La semaine dernière, le luxueux magasin Barneys était accusé de discrimination raciale par deux clients, soupçonnés de fraude juste pour leur couleur de peau. Dès lors, des internautes avaient monté une pétition exigeant que Jay Z cesse toute collaboration avec le magasin. Et si le rappeur de "Magna Carta Holy Grail" restait muet, il a fini par s'exprimer sur son site officiel.

Même si on aimerait croire que Jay Z est un homme normal, certains actes montrent prouvent le contraire. Parmi ces exemples, le chéri de Beyoncé collabore avec l'un des grands magasins les plus luxueux des Etats-Unis : Barneys New York. Comme ce fut le cas cet été déjà, la boutique de Manhattan vendra pendant les vacances de Noël une collection d'objets de design imaginé par Jay Z et dont une partie des fonds seront reversés à la Shawn Carter Foundation, pour la scolarisation des enfants dévaforisés. Sauf qu'aujourd'hui la démarche est entachée par une polémique raciste.

Barneys, accusé de discrimination raciale

La semaine dernière, deux clients Noirs américains ont porté plainte contre Barneys New York pour discrimination raciale. Après avoir effectué de gros achats dans le magasin, ces deux personnes auraient été accusées de fraude et convoquées par la police juste pour leur couleur de peau. Si la direction du magasin a immédiatement présenté ses excuses, Jay Z lui est resté muet. Mais les fans en attendaient plus de cet icône de la communauté noire. Sur Change.org, ils ont lancé une pétitition invitant le rappeur de Holy Grail à rompre immédiatement son contrat avec Barneys en signe de protestation.

Jay Z ne prend pas parti

15 000 signatures plus tard, Jay Z s'est enfin exprimé sur son site officiel. Et plutôt que de contenter son public, celui qui manifestait après la mort de Trayvon Martin a préféré ne pas se mouiller. "Je parle et prend mes décisions sur des faits, et non des émotions. Je n'ai fait aucun commentaire jusqu'à présent parce que j'attends les faits et le résultat d'une réunion entre des représentants communautaires et les dirigeants de Barneys. Pourquoi suis-je diabolisé, dénoncé et décrié en tête des journaux juste pour ne pas avoir parlé de suite ?", interroge Jay Z. Pour le rappeur d'Holy Grail mettre fin à la va-vite à cette collaboration "ne blesserait pas Barneys ou Shaw Carter, mais tous ceux qui ont un droit à l'éducation".

Jay Z
Jay-Z au sommet : le mari de Beyoncé devient le tout premier rappeur milliardaire
Chris Brown, Beyoncé, Cardi B... DJ Khaled sort un nouvel album blindé de featurings bling-bling
Jay Z, Drake, Kanye West... Le Top 20 (sans femme) des rappeurs les mieux payés cette année 💵
Jay-Z ridicule en jet-ski, il devient un meme sur Internet
voir toutes les news de Jay Z Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème