Fortnite aussi addictif que la coke ? Des parents portent plainte contre le jeu vidéo et pensent qu'il serait autant dangereux que de la drogue
Fortnite aussi addictif que la coke ? Des parents portent plainte contre le jeu vidéo et pensent qu'il serait autant dangereux que de la drogue
La drogue, c'est mal. Et d'après certains parents québécois, Fortnite serait aussi addictif que la cocaïne. D'après eux, le jeu vidéo serait en effet tout autant dangereux que la coke. Rien que ça. Du coup, ils ont été plusieurs à attaquer en justice Epic Games. Car selon eux, les créateurs auraient fait exprès de rendre les jeunes accro à ce jeu.

"Ils ont utilisé les mêmes tactiques que pour les machines à sous"

Alors que Fortnite a récemment eu un nouveau procès à cause d'un emote, le jeu vidéo est de nouveau attaqué en justice. Mais cette fois-ci, c'est la dépendance qu'il procurerait aux joueurs qui est en cause. Des parents québécois ont déposé plainte contre Epic Games, le studio qui a développé le jeu, par le biais d'un cabinet d'avocats qui les représente. Ensemble, ils ont lancé une demande d'action collective devant la Cour supérieure du Québec, expliquant que, selon eux, Fortnite serait "aussi addictif que la cocaïne".

C'est un gros problème si cela s'avère vrai, parce que plus de 250 millions de gamers y sont déjà addict dans le monde. "On parle d'un jeu qui a été développé par des équipes de psychologues spécialisés pour créer un caractère d'addiction et on reproche à la compagnie de ne pas avoir divulgué tous les risques et dangers inhérents au produit" a expliqué à l'AFP Jean-Philippe Caron, l'un des avocats qui s'occupe du dossier.

Ces parents, inquiets pour leurs enfants, ont assuré que les créateurs de Fortnite auraient tout fait pour rendre accro les jeunes intentionnellement. Dans la plainte, il est précisé qu'ils "ont utilisé les mêmes tactiques que les créateurs de machines à sous, soit des programmes de récompense variables, pour s'assurer de la dépendance de ses utilisateurs, le cerveau étant manipulé pour toujours désirer davantage".

Fortnite : des joueurs "ne mangent plus" et "ne se douchent plus"

Me Caron a aussi indiqué à l'Agence France Presse que "l'addiction au jeu Fortnite a de réelles conséquences sur la vie des joueurs, dont plusieurs ont développé des problèmes tels qu'ils ne mangent pas, ne se douchent pas, et ne socialisent plus". C'est pour cela que des "centres de réhabilitation spécialement dédiés à l'addiction à Fortnite" auraient ouvert.

Il a également ajouté qu'Epic Games pourrait donc recevoir une belle amende (s'ils gagnent le procès) et ainsi payer "plusieurs dizaines, voire des centaines de millions de dollars" en dommages et intérêts.

Depuis janvier 2018, la dépendance aux jeux vidéo a été reconnue par l'OMS (l'Organisation mondiale de la santé) comme étant une véritable maladie. Le Prince Harry voulait d'ailleurs interdire Fortnite en Angleterre et le jeu vidéo est déjà banni de l'Irak à cause des "effets négatifs", que ce soit "sur la santé, la culture et la sécurité irakienne, comprenant un danger pour la santé mentale de la jeunesse".

Fortnite
Fortnite n'est plus dispo sur Apple Store et Google Play : voilà pourquoi
Fortnite supprime les voitures de police : une action pour soutenir Black Lives Matter ?
Fortnite : secrètement et astucieusement, le jeu a permis à des enfants maltraités de se faire aider
Fortnite atteint les 350 millions de joueurs : voilà comment le jeu va fêter ça
voir toutes les news de Fortnite Découvrir plus d'articles