Just Riadh : son coup de gueule contre le harcèlement
Just Riadh : son coup de gueule contre le harcèlement
C'est sur un sujet très sérieux que Just Riadh s'est exprimé ce mercredi 9 septembre 2020 sur Instagram. L'influenceur veut sensibiliser ses plus de 3 millions d'abonnés sur le harcèlement physique et moral et appelle les témoins de ce genre de situation à agir. Il interpelle aussi les parents...

Just Riadh a l'habitude de nous faire rire. Pourtant, c'est sur un ton très sérieux que l'influenceur aux plus de 3 millions d'abonnés a pris la parole ce mercredi 9 septembre 2020 dans une vidéo partagée sur Instagram. Et pour cause, il a poussé un coup de gueule contre le harcèlement physique ou moral subi par de nombreux jeunes. En cette rentrée, le message est clair : "Stop au harcèlement physique ou moral ! J'aimerais vous sensibiliser les gars parce que ce genre d'acte peut détruire une personne psychologiquement... Donc svp pas de moquerie, pas d'acharnement sur un élève surtout en cette période de rentrée. Je compte sur vous les gars".

Just Riadh dit "stop au harcèlement physique ou moral"

Tout en dévoilant une vidéo choquante, il explique : "L'adolescence, c'est le moment de la vie où une personne se crée sa personnalité, grandit. Et c'est là aussi où la personne est la plus vulnérable. C'est facile de déstabiliser une personne pendant cette période là parce qu'on est en train de se construire. Je trouve ça tellement horrible. Qu'ils sentent la vulnérabilité d'une personne (...) et profitent de cette petite faille pour faire du mal à quelqu'un, et rien que pour le plaisir. C'est de l'acharnement."

"Ça peut briser une personne"

Au-delà de sensibiliser les jeunes, il s'adresse aux parents : "Je demande aux parents de faire leur travail : d'éduquer leurs enfants, parce qu'un enfant bien éduqué ne fait pas ça. Un enfant à qui on inculque des valeurs, des vrais principes, il ne fait pas ça." S'il tient tellement à cette cause, c'est parce qu'il a "vécu ce genre de situation" au collège et au lycée : "J'ai vécu des moqueries", confie celui qui a psychologiquement craqué en juillet dernier. Il appelle tous les témoins à agir : "interposez-vous ! Vous ne vous rendez pas compte des conséquences de ce genre d'actes sur une personne, comment ça peut la briser, comment ça peut lui faire perdre confiance en soi et ça peut partir très loin".