5 photos
Voir le diapo
Pourquoi j'ai pas mangé mon père n'est pas la simple histoire d'un singe qui réussit à marcher sur deux pattes et à inventer le feu. Pourquoi j'ai pas mangé mon père est à la fois un bijou de technologie et une comédie familiale porteuse d'un message plein d'espoir. Après sept ans de travail, c'est avec beaucoup d'émotion que Jamel Debbouze s'est confié en interview pour Purebreak.

Jamel Debbouze, "un peu sonné"

Lorsque Jamel Debbouze passe réalisateur, il ne fait pas les choses à moitié. Pour Pourquoi j'ai pas mangé mon père, il lui aura fallu "un septennat". Alors forcément à quelques heures de la sortie de ce projet dingue, Jamel s'avoue "un peu sonné" : "J'ai l'impression que ce n'est pas vrai. Je suis ému évidemment, mais je n'arrive pas encore à réaliser !" Derrière le titre un peu énigmatique du film -il faudra le voir pour le croire- se cache une mine de technologies de pointe. Le long métrage a été entièrement réalisé en motion capture, un procédé où les acteurs jouent avec des combinaisons à capteurs qui reconstituent virtuellement tous leurs mouvements.

"Je me suis retrouvé exclu par les miens"

Et si la technologie est virtuelle, l'histoire elle, est bien réelle. Dans Pourquoi j'ai pas mangé mon père, Jamel Debbouze donne sa voix, ses expressions et son attidue à Edouard, un petit singe simien différent des autres et rejeté à la naissance. Un personnage largement inspiré de sa vie :"On partage tous les deux l'amour de la vie, le respect des autres. Et on a surtout en commun de s'être retrouvé exclu par les notres et de vouloir faire partie du groupe, de vouloir faire farouchement partie de l'album de famille".

La France ? "Un pays avec des gens incroyables"

L'amour, l'amitié, la famille... mais aussi l'exclusion, la peur de l'autre : si le film se déroule à la préhistoire, les thèmes, eux, sont plus qu'actuels. Devrait-on comprendre qu'on n'a finalement que peu évolué ? Jamel Debbouze ne peut retenir un : "C'est exactement ça". Avant de se reprendre. "On va vers un monde meilleur", assure-t-il. Et puisque dans le film, Edouard parvient à redonner espoir à tout son peuple, on a forcément envie que le mari de Mélissa Theuriau nous donne son secret : "Il faudrait commencer par se rendre compte du monde dans lequel on vit. Ouvrir les yeux. C'est un pays avec des possibilités et des gens incroyables".

L'humour d'un Shrek, l'émotion d'un Roi Lion

D'ailleurs Jamel Debbouze en est "la preuve vivante" : "J'ai été mis au ban de la société et aujourd'hui je réponds à des questions devant des caméras. Je suis probablement une exception, je suis l'arbre qui cache la forêt. Mais je ne suis pas le seul à avoir vécu ça. Omar Sy vient du même endroit que moi, Shy'm, La Fouine aussi..." Avec l'humour d'un Shrek et l'émotion d'un Roi Lion, Jamel Debbouze réussira à faire rire et surtout à faire réflechir les enfants comme les adultes.

L'intégralité de notre rencontre avec Jamel Debbouze est à découvrir en vidéo dans notre diaporama.

Propos recueillis par Louise Wessbecher. Montage Margot Obriot.

Jamel Debbouze
H : Top 10 des meilleures répliques de la série culte
H débarque sur Netflix : pourquoi c'est la meilleure série Française
Jamel Debbouze : 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'humoriste et acteur
Jamel Debbouze : Le Roi Lion ? "Ne regardez pas le film en VO, il est mieux en VF" (interview)
voir toutes les news de Jamel Debbouze Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème