Si Chris Brown n'est pas forcément habitué aux bonnes nouvelles depuis plusieurs mois, celle-ci devrait lui faire plaisir. Pourquoi ? Parce que si l'interprète de 'Don't Think They Know' "avec" Aaliyah va devoir faire 1 000 heures de travaux d'intérêt général, cela lui permettra de retrouver une certaine liberté. Le paradoxe du jour.

Chris Brown, enfin innocent

Alors que Chris Brown vient d'être attaqué en justice par le cousin de Franck Ocean, le rappeur peut tout de même avoir quelques raisons de sourire. Après avoir été blanchi ce jeudi 15 août dans une affaire de délit de fuite (évitant par la même occasion 4-5 ans de prison), celui-ci vient de retrouver son régime de liberté surveillée mis en suspens avant ce verdict.

Les 1 000 travaux d'Hercule

Toutefois, si cette "liberté surveillée" devrait s'achever en 2014, Chris Brown va devoir souffrir un petit peu pour la mériter. Pourquoi ? Parce que celui qui souhaite prochainement arrêter sa carrière, devra passer par 1 000 heures de travaux d'intérêt général en plus des 180 jours déjà effectués. Traduction : en plus de ses concerts, clips et participations aux plateaux télé, il devra aider la communauté par divers travaux physiques. Pas sûr que cela favorise la diminution de son stress...

Pour info, la liberté conditionnelle de Chris Brown lui avait été imposée en 2009 après sa condamnation pour avoir frappé Rihanna. Comme quoi, cette affaire n'est pas prête de le lâcher (et heureusement).

Chris Brown
Chris Brown annonce une collaboration avec Dadju : les fans déjà au taquet
Chris Brown accusé de viol et convoqué : il ne s'est pas présenté devant la justice française
Clip "Wobble Up" : Chris Brown, Nicki Minaj et G-Eazy s'éclatent en pleine fiesta
Chris Brown accusé de viol : Justin Bieber et d'autres stars le soutiennent publiquement
voir toutes les news de Chris Brown Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème