Emmanuel Macron : la femme qui s'occupe des sous-titres raconte les coulisses
Emmanuel Macron : la femme qui s'occupe des sous-titres raconte les coulisses
Lors des allocutions télévisées d'Emmanuel Macron à l'Elysée, une femme est présente à l'écran pour retranscrire en direct le discours en langue des signes et les sous-titres sont écrits en direct par deux femmes. Leurs noms ? Sylvia Costy et Lauriane Lecapitaine, les fondatrices de la société Voxa Direct. Sylvia Costy a accepté de raconter les coulisses de son poste en interview.

"Je n'avais jamais ressenti un tel stress"

Les sous-titres des allocutions télévisées d'Emmanuel Macron sont extrêmement surveillés par les internautes depuis les quelques boulettes lors du discours du Président de la République le 12 mars 2020. Quelques boulettes dues au stress, comme l'explique Sylvia Costy en interview avec Télé Loisirs : "c'est pour cela qu'il y a eu des coquilles (...) Cela n'a pas manqué d'être observé sur les réseaux sociaux et ça a généré un gros buzz. Certains parlaient plus de nous que du coronavirus ! (rires) Je crois que beaucoup de gens ont envie de se lâcher en cette période compliquée."

Sauf qu'à l'origine, les allocutions d'Emmanuel Macron ne devaient pas être diffusées en direct : "Lorsqu'on m'a annoncé que ça allait être visible sur les téléviseurs, j'ai cru d'abord que cela serait seulement le cas pour les personnes activant la fonction "télétexte". J'ai ensuite compris que, non, ça serait à l'antenne pour tout le monde (rires). Au départ, l'allocution devait être enregistrée à 18h30 pour être diffusée à 20h. Mais, au dernier moment, il a été décidé qu'elle serait en direct... Quelle journée, je n'avais jamais ressenti un tel stress !", raconte la vélotypiste.

"Nous n'avons pour l'instant pas eu de contact avec Emmanuel Macron"

Sylvia Costy raconte ensuite comment ça se passe en coulisses pour sa collègue Lauriane Lecapitaine et elle pour l'écriture des sous-titres : "L'une écrit et l'autre surveille l'écran. Si elle voit une faute, elle indique la faute avec son doigt car nous ne pouvons pas parler, nous avons un casque sur la tête. Nous disposons de claviers spéciaux, qu'on appelle claviers syllabiques. Cela permet d'écrire des syllabes plutôt que des lettres seules. Par exemple, si nous devons écrire le mot "entreprise", nous n'avons que deux frappes à faire : une pour "entre", et l'autre pour "prise". Avec un clavier Azerty, cela aurait nécessité 10 frappes."

La co-fondactrice de Voxa Direct précise qu'elles ne sont pas installées dans l'Elysée, pour respecter les règles sanitaire : "Nous sommes installées dans un car-régie situé à proximité de l'Elysée. La captation de l'allocution est gérée par France Télévisions. Nous n'avons pour l'instant pas eu de contact avec Emmanuel Macron, uniquement avec notre interlocuteur à l'Elysée."

Emmanuel Macron
Reconfinement : école, télétravail, attestation... tout ce qu'il faut savoir
Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos : pourquoi attendre le 1er août ?
Jean Castex nommé Premier ministre : ce qu'il faut savoir sur le remplaçant d'Edouard Philippe
Emmanuel Macron : les 6 choses à retenir de son discours pour le climat
voir toutes les news de Emmanuel Macron Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème