Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Bruno Guillon dans les Z'amours : "Je m'attendais à un flot incessant d'insultes" (Interview)
Bruno Guillon dans les Z'amours : "Je m'attendais à un flot incessant d'insultes" (Interview)
A l'occasion du Carnaval de Dunkerque, PureBreak a suivi toute l'équipe de Fun Radio, qui se délocalisait dans le Nord ce lundi 12 février 2018. C'est dans le train de l'aller, dans un wagon bar fermé, qu'on a alors pu interviewer Bruno Guillon, animateur de la matinale, sur cet événement festif, mais aussi sur ses premiers pas en tant que présentateur des Z'amours sur Fance 2 depuis début février 2018.

Purebreak : Es-tu déjà allé au carnaval de Dunkerque ?

Bruno Guillon : Non, je suis souvent allé dans le Nord mais pas à Dunkerque. J'ai vu des images et ça donne envie ! J'ai hâte de découvrir le lancer de harengs, j'ai vu des images, c'est ouf ! 50 000 personnes, c'est énorme ! Je suis assez excité et Dieu sait qu'être excité un dimanche matin, à 10h15, dans un wagon-bar fermé, c'est que je suis vraiment content d'y aller !

Tu as une émission spéciale ce lundi 12 février sur Fun Radio, tu vas te déguiser ?

Bien sûr, c'est un peu la tradition. Sans déguisement, ça n'a aucun intérêt. Je n'ai pas prévu d'attirail personnel mais on a tout ce qu'il faut sur place. La tradition veut que, normalement, les garçons s'habillent en femmes donc comme je n'ai pas encore d'escarpins en pointure 44, j'espère qu'ils vont être équipés sur place ! Sinon tant pis, j'aurais ma bonne vieille paire de Timberland avec une jupe. Ça va être très classe !

Bruno Guillon
Bruno Guillon

"Le tournage est assez physique"

Tu es sur Fun Radio, mais aussi dans les Z'amours depuis le 1er février, pas trop difficile de gérer les 2 ?

La période de tournage est assez physique pour être très honnête. Je m'y étais préparé un peu mais pas tant que ça parce que j'ai appris que j'allais présenter l'émission dans un délai assez court. C'est 10 jours de tournage assez physiques. Je me lève à 3h30, je fais la matinale de 6h à 9h15 à la radio. Ensuite, je saute dans ma voiture, je fonce à la Plaine Saint-Denis et après je tourne non stop de 10h à 20h tous les jours avec une petite coupure de 45 minutes le midi pour déjeuner, que j'utilise pour faire une petite sieste. Donc c'est physique, avec, en plus, le devoir d'être en pleine forme à chaque émission, diffusée quotidiennement. Même si t'enregistres à 19h, elle sera diffusée à 11h20 et tu te dois du coup d'être toujours avec le même sourire, la même pêche, etc. Tu puises vraiment dans tes ressources.

Comment ça se passe l'animation ?

C'est génial. Mais cette émission est géniale. C'est pour ça aussi qu'elle est, je pense, à la télé depuis un quart de siècle. Chaque jour t'as des histoires différentes parce que t'as des couples différents et, clairement, c'est eux qui font le show. Le boulot de l'animateur, c'est de canaliser les couples, d'essayer de les amener dans des endroits et surtout les mettre à l'aise pour que eux se livrent. Après, ils livrent eux-mêmes une partition dont t'es le chef d'orchestre.

Tu as hésité quand on t'a proposé le poste ?

Oui j'ai hésité. En fait, ça s'est fait en deux temps. Le premier temps, la productrice des Z'amours m'a appelé un jeudi soir à 18h30 en me disant 'Bruno, j'aimerais bien que tu fasses le casting des Z'amours, c'est demain'. Sauf que c'était compliqué parce, que le lendemain, on faisait une délocalisation avec Fun Radio, c'est-à-dire qu'à 9h15 on partait tout le week-end avec les auditeurs. Je suis venu juste avant, à l'arrache, j'ai fait l'essai à l'arrache, en étant persuadé qu'il n'y aurait pas de suite parce que j'y étais allé les mains dans les poches. Quand ils m'ont dit que j'étais dans la shortlist, j'ai commencé à réfléchir.

"Je voulais d'abord en parler avec Tex"

Evidemment, ça aurait été plus simple pour moi de partir dans l'aventure des Z'amours si Tex avait décidé de prendre sa retraite. Là, la situation était un peu complexe. Donc j'ai réfléchi et je voulais d'abord en parler avec Tex. On a eu une discussion, il a été très sympa me concernant, il m'a souhaité bon courage et m'a dit que, si j'avais besoin d'un coup de main ou de conseils, je ne devais pas hésiter à l'appeler. Tex, c'est quelqu'un que je connais depuis longtemps forcément, mais personnellement depuis 2 ans parce qu'on a été amené à jouer ensemble. C'est quelqu'un d'humainement adorable et je voulais vraiment que les choses soient claires avec lui. Après, le reste, je m'en fous.

