ne veut plus de Katy Perry en égérie. La chanteuse de Part of me avait signé en 2011 un contrat publicitaire à quelque 5 millions de dollars. Aujourd'hui, la "baisse de popularité" de Katy Perry pousse GHD à mettre fin à l'accord mais l'interprète de Firework réclame 2 millions de dollars supplémentaires.

Pas de bol pour Katy Perry, la brune multiplie les désillusions. Après sa séparation avec John Mayer, voilà que la chanteuse se prend un procès en pleine face. La marque de fer à lisser GHD, dont elle était l'égérie depuis 2011, ne veut plus d'elle ! En cause ? La "popularité décroissante" de l'artiste en Europe.

2 millions d'euros en jeu

Sans doute un peu blessée par la décision de GHD, Katy Perry a décidé d'attaquer la firme pour terminer ce contrat les poches pleines. Après avoir reçu 4,5 millions de dollars, la chanteuse en réclame 2 millions de plus, assurant qu'un accord oral sur cette somme avait été passé. Mais alors qu'elle s'apprêtait à entamer des poursuites, GHD a contre-attaqué, pour bloquer la plainte de la brune.

Sale période pour Katy Perry

Voilà en tout cas une histoire de plus à ajouter à l'autobiographie que prépare Katy Perry. Et les publicitaires ne sont pas les seuls à tourner le dos à la chanteuse de California Dreams. Elle s'est déjà brouillée avec sa meilleure amie Rihanna en février. Avant de rendre folle sa copine Kristen Stewart en révélant qu'elle craquait pour Pattinson. Bad Time pour Katy !

Katy Perry
Katy Perry critiquée pour ses poils aux jambes : elle recadre un juré d'American Idol
Katy Perry et Orlando Bloom parents : la chanteuse a accouché et dévoilé le prénom du bébé
Katy Perry a le "Smile" dans son nouveau clip clownesque
Katy Perry enceinte d'Orlando Bloom, elle annonce sa grossesse dans son clip "Never Worn White"
voir toutes les news de Katy Perry Découvrir plus d'articles