Brexit : les étudiants bientôt privés d'Erasmus en Angleterre ?
Brexit : les étudiants bientôt privés d'Erasmus en Angleterre ?
On le sait, depuis le Brexit, les relations entre le Royaume-Uni et les pays européens sont un peu plus tendues. Mais ce qui inquiète les twittos en ce moment, c'est surtout que la sortie de l'Angleterre de l'UE devrait désormais impacter Erasmus. En effet, le parlement britannique vient de rejeter une proposition qui risque d'interdire les étudiants anglais de participer au programme d'échange universitaire.

Le fin d'Erasmus en Angleterre ?

En France, les étudiants doivent faire face aux grèves en pleine période de partiels. En Angleterre, les étudiants vont peut-être voir disparaître Erasmus. En TT monde sur Twitter depuis hier, le célèbre programme d'échange universitaire semble en péril. Tout du moins pour les étudiants anglais, mais aussi pour celles et ceux qui veulent tenter l'expérience au Royaume-Uni. En effet, ce mercredi 8 janvier 2020 les députés britanniques ont voté contre une clause destinée à obliger le gouvernement anglais à négocier le maintien du pays dans Erasmus. Au total, c'est à 344 voix contre 254 que la Chambre des Communes a ainsi rejeté la proposition des Libéraux-démocrates.

Cet amendement avait été proposé dans le cadre de la loi d'application de l'accord de Brexit, appelée WAB (Withdrawal Agreement and Implementation Bill). Un nouveau vote devrait se tenir ce jeudi 9 janvier 2020. Mais la décision devra aussi être validée par la Chambre des Lords puis par la reine Elizabeth II.

En clair, à cause du Brexit et de ce vote, les étudiants français pourraient ne plus pouvoir partir avec Erasmus sur le territoire anglais et les étudiants britanniques ne pourraient plus non plus faire partie du programme d'échange universitaire.

Pour l'instant, les étudiants peuvent encore profiter d'Erasmus au pays de Shakespeare jusqu'à la fin de l'année 2020. Mais dès le 1er janvier 2021, cela se complique. Même si l'Angleterre est sortie de l'Union Européenne depuis le Brexit, elle pouvait tout de même continuer à faire partie d'Erasmus en tant que pays partenaire (sachant que plusieurs pays non-membres de l'UE comme la Turquie ou la Norvège font partie du programme d'échange universitaire). Sauf que si la clause n'est pas ratifiée d'ici-là et que le parlement anglais continue de voter contre, le Royaume-Uni pourrait bel et bien quitter Erasmus pour de bon.

Les twittos en colère

Les politiques ont été nombreux à déplorer cette décision de la Chambre des Communes. Rory Stewart, candidat indépendant à la mairie de Londres, a notamment fait savoir son mécontentement : "Il n'y avait aucune raison (...) pour que le gouvernement n'ait pas pour objectif de jouer un rôle plus complet dans les échanges culturels et éducatifs avec l'Europe".

Mais des étudiants actuels qui avaient envie de tenter Erasmus au Royaume-Uni ont aussi avoué être très déçus. Tout comme des professeurs ou même des anciens étudiants qui se rappellent avoir passé de superbes années lors du programme d'échange universitaire. Ils ont ainsi écrit leur regret et leur colère dans plusieurs tweets, au point que ce jeudi 9 janvier 2020, Erasmus est toujours en TT monde sur le réseau social.

News
essentielles
sur le
même thème