Que penses-tu de la blague de Tex ? Son éviction était-elle méritée ?

La question, c'est 'est-ce que moi j'aurais fait cette blague ?' : non. C'était la blague au mauvais endroit, au mauvais moment. Après, je ne suis pas juge de vannes. Il est claire que, deux jours après, il y a eu une annonce disant que ça allait être l'année contre la violence faite aux femmes. Le timing était mal choisi. Après, cette blague là existe depuis 1000 ans, elle était dans des films, etc, mais c'est vrai que c'était la blague au mauvais endroit ET au mauvais moment. Donc non, je ne l'aurais pas faite mais après je ne suis pas juge de vannes.

"Je m'attendais à un flot incessant d'insultes"

As-tu des retours des téléspectateurs ?

Très honnêtement, je m'attendais à une cassure. J'ai vécu ça quand j'ai récupéré la matinale de Fun Radio il y a 7 ans, quand j'ai pris la suite de Manu qui cartonnait. Les 3 premiers mois où je l'ai remplacé, il y avait un flot incessant d'insultes sur les réseaux sociaux, de la part de gens qui détestaient ce que je faisais et qui sont les premiers, aujourd'hui, à m'envoyer des messages en me disant 'j'espère que tu ne partiras jamais de Fun Radio'. Je m'attendais à subir exactement la même chose avec mon remplacement de Tex. Evidemment, il y a des gens qui ont mal réagi et c'est normal, je dirais même que c'est sain. Qu'ils prennent la défense de quelqu'un qu'ils ont suivi pendant 17 ans, c'est plutôt rassurant pour nous, animateurs. Mais, bizarrement, j'ai aussi beaucoup de messages de gens qui aiment beaucoup cette version là des Z'amours donc on est dans une logique de remplacement. Si on doit se baser sur le côté factuel des résultats, il s'avère que, depuis que je suis à l'antenne, ça va faire un peu plus d'une semaine maintenant, les audiences sont stables et il y a même eu une petite hausse.

Comment tu l'expliques, justement ?

Je ne sais pas. Autant j'ai assez de facilités à expliquer les chiffres en radio, parce que c'est un exercice que je connais bien (j'en fais depuis 13 ans), autant je ne suis pas encore pointu sur les audiences en télé. Je n'ai pas d'explications à donner. Comme je l'ai dit dans ma première interview, Tex a laissé un bébé en pleine santé, j'ai la chance de récupérer ce bébé et je vais continuer à le nourrir. Encore une fois, l'essence même de l'émission, son succès, c'est vraiment les couples qui viennent.

Mon premier motif de satisfaction par rapport à la présentation des Z'amours, ça n'a pas tant été les téléspectateurs parce que j'ai tourné en amont avant que ça soit diffusé, ça a été les couples et les gens dans le public. Tout de suite, le soir, ils sont venus me voir. Moi aussi je suis allé les voir en leur disant 'je sais que vous êtes fans des Z'amours'. Oui je suis là à la place de Tex, mais je suis pas là pour remplacer Tex parce que Tex est irremplaçable, et je le pense vraiment au plus profond de moi. Il a amené sa touche. Quand il a remplacé Jean-Luc à la présentation des Z'amours, des gens n'étaient pas contents et c'est normal. J'amène une présentation différente mais l'ADN des Z'amours, ça reste les couples.

Gilles Verdez ? "Je sais pas qui c'est et je m'en balec"

Gilles Verdez a critiqué tes débuts et dit que dans 6 mois c'est fini, qu'as-tu à lui répondre ?

Comme à peu près 63 millions de Français, je ne regarde pas TPMP. Donc les seules saillies de Gilles Verdez que je peux avoir, c'est les gens qui les relaient sur les réseaux sociaux. Franchement, je m'en fous, je ne sais pas qui c'est et je m'en balec.

En parlant des Z'amours, est-ce que c'est une émission à laquelle tu aurais pu participer avec ta femme ?

Nan, je crois que je suis trop pudique. Je suis trop compétitif, je crois que ça m'aurait embêté de ne pas être sur le siège pour la finale. Mais cela dit, je crois que ma femme aurait adoré me mettre un coup de pancarte ! (rires).

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com

Bruno Guillon
Tâches de sang, objets déplacés... Un candidat des Z'amours raconte vivre dans une maison hantée
Bruno Guillon : regardez ses premiers pas dans Les Z'amours avec un gentil mot pour Tex
Bruno Guillon nouvel animateur des Z'amours : il a prévenu Tex "en premier"
Thomas Thouroude et Bruno Guillon s'embrassent sur la bouche pour les Victoires de la Musique 2017
voir toutes les news de Bruno Guillon Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème