Fanny (La bataille des couples 2) et Nani : "Fidji et Dylan sont des acteurs" (Interview)
Fanny (La bataille des couples 2) et Nani : "Fidji et Dylan sont des acteurs" (Interview)
Après leur coup de foudre dans La Villa des coeurs brisés 3, Fanny et Nani sont de retour ensemble sur TFX dans La bataille des couples 2. Interviewé par PRBK, le couple se confie sur la "trahison" de Cloé, la stratégie de Dylan et Fidji, les nombreux clashs ou encore sur leurs projets à deux.

Purebreak : Depuis La Villa 3, on ne vous pas revu à la télé. Pourquoi avoir choisi La bataille des couples 2 pour votre retour ?

Fanny : Pour le concept qui allie l'amour avec le sport. Bon, le sport, c'est pas trop mon truc, on ne va pas se mentir, mais je voulais prouver à Nani, qui est une ancienne footballeuse, de quoi j'étais capable. Pour moi, c'était un challenge et pour Nani, un kiffe.

Nani : J'étais extrêmement fière d'elle. Elle m'a épatée, je n'ai jamais vu Fanny dans cet état là.

A quoi ressemble votre quotidien depuis La Villa 3 ?

Fanny : C'est un quotidien assez classique comme un couple de tous les jours. Après, on fait pas mal de tournées parce que Nani mixe, elle est Djette depuis La Villa 3. On a parcouru toute la France, on s'est même expatriées au Portugal cet été. On voyage énormément. De mon côté, j'ai mes projets personnels, j'ouvre mon institut de beauté.

Je trouve ça dommage qu'on soit le premier couple gay de télé-réalité en 2019

Vous êtes le premier couple gay en France à faire une émission de télé, c'est une belle fierté non ?

Fanny : Je ne sais pas si on peut dire que c'est une fierté. Je trouve ça dommage qu'on soit le premier en 2019 sachant que la télé-réalité existe depuis longtemps. Certes, on parle beaucoup de la communauté LGBT+, mais on aurait aimé que ça soit représenté dans la télé-réalité avant nous. Après, c'est quand même une grande fierté qu'on ait l'opportunité de montrer que l'amour est possible quelque soit le sexe de la personne. On aime une âme et pas un sexe.

Nani : Je pense exactement pareil que Fanny. C'est mon cerveau.

Comment gérez-vous les insultes homophobes et les critiques ?

Nani : Je les emm*rde.

Fanny : Nani a son caractère. Pour ma part, je ne perds pas de temps avec ces personnes. À partir du moment où elles prennent du temps pour nous insulter, ça veut dire qu'on les intéresse. Perso, ça me suffit. Après, il faut se dire que ce sont souvent des gamins. C'est facile d'insulter derrière un ordinateur ou sur les réseaux sociaux. En face, ils demandent tous une photo. Mais tout le monde n'a pas la chance d'être médiatisé comme nous et accepté comme on l'est. Les agressions homophobes augmentent de plus en plus et je trouve ça malheureux. Il ne faut pas se laisser faire, il ne faut pas avoir peur dans la rue. Il ne faut rien laisser passer.

Vous avez été contactées pour d'autres émissions entre temps, comme Moundir par exemple ?

Nani : On a été contactées pour d'autres émissions, sauf Moundir. Ils ne sont pas encore assez ouverts d'esprit.

Fanny : Non, ce n'est pas ça, on n'en sait rien. On aimerait bien faire Moundir, mais pour l'instant, on ne les intéresse pas trop. J'espère que ça changera. Quand nous on a voulu faire l'émission, le casting était déjà bouclé. Du coup, on ne peut pas dire s'ils nous veuillent ou non. En tout cas, c'est un programme qui nous plairait.

Dès les premiers épisodes de La bataille des couples 2, c'est la guerre. Comment vous l'expliquez ?

Nani : Cette aventure a rendu fou tout le monde. Même en off, ça parlait de stratégies. À un moment donné, on craquait tous. Je suis la première à avoir pété les plombs. Le mélange entre le stress, la compétition et les éliminations a fait qu'on s'embrouillait tous.

Les rancoeurs personnelles entre les candidats ont pris le dessus ?

Fanny : Complètement. Quand on a vu le casting, on s'est tout de suite dit qu'il allait y avoir des clashs. Il y a des très bons personnages, des forts caractères. Il y avait surtout de la rancoeur entre Fidji et Mélanie, les anciennes meilleures amies. Dès qu'elles se sont vues, c'est parti en clash direct.

Mélanie nous a dit de nous méfier de Dylan et Fidji

Très rapidement, Fidji et Dylan se retrouvent seuls contre tous, pourquoi ?

Fanny : Ça se victimise facilement. Quand on a pris l'avion, on rigolait tous ensemble sauf Dylan et Fidji qui se sont mis à l'écart.

Nani : Ils se sont créés un cocon. Ils n'ont pas essayé de nous parler, ils se mettaient à l'écart. Ils se croient au-dessus.

Vous leur reprochiez quoi vous exactement ?

Fanny : Ce sont des personnes asociales, hautaines. C'est ce que j'ai ressenti et quand je ressens ça, je n'ai pas envie de connaître la personne. La première impression en dit long. Quand je les ai vus, je me suis dit que ça n'allait pas être possible.

Votre amitié avec Mélanie a-t-elle joué dans votre ressenti ?

Fanny : Pas du tout. Après, s'il avait fallu, j'aurais pris partie pour Mélanie, mais elle nous a jamais demandé de choisir. Elle nous a juste dit de nous méfier et vous allez voir qu'elle avait raison sur toute la ligne.

Vous étiez choqués de leur anti-jeu ?

Nani : Ils sont très forts. On ne s'y attendait pas du tout. Ce sont des acteurs et des personnes malsaines, ils ont cru qu'on était dans un film. Je n'ai jamais vu ça de ma vie, c'est incroyable.

Fanny : Ils sont faux, c'est choquant. Dès la première semaine, Dylan nous a montré son vrai visage, on voyait que c'était buzz, buzz, buzz.

La tête de Cloé ne passe pas

Cloé a fait une alliance avec Fidji et Dylan, vous vous êtes senties trahies ?

Fanny : Complètement. Juste avant, on est parti en vacances ensemble et on n'a pas parlé de l'émission pour ne pas faire des plans sur la comète. Pour moi, il n'y en a pas besoin quand tu es ami et surtout quand tu es la femme de mon ami. Du coup, dès le premier jour, je me suis dit que mes amis commençaient déjà à changer de bord. On s'était rien promis, mais j'avais une logique qui n'était pas celle des autres.

Nani, pourquoi tu n'apprécies pas Cloé ?

Nani : C'est physique. Sa tête ne passe pas, c'est comme ça. Après, je lui ai dit, j'ai été claire avec elle. Il y a eu des actions que je n'ai pas appréciées.

Pourquoi étiez-vous persuadés qu'ils étaient au courant de la stratégie de Dylan et Fidji ?

Fanny : On a compris qu'ils étaient alliés avec eux et qu'ils marchaient ensemble. A partir du moment où tu fais une alliance, tu es au courant de tout.

Nani : Le vice de Cloé me faisait croire qu'ils étaient au courant.

Vous êtes encore en contact avec eux aujourd'hui ?

Nani : Surtout Fanny.

Fanny : Même s'ils ne sont plus ensemble, j'ai quand même des nouvelles de Cloé. J'ai régulièrement Virgil au téléphone. Cette aventure ne nous a pas fait de mal. Quand on est des vrais amis, on peut passer outre les clashs et les périodes compliquées.

On a des projets à deux

Vous comprenez que le jeu puisse prendre le dessus sur l'amour et l'amitié ?

Fanny : Il y a deux choses. Si on est clair dans son jeu, il n'y a pas de soucis, ce qu'ont fait Cloé et Virgil. Ils ont directement dit leur alliance avec Fidji et Dylan, ils ne m'ont pas trahie en soit.

Nani : Ils nous ont quand même caché leur alliance au début, c'est un mensonge.

Comment avez-vous vécu cette aventure en général ?

Nani : J'ai kiffé. C'était incroyable.

Fanny : C'était les montagnes russes. Un jour, on était heureuse, le lendemain, malheureuse. Ça n'a été que des hauts et des bas. Il y a eu beaucoup de rebondissements. Personne, ne peut s'attendre à notre aventure.

Quels sont vos futurs projets à deux, un mariage ?

Nani : Suspense.

Fanny : Nos projets, moi j'ouvre mon institut au mois de septembre. On est en train de programmer la tournée de Nani pour 2020. Là pour l'instant, on est vachement concentré sur notre côté professionnel. Sinon, on a des projets à deux, mais on ne peut pas les dire.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.