Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Ca actuellement au cinéma.
Ca actuellement au cinéma.
Après avoir battu des records d'entrée aux Etats-Unis, Ça est enfin dans nos salles. La Pennywise mania va-t-elle également contaminer la France ? Sans aucun doute. Voici 3 raisons pour lesquelles cette adaptation de Stephen King est une réussite.

Dans la petite ville de Derry, des enfants disparaissent mystérieusement tandis qu'un effrayant clown du nom de Pennywise sème la terreur. Une bande de collégiens appelée Le club des losers (composée des ringards du collège, soit un asthmatique, un bègue, un petit gros, une fille) décident de traquer l'entité surnaturelle après que l'un d'entre eux a tragiquement perdu son petit frère.

Ça chapitre 1 d'Andrès Muschietti (Mama) est la seconde adaptation du roman culte de Stephen King.

- L'esprit Stephen King

Le maître de l'horreur s'est dit fier de ce nouveau film. On comprend pourquoi. Ça respecte l'univers de King. Bien que l'histoire ait été transposée dans les années 80 (elle a lieu dans les années 50 dans le livre), afin d'être en phase avec les références du réalisateur, on retrouve toutes les obsessions de son créateur: l'amour des freaks (zombies, maison hantée....) et le difficile passage de l'adolescence à l'âge adulte. Ça n'est pas sans rappeler le génial Stand By Me ou encore Stranger Things (que les Duffer Brothers ont créé après qu'on leur ait refusé de réaliser l'adaptation de Ça).

- Un Pennywise déjà dans le panthéon des monstres légendaires

Bill Skargard est parfait en Pennywise, le clown dansant et monté sur ressort. L'acteur suédois risque de marquer toute une génération avec son terrifiant rictus et ses nombreux jump scares. Interdit aux moins de 12 ans, Ça permet à sa créature de réellement s'attaquer aux enfants. Oui le film est gore, violent et poisseux. A tel point qu'une association de clowns américaine s'en prend actuellement à Stephen King et à Ça, les accusant de donner une fausse image des clowns et de faire du tort à leur métier.

Ça au cinéma dès le 20 septembre.
Ça au cinéma dès le 20 septembre.

- Un cast parfait

L'une des grandes forces de Ça est son casting. Les ados du Club des Losers sont attachants et développent entre eux une réelle alchimie. On retrouve en leur sein Jaeden Lieberher (Midnight Special), Finn Wolfhard (Stranger Things), génial avec ses grosses lunettes en Richie "Grande Gueule", et la jeune Sophia Lillis, véritable découverte du film.

Ça au cinéma dès le 20 septembre.
Ça au cinéma dès le 20 septembre.

Ça Chapitre 1 sera suivi d'un Chapitre 2.

Ça est actuellement au cinéma.