Charlie Puth répond aux questions de Purebreak.
Révélé grâce aux hits "Marvin Gaye" en featuring avec Meghan Trainor et "See You Again" en feat avec Wiz Khalifa, Charlie Puth est revenu pour Purebreak X PureCharts sur son succès fulgurant. Les critiques, le manque d'intimité, ses collaborations avec Katy Perry, son troisième album... Il se confie.

Un peu plus d'un an après la sortie de son album "Voicenotes", Charlie Puth a fait son grand retour à la fin de l'été avec le single 'I Warned Myself', puis avec "Mother" et "Cheating on You". C'est à l'occasion de la sortie de ces singles que le chanteur et producteur a accordé une interview à Purebreak x PureCharts. Il est revenu sur le succès fulgurant qu'il a connu : "Je n'imaginais pas connaître un tel succès mais j'espérais bien le vivre.", a-t-il confié, ajoutant "J'ai toujours voulu devenir musicien. Quand j'avais 13 ans, mes parents me prenaient en photo à la plage, et je les appelais mes pochettes d'albums. Je faisais même des faux CD. J'étais obsédé par l'idée d'avoir mon propre CD."

Charlie Puth se confie sur le manque de vie privée et les critiques

Le plus difficile pour lui dans la célébrité, c'est le manque de vie privée : "L'extrême manque d'intimité, que tu ne peux pas retrouver. Parfois je repense à ce temps où j'avais une vie un peu plus privée mais je crois que je peux encore avoir de l'intimité, ça dépend juste de comment tu le supportes. C'est le plus gros challenge. Le bon côté, ce sont les restaurants. C'est vraiment le meilleur truc." Au fil des années, il a appris à prendre du recul par rapport aux critiques, qu'il lit de moins en moins : "Dans une vague de compliments, je trouvais un seul commentaire méchant et je faisais une fixette dessus. Ça n'en vaut pas la peine."

Qu'y aura-t-il dans son 3e album ?

Il nous parle également de sa collaboration avec Katy Perry pour plusieurs de ses titres, de son clip Mother, de la recette pour écrire un tube, mais aussi de son troisième album. Qu'y aura-t-il dedans ? Celui qui disait l'été 2018 ne plus vouloir de collaborations avoue qu'il y en aura, ainsi que "beaucoup de musiques inspirées par le début des années 2000" : "Ça ne sonne pas comme une chanson du début des années 2000 mais plutôt quelques touches par-ci par-là. C'est le reflet de la musique pop de ma génération, de ce que j'écoutais en grandissant."

Propos recueillis par Yohann Ruelle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème