Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Regarder son téléphone en traversant la route, se retrouver nu en public plutôt qu'avoir son téléphone avec soi, avoir un accident de voiture plutôt que perdre son téléphone... Ce sont des chiffres alarmants et parfois même dangereux que vient de révéler une étude de Kaspersky Lab, enquêtant sur la dépendance au smartphone !

Tu préfères te retrouver nu en public ou ne pas avoir de téléphone ? Tu préfères perdre votre téléphone ou avoir un accident de voiture ? Non, il ne s'agit pas du célèbre jeu de dilemmes "Tu préfères" mais des questions posées aux participants d'une étude des plus sérieuses menée par Kaspersky Lab... et les réponses sont surprenantes ! Si on a déjà pu constater que les jeunes passaient plus de temps à utiliser leurs smartphones qu'à manger, on découvre désormais que 75 % des utilisateurs reconnaissent recourir à un appareil connecté pour faire semblant d'être occupés afin de ne pas parler à quelqu'un ou que 72 % des utilisateurs ont recours à leur smartphone lorsqu'ils ne savent pas quoi faire en société.

Des chiffres inquiétants...

Une dépendance qui se vérifie au quotidien : 46 % des personnes interrogées reconnaissent s'en servir chaque jour simplement pour tuer le temps et 44 % comme distraction quotidienne. De plus, 31 % préfèrent passer par un site web ou une application plutôt que de héler un taxi ou de demander leur chemin dans la rue. Si ces propos vous choquent, attendez la suite : 1 personne sur 5 se sent nue sans appareil et 23 % des personnes préféreraient carrément se retrouver nues en public plutôt que de ne pas avoir d'appareil connecté. Flippant !

... et dangereux !

Là où c'est d'autant plus inquiétant, c'est que 26 % des participants regardent leur téléphone en traversant la route et 21 % regardent leurs écrans en marchant dans un endroit inconnu ou dangereux. Certains sont carrément plus stressés à l'idée de perdre leur smartphone que de rater un train ou un avion, ou d'avoir un accident de voiture mineur. Quand on vous disait qu'être accro au smartphone serait similaire à une addiction aux drogues...

Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants
Dépendance au smartphone : les chiffres inquiétants et déprimants