Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Bac 2018 : une pétition contre le bac français, jugée "trop difficile"
Bac 2018 : une pétition contre le bac français, jugée "trop difficile"
La colère grandit chez les lycéens des séries ES et S qui ont passé l'épreuve anticipée de français du bac ce lundi 17 juin 2019 ! Alors que certains ont trouvé les sujets "trop difficiles", d'autres dénoncent carrément une humiliation. Une pétition a été lancée, demandant à l'Education nationale de revoir la notation...

Décidément, l'épreuve anticipée de français du Bac 2019 a fait pas mal de mécontents... Alors que les élèves de première des séries L, ES, S et technologiques passaient celle-ci ce lundi 17 juin, ils ont été surpris d'apprendre en rentrant chez eux qu'Andrée Chedid, dont ils devaient étudier le poème "Destination : arbre", était en réalité une femme ! Mais, outre ce détail qui peut avoir son importance, nombreux ont trouvé l'épreuve "trop difficile"... à tel point qu'une pétition a été lancée par un certain Jean Valjean pour demander aux correcteurs d'être plus cléments sur les notes pour les séries ES et S.

Une pétition contre l'épreuve de français

"Le sujet tournait autour de la nature et le commentaire était sur le poème d'Andrée Chédid. Souvent en poésie, les auteurs sont presque inconnus des élèves (au contraire des autres objets d'études où il y a plus de chances de tomber sur des auteurs connus) donc Andrée Chédid suivait la continuité. Or, les élèves ayant choisi la filière S et ES ne sont pas pour la plupart à l'aise avec la matière du Français et la difficulté de l'épreuve était extrêmement élevée par rapport à la capacité des élèves à raisonner et à connaître des notions sur la poésie.", explique-t-il, avant de préciser que le sujet ne collait pas au programme.

"On ne peut pas rester les bras croisés devant cette humiliation"

"Tout au long de l'année, les élèves de première s'attaquent à l'immense tâche d'apprendre ces mouvements littéraires qui ne sont pas faciles à comprendre. Mais ce lundi 17 juin 2019, ce travail fut détruit, inutile et bafoué. Des centaines d'heures de travail pour tomber sur l'inconnu. Non les élèves ne sont pas entraînés sur l'inconnu." Il parle même d'humiliation... Ayant déjà recueilli plus de 7 000 signatures à l'heure où nous écrivons cet article, la pétition demande "à assouplir les critères de notations donnés par l'Education Nationale sur la session 2019 du baccalauréat de Français pour la série S/ES pour que cette année corresponde à ce qu'un baccalauréat de Français devrait être" et appelle à l'égalité.

News
essentielles
sur le
même thème