Le rappeur Le Harissa tacle 20 minutes à propos d'un article sur le match Portugal-Croatie (Euro 2016).
La Harissa n'a pas apprécié du tout un article de 20 minutes. Dans le papier en question qui a créé polémique, il était écrit "Ce Portugal est dégueulasse mais il est en quarts". Le rappeur a donc poussé un violent coup de gueule, avant que le journal ne réponde.

Le coup de gueule de La Harissa 👊

Tout est parti d'un article de 20 minutes à propos du match Portugal-Croatie (1-0) de l'Euro 2016, qui a créé la polémique sur les réseaux sociaux. La raison à cela ? Une phrase qui indiquait : "Ce Portugal est dégueulasse mais il est en quarts". Pourtant, tous les autres médias sportifs arrivaient au même constat : l'équipe du Portugal n'aurait pas vraiment brillé durant ce match, réussissant tout de même à se retrouver en quarts de finale de l'Euro 2016.

Mais voilà, le problème dans cette phrase devenue affaire d'état, c'est le terme "dégueulasse". Le rappeur La Harissa a d'ailleurs pris la parole sur Facebook afin de pousser un coup de gueule. La Harissa s'est filmé et a balancé : "Ce genre de titre ou de texte haineux, vous n'auriez jamais eu les couilles de l'appliquer à d'autres nationalités", avant d'ajouter "vous profitez de notre bonhomie et de notre gentillesse". Une vidéo vue plus de 1,4 millions de fois. Le journal a donc pris son clavier pour répondre à La Harissa et aux internautes.

Le journal répond

C'est le directeur de la rédaction de 20 minutes qui a réagi en expliquant : "Notre journaliste, chargé de couvrir le match Portugal-Croatie de samedi, a qualifié, de manière inappropriée, de 'dégueulasse' la prestation de la Seleçao portugaise. Une équipe qui ce jour-là, n'a, objectivement, pas donné le meilleur d'elle-même et se retrouve en quarts de finale sans avoir véritablement brillé, si ce n'est lors du match contre la Hongrie. Mais c'est le jeu : l'essentiel au bout du compte, c'est le résultat".

En revanche, il a tenu à préciser "que l'on critique le choix du mot est de bonne guerre et en l'occurrence justifié. Que l'on en vienne à menacer de mort l'auteur de l'article, cela dépasse le tolérable. Il ne s'agit que de sport. Et bien évidemment, il na jamais été dans l'intention du rédacteur de l'article de blesser tout un peuple. Alors, retour au sport. C'est sans doute du terrain que viendra la meilleure réponse : que le Portugal l'emporte jeudi contre la Pologne, plus personne ne se souviendra de cette polémique. Et 20 Minutes sera là pour en rendre compte".

News
essentielles
sur le
même thème