Clara Marz Non au harcèlement
Clara Marz Non au harcèlement
Ce jeudi 9 novembre, c'est la journée Non au harcèlement au scolaire. Le ministère de l'Education Nationale et Clara Marz, égérie de Rose Carpet, en ont profité pour dévoiler un clip poignant de sensibilisation sur le harcèlement dans les écoles. PRBK a pu interroger l'influenceuse sur cette cause qui lui tient tant à coeur.

Clara Marz : "Cette vidéo m'a beaucoup touchée"

Le harcèlement scolaire doit cesser. Alors qu'outre-Atlantique Selena Gomez est très impliquée sur la question, ayant même produit la série "13 Reasons Why" axée sur une adolescente harcelée qui finit par se suicider, en France aussi les célébrités s'engagent. Le collectif Rose Carpet s'est même allié avec le ministère de l'Education Nationale.

En ce jeudi 9 novembre, journée du Non au harcèlement scolaire, Clara Marz, égérie de Rose Carpet, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, se sont ainsi rendus au lycée René Auffray de Clichy afin de dévoiler un clip de sensibilisation destiné aux jeunes.

Le collectif Rose Carpet avec Clara Marz et Lola Dubini, très engagées contre le harcèlement scolaire, avaient sélectionné une vidéo réalisée par le groupe d'élèves du collège Thomas Riboud à Bourg-en-Bresse. Un prix leur avait été remis par François Hollande à l'Elysée, aux cotés des deux influenceuse en début d'année 2016. L'équipe Rose Carpet a ensuite tourné ce clip dans des conditions professionnelles, avec les élèves du collège.

Rose Carpet Clara Marz

Résultat ? Des images choc, bluffantes de vérité. Objectif ? Aider à stopper le harcèlement, très présent chez les adolescents. Clara Marz a accordé une interview exclusive à PRBK dans laquelle elle nous a expliqué que le clip avec les collégiens est "très réaliste" et "l'a beaucoup touchée".

"Le harcèlement a été un enfer"

Elle-même victime de harcèlement à l'école, l'influenceuse aux plus d'un million d'abonnés sur Instagram se rappelle que "ça a été un enfer". En fait, "je ne me suis rendue compte qu'il y a deux ans que c'était du harcèlement" a-t-elle avoué, "Au début on se dit que c'est normal mais ça ne l'est pas". Comme elle nous l'a expliqué, le harcèlement peut s'exercer aussi bien dans les locaux de l'école que "sur les réseaux sociaux".

Afin que ça s'arrête, "le plus important c'est d'en parler, de se mobiliser". En tant que "personnage public", Clara Marz réalise l'importance de "s'engager dans une cause comme celle-ci" et de "sensibiliser le plus grand nombre au harcèlement".

Toute reproduction interdite sans la mention PRBK/Purebreak.

News
essentielles
sur le
même thème