Greta Thunberg s'amuse d'un détournement de son discours version métal
Fini l'écologie pour Greta Thunberg... qui se lance dans le death metal ? Alors que son discours au Sommet Action Climat des Nations Unies à New York a été détourné version death metal, la jeune activiste écologique de 16 ans s'est amusée de la vidéo et l'a partagée sur Twitter.

C'est un discours plein de rage que Greta Thunberg donnait le 23 septembre dernier lors du Sommet Action Climat des Nations Unies à New York. La jeune militante suédoise de 16 ans a poussé un coup de gueule contre les chefs d'État du monde entier et a dénoncé leur inaction face à l'urgence du réchauffement climatique. "C'est n'importe quoi. Je ne devrais pas être là, je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'océan, et pourtant vous vous tournez tous vers nous les jeunes, en quête d'espoir. Comment osez-vous ?", a-t-elle lancé, ajoutant "Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. Je fais pourtant partie de ceux qui ont de la chance. Les gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c'est d'argent, et des contes de fées de croissance économique éternelle ? Comment osez-vous ?".

"Je laisse tomber cette histoire de climat..."

Un discours qui a marqué de nombreuses personnes et visiblement inspiré John Meredith, le batteur du groupe américain Suaka, qui l'a transformé en chanson death metal. "J'étais très impressionné par la passion et l'indignation de Greta. Et les mots qu'elle a choisis évoquaient l'obscurité de la musique metal que j'aime", a-t-il expliqué au magazine Rolling Stones. Un détournement qui a visiblement beaucoup amusé la jeune activiste écologiste : "Je laisse tomber cette histoire de climat... À partir de maintenant, je ne ferai plus que du death metal !", a-t-elle écrit sur Twitter, en réaction à celui-ci. Disons que c'est une façon comme les autres de relayer son message...

News
essentielles
sur le
même thème