Panique 2.0 chez EDF. Ce jeudi 31 janvier, Le Parisien révèle en effet que des centaines de milliers de clients de l'électricien ont récemment reçu des mails frauduleux. Le but de ces courriels ? Récupérer les coordonnées bancaires des abonnés EDF. Ce genre de technique (le "phishing") n'est pas nouveau, mais non plus

Panique 2.0 chez EDF. Ce jeudi 31 janvier, Le Parisien révèle en effet que des centaines de milliers de clients de l'électricien ont récemment reçu des mails frauduleux. Le but de ces courriels ? Récupérer les coordonnées bancaires des abonnés EDF. Ce genre de technique (le "phishing") n'est pas nouveau, mais pas non plus très compliqué à détecter.

Ah, les dangers de la toile... Alors que Facebook n'en finit plus de créer la polémique avec sa "gestion" des données personnelles et que l'appli Whatsapp est accusée d'espionner ses utilisateurs, voici qu'EDF vient d'être la cible d'une cyberattaque plutôt impressionnante et qui ne devrait pas rassurer les internautes.

Remplis de fautes d'orthographe, les mails frauduleux qui ont récemment visé les abonnés EDF les informaient d'un refus de paiement et leur demandaient de régler leur situation au plus vite. Les clients devaient alors cliquer sur un lien, et devaient renseigner leurs coordonnées bancaires sur une fausse page d'accueil EDF. De quoi se faire vider son compte en banque qui a déjà bien pris cher à cause des soldes, pas cool.

Mais bon, ces mails frauduleux ne sont pas vraiment compliqués à détecter, même Kim Kardashian pourrait y arriver. Déjà on y compte souvent des fautes d'orthographe qui piquent les yeux à chaque ligne, ce qui n'est pas vraiment le signe d'une grande fiabilité. Ensuite, l'adresse mail de l'expéditeur, parfois un peu bizarre, devrait vous donner des indices. Enfin, n'oubliez pas que seul le symbole du petit cadenas et le "https" vous assurent d'une transaction sécurisée. Le phishing c'est tabou, on en viendra tous à bout !