Benjamin Pavard : fini Jeff Tuche, sa blessure à la gorge inspire un nouveau surnom
Benjamin Pavard : fini Jeff Tuche, sa blessure à la gorge inspire un nouveau surnom
Durant la Coupe du Monde 2018, Benjamin Pavard a eu le droit au surnom de Jeff Tuche, mais aujourd'hui, sa blessure au cou, faite par Antonio Rüdiger pendant le match France/Allemagne du 6 septembre 2018, inspire un nouveau petit nom trouvé (encore) par Adil Rami. Quel est-il ? La réponse par ici.

Benjamin Pavard n'a pas été épargné durant le match Allemagne-France, pour la ligue des Nations, ce jeudi 6 septembre 2018. Dès la troisième minute de jeu, le chéri de Rachel Legrain-Trapani et le joueur allemand Antonio Rüdiger ont eu un léger accrochage, pour rattraper le ballon, qui s'est terminé par les crampons de Rüdiger dans le cou de Benjamin Pavard. Aïe ! Malgré l'énorme marque rouge et la douleur, le défenseur des Bleus est resté sur le terrain et a tenu le coup jusqu'au bout.

Adil Rami donne un nouveau surnom à Benjamin Pavard

Une prestation qui a impressionné les supporters, mais aussi Adil Rami : il a d'ailleurs trouvé un nouveau surnom à Pavard, après Jeff Tuche : "T'es un bonhomme. Toi t'es mon soldat, mon frère. t'es un guerrier ! On t'appelle plus Jeff, maintenant. on t'appelle Monster !", balance le compagnon de Pamela Anderson dans les vestiaires.

Le joueur de Stuttgart devrait sûrement préféré ce petit nom à celui du personnage de Jean-Paul Rouve dans Les Tuche même s'il trouve "ça marrant". "D'ailleurs s'il (Jeff Tuche, ndlr) lit cette interview, qu'il vienne manger des frites avec moi ! C'est le seul point commun que j'ai avec lui. Les cheveux, pas trop !", a-t-il confié en juillet dernier. Une invitation acceptée par l'acteur français.

"Désolé Benjamin, ce n'était pas intentionnel"

De son côté, Antonio Rüdiger a tenu à s'excuser publiquement envers Benjamin Pavard : "Désolé Benjamin, ce n'était pas intentionnel. Je me suis excusé auprès de lui juste après que ce soit arrivé. Je profite de cette occasion pour lui souhaiter à nouveau une récupération rapide", a-t-il posté sur Twitter. Le sportif français comparé à Vincent Lacoste, lui, a confié aux journalistes : "Ça fait très mal. Mais ça fait partie du foot. Je ne sais pas s'il l'a fait exprès, je n'ai pas revu les images."