Columbine en interview : "Le succès peut effrayer, mais on essaie de le gérer comme il faut"
Après s'être confié sur son troisième album "Adieu bientôt" ou encore ses influences, Columbine parle aujourd'hui de sa relation avec Lorenzo et les autres membres du groupe, la création du collectif, la célébrité, le succès et de collaborations avec d'autres artistes. L'interview de Lujipeka et Foda C avec PRBK est à découvrir par ici.

Columbine c'est trois albums, "Clubbing for Columbine", "Enfants terribles" et "Adieu bientôt", mais c'est avant tout un groupe de 8 potes qui s'est imposé dans le monde de la musique en 2014 avec le clip "Charles -Vicomte". Mais d'ailleurs, comment est né le collectif ? "Au début, il y avait deux groupes. Il y avait le groupe Lujipeka, Foda, Chaps et Yro qui était VNS et le groupe Good Moon qui était Lorenzo, Yro, Sacha et Chaman. Sully était un peu entre les deux. Et en fait, on faisait que de se tailler, on n'était pas dans les mêmes délires, mais au bout d'un moment, vu qu'on traînait tout le temps ensemble dans le même appart à écouter les mêmes sons, on s'est dit qu'il fallait faire un groupe", explique Foda C en interview avec PRBK.

On vit ensemble avec Lorenzo, mais on ne veut pas être enfermé par le collectif

Les garçons sont d'ailleurs inséparables, mais cela ne veut pas dire qu'ils collaborent tout le temps ensemble. Pour preuve, Lujipeka et Foda C ont travaillé seulement tous les deux sur le dernier album, porté par les singles "Adieu bientôt" et "Cache Cache", tandis que Lorenzo, par exemple, poursuit sa carrière solo. Et si vous vous demandez si la relation entre le rappeur au bob et ses deux potes a changé, la réponse est non. "On vit ensemble, j'habite chez lui. On est un collectif, mais on ne veut pas être enfermé par le collectif", nous confie Luji.

"On a chacun nos individualités. On a des points communs, mais on n'aime pas exactement les mêmes choses (...) Columbine c'est aussi ne pas se fermer à un groupe de musique. C'est une entité qu'on fait évoluer comme on veut, si on veut faire des projets solo, on a le droit", ajoute-t-il avant que Foda C déclare : "la relation avec nos potes nous regarde. On n'a pas à se justifier là-dessus."

On n'est pas fermé à des featurings

En l'espace de quatre ans, les deux membres de Columbine ont vu leur vie changer du tout au tout, mais comment gèrent-ils la célébrité ? "Le succès peut effrayer sur plein de point, après, on essaie de le gérer comme il faut. Ce qui te fait le plus vriller dans le succès, c'est quand tu as des espèces de névroses en toi. Le fait d'avoir d'un seul coup du pouvoir peut te faire exploser. Je pense qu'on est assez stable et qu'on connaît nos limites pour ne pas être détruit par ça. A partir du moment où tu l'as voulu, tu ne peux pas te plaindre", balancent-ils.

Et sinon, Foda C et Lujipeka envisagent-ils des featurings avec d'autres artistes à l'avenir ? Oui et non : "on n'a rencontré aucun rappeur. L'occasion ne s'est pas présentée (...) On n'est pas fermé, mais on se suffit sur un album."

La deuxième partie de l'interview de Columbine est à retrouver en intégralité dans notre diaporama.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